Renault Kadjar (2022). Exclusif, voici les lignes définitives du SUV !

voir les photos
nouveau Renault Kadjar 2022
Voici d'ores et déjà le museau définitif du nouveau Renault Kadjar 2, qui sera dévoilé au printemps 2022 puis commercialisé à l'été.

L'heure de la retraite sonnera au printemps 2022 pour le Renault Kadjar, lancé à l'été 2015. Le SUV compact cédera sa place à une seconde mouture qui rêve déjà d'en découdre avec le Peugeot 3008. Méfiez-vous de son style peu révolutionnaire, le Kadjar 2 aura d'autres atouts.

[Mis à jour le 26/07/2021] En attendant de se retrouver, courant 2022, dans un véritable face-à-face avec le récent 3008 restylé, le futur Renault Kadjar affronte déjà son rival de Peugeot dans un match virtuel.

A LIRE. Renault Kadjar 2 (2022). Peut-il rattraper le Peugeot 3008 ?

renault kadjar vs peugeot 3008
Lorsque le nouveau Kadjar arrivera sur le marché en 2022, il sera régulièrement mis en face du Peugeot 3008 qui adoptera, lui-aussi, une seconde mise à jour.

 

***

La seconde génération du SUV Renault Kadjar sera officiellement dévoilée au printemps 2022, puis elle arrivera en concessions à l'été. Mais n’attendez pas davantage pour découvrir ses lignes définitives : vous les avez dès maintenant sous les yeux via nos illustrations exclusives !


Kadjar 2 : l’heure de la revanche a sonné 

illustration futur Renault Kadjar 2022
La poupe du nouveau Renault Kadjar s'inspire de celle de son petit frère Renault Captur, tandis que son pavillon flottant et son hayon incliné sont calqués sur ceux du Peugeot 3008.

Fin des formes molles et des lignes douces de son prédécesseur, dont la peau devait coller au plus près à celle du Nissan Qashqai 2. Une parenté esthétique qui se traduisait aussi au niveau du vitrage, identique pour les deux véhicules. Non, la robe du nouveau Kadjar (code interne HHN) n’y va pas par quatre chemins, reprenant à son compte une grande partie de la recette du Peugeot 3008 : lignes tendues et arêtes vives. Luca de Meo, le nouveau patron de Renault ne s'en cache pas, il compte bien s'inspirer du best-seller du Lion pour faire du nouveau Kadjar une cash machine. 

Le Renault Kadjar 2 ne se contentera pas de singer la custode inclinée et le pavillon flottant de son rival, ou encore ses nervures horizontales coiffant les ailes. En effet, il arbore à ses extrémités les gimmicks cosmétiques des dernières réalisations de la marque au losange. La poupe évoque, avec un supplément de standing caractérisé par un bandeau lumineux, celle de son petit frère Renault Captur 2 au niveau des feux en forme de crochet. Notez que ces derniers investissent en partie basse le volet du hayon, ce qui étire les lignes et assoit l’auto. Juste en dessous, le modelé s’inspire de la Renault Talisman Estate. Vous l’aurez compris, à défaut d’une folle originalité, le Kadjar 2 mise sur la cohérence de gamme, rassurante pour le client. 

Renault Mégane E Vision

Regardez bien les mandibules jaunes de la Mégane E-Tech Electric, le nouveau Kadjar les reprend à son compte aux coins de son bouclier avant.

Quant à la proue, ses écopes latérales dans le bouclier lui donnent un air de famille avec le nouveau venu dans la gamme SUV. La ressemblance à ce niveau avec la future Renault Mégane E-Tech Electric, attendue pour début 2022, est frappante. Ce sera en effet une Mégane d’un nouveau genre qui apparaîtra à ce moment-là, quittant l’univers des berlines compactes pour investir celui plus porteur des véhicules de loisir.

 

Un habitacle high-tech

renault Kadjar 2022 My LInk systeme multimedia
Le nouveau système multimédia MyLink est développé avec Google.

L’extérieur sera donc soigné et dégagera une meilleure qualité perçue que le modèle actuel, mais le nouvel opus en mettra surtout plein la vue à l’intérieur avec de la « haute technologie embarquée », selon les mots de Gilles Vidal. Comme dans la Mégane E-Tech Electric, la planche de bord se distinguera par un vaste écran numérique d’un seul tenant et en forme de L qui regroupera l’instrumentation et l’écran tactile. Ce dernier intégrera le nouveau système multimédia MyLink, développé conjointement avec Google. Une montée en gamme qui se traduira aussi au niveau de la qualité des matériaux.

 

Gilles Vidal : le nouvel atout de Renault ?

Pour le Kadjar 2 la cible à abattre sera, dans un premier temps, le Peugeot 3008 de deuxième génération. Un modèle en fin de vie qui pourtant ne s’est pas endormi sur ses lauriers. Pour preuve, son restylage de mi-carrière (janvier 2021) fut vraiment spectaculaire. On n’avait jamais vu un tel changement de museau sur une Peugeot. Une mutation d’envergure, nécessaire pour contrer les velléités des nouveaux arrivants.

Portrait Gilles Vidal design Renault
Depuis l'été 2020, Gilles Vidal est le patron du style de Renault. Il exerçait auparavant les mêmes fonctions chez Peugeot.

Ensuite, le Renault devra batailler avec la troisième mouture du Peugeot 3008, qu’il affrontera à partir de fin 2023. Un projet qui porte le code interne P64 et que connaît fort bien Gilles Vidal, le nouveau directeur du style de Renault. Et pour cause, il en a lui-même supervisé la gestation lorsqu’il était aux commandes du design chez Peugeot. Mais connaître sur le bout des doigts les secrets de la concurrence est-il vraiment un atout ? Pas sûr. D’une part, parce que Gilles Vidal n’a pas eu la main sur ce Renault Kadjar 2, finalisé avant son arrivée chez son nouvel employeur, d’autre part car son successeur à la tête du style de la marque au lion, Matthias Hossann, a reçu pour consigne de remanier le style des projets nés sous son règne. Du coup, Peugeot garde quelques cartes en main et pourrait, une nouvelle fois, bénéficier d’un effet de surprise. 

 

Un moteur 1.2 TCe à essence inédit

Développé sur la plate-forme CMF-C du nouveau Nissan Qashqai, le Kadjar reprendra aussi les moteurs et transmissions du nippon. L’actuel 1.3 TCe mild-hybrid 12 V se déclinera en 140 ch (BVM6 et CVT) et 160 ch (CVT et CVT 4 x 4). Le SUV au losange aura néanmoins le privilège de proposer des roues arrière directrices et le 1.2 TCe mild-hybrid 48V en entrée de gamme. Le catalogue se privant de diesel, Renault misera sur la technologie hybride E-Tech. En l’occurrence, il s’agira de la version « Large » associant l’inédit trois-cylindres 1.2 TCe (HR12) et une transmission évoluée afin de proposer 200 ch en hybride. Si Renault avait prévu initialement d’utiliser l’hybride rechargeable de Mitsubishi, il a revu sa copie fin 2020 puisque l’Outlander n’arrivera pas en Europe. Par conséquent, les ingénieurs ont sorti le bleu de chauffe pour élaborer un système maison qui développera 280 ch grâce à l’implantation d’une machine électrique sur le train arrière, offrant au passage une transmission 4 x 4. Sauf que ce dispositif n’est prévu qu’en 2024. 
 

Kadjar : une famille en devenir

Renault Koleos
Comme les Peugeot 3008 et 5008, à l'avenir, les Kadjar et Koleos feront museau commun.

Afin de mettre toutes les chances de son côté, le Renault Kadjar ne se focalisera pas uniquement sur le Peugeot 3008. Il ratissera plus large à l’aide d’une variante à sept places (connue en interne sous le code RHN) qui reprendra aussi, par son format, le flambeau du statutaire Koleos. Un grand Kadjar qui, en 2023, ciblera le Peugeot 5008 et surtout permettra à Renault de séduire les familles nombreuses. Enfin, en 2024, la gamme Kadjar sera coiffée d’une variante SUV Coupé (nommée en interne DHN). Ce sera alors le modèle le plus sportif et le plus puissant de la bande.

À LIRE. Renault prépare deux nouveaux hybrides E-Tech jusqu'à 280 ch

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Cisco13

Cet article, C'est du pipeau, Renault n'a toujours pas dévoilé les ligne définitives du future Kadjar!

PhilCO

Alléchant pour sûr !! Si j'ai bien compris je vais attendre ..2024 ! Se démarquer du lion, bah oui, s'est faisable; le fameux " toucher de route " le losange sait faire aussi ;-)) . L'esthétique est une chose ( de l'extérieur ) qu'en est-il de la vie à bord : surface vitrées, toit, les ouvrants et les 'seuils', et puis les couleurs disponibles des garnitures ( assez de ces noirs à peine soulignés salissants et gardant la chaleur !...). Pour les puissances affichées, cela sous-entend un poids important; je privilégie l'agrément et douceur de conduite, les les 'manoeuvres' ! encore trop tôt pour parler 'fourchette de prix' mais je suis frappé qu'une bonne auto polyvalente s'apprécie "& à partir " de 45 000 € !! Aïe, je la regarderai et attendrai encore 2 années pour l'occasion... ? ;-))

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Kadjar