Renault Kangoo 3 (2021). Premières photos de la version combispace
habillage
banniere_haut

Renault Kangoo 3 (2021). Premières photos de la version combispace

Oubliez les rondeurs joviales de ses aînés. Pour sa troisième génération, le Kangoo devient beaucoup plus sérieux pour rivaliser avec les Citroën Berlingo et Peugeot Rifter. Sa version destinée aux particuliers s'éloigne d'un "simple" utilitaire aménagé, pour mieux séduire les familles.

Par Johann Leblanc
Publié le Mis à jour le

Avant de se dévoiler plus en détails en février 2021, le Kangoo 3 révèle déjà de premières images, qui confirment l'adoption d'un style façon truck américain.

[Mise à jour le 30/03/2021] Après cette avant-première déjà riche en informations, mais un peu avare en images, Renault a donné bien plus de détails fin mars. Prix, dimensions, équipements, sans oublier de nombreuses photos pour le découvrir sous tous les angles : le Kangoo 3 n'a désormais quasiment plus aucun secret. Nous vous conseillons donc de lire notre présentation détaillée de sa version combispace si vous voulez vraiment tout savoir.

***

Ne l'appelez plus ludospace. Pour la troisième génération de son Kangoo, Renault renie le néologisme qu'il avait lui-même créé lors du lancement de la première mouture, en 1997. Il lui préfère désormais le terme de "combispace", comme pour nous dire que le nouveau-venu se veut moins ludique que ses prédécesseurs. Conformes au concept Z.E. dévoilé en avril 2019, ses lignes se font en effet désormais bien plus anguleuses, plus sérieuses. Fini l'impression d'avoir affaire à un gros jouet Playmobil. Mais ce changement de vocabulaire prépare aussi le Kangoo à un nouveau rôle : celui d'occuper le terrain qui sera bientôt laissé vacant par le Scénic 4, un monospace compact en fin de carrière, privé de diesel dès 2021 et qui n'aura pas de successeur.

A LIRE. Renault Kangoo Van (2021). Toujours plus innovant

 

Une planche de bord moins utilitaire

renault kangoo 3 2021 planche de bord

A bord, c'est aussi désormais le sérieux qui domine. Dommage pour la fantaisie, mais en contrepartie, les origines utilitaires semblent s'éloigner. On remarque la présence d'une tablette tactile avec le système multimédia Easy Link.

Pour se faire, la variante destinée aux particuliers a été développée conjointement à l'utilitaire, en faisant l'objet de nombreuses attentions. Si le levier de vitesses reste haut perché, la planche de bord évoque donc de moins en moins une "simple" fourgonnette aménagée. Elle est en effet désormais surplombée par un large écran tactile, accompagné de touches de raccourci, reçoit le même volant multifonction ou les mêmes molettes que les Clio ou Captur, et peut même s'offrir un placage façon bois précieux face au passager avant. La palette des aides à la conduite va se mettre à la page, alors que la qualité de fabrication s'annonce bien plus soignée qu'auparavant. Autant de progrès dont bénéficiera aussi le futur faux-jumeau badgé Mercedes, le Classe T, ainsi que son dérivé électrique EQT, tous établis sur la base de l'utilitaire Citan 2.

 

Cinq places et une seule longueur

renault kangoo combispace 2021 arrière

 

L'originale ouverture latérale sans pied milieu, façon Ford B-Max, restera réservée à la version utilitaire, tout comme le choix entre deux longueurs de carrosseries. Les familles nombreuses ne pourront ainsi sans doute pas compter sur ce Kangoo 3 pour remplacer leur Grand Scénic, puisque cette déclinaison "combispace" sera seulement disponible en cinq-places. Un léger handicap face aux Citroën Berlingo et Peugeot Rifter, qui offrent davantage de possibilités. En contrepartie, le dernier-né de Renault pourra toujours arguer qu'il reste, lui, toujours assemblé en France, à Maubeuge, alors que ses rivaux préfèrent l'Espagne et le Portugal. Mais le Kangoo sera aussi désormais épaulé par un revenant, l'Express, qui sera fabriqué au Maroc. En Europe occidentale, seule la version utilitaire de cet ancien Dacia Dokker recarrossé et modernisé sera toutefois proposée.

A LIRE. Renault Express Van (2021). L'utilitaire low cost sur base de Dokker

 

Diesel et électrique plutôt que de l'hybride

gamme renault kangoo 3 et renault express 2021 particulier et utilitaire
Pour épauler le Kangoo, Renault resuscite l'Express. Ici à droite de l'image, ce n'est autre que l'ancien Dacia Dokker restylé, et il ne sera pas proposé en France.


Commercialisée en juin, cette troisième génération de Kangoo ne sera dévoilée en détails qu'en mars prochain. Pour l'heure, la marque ne dévoile que peu d'images et se montre peu bavarde à son sujet : il faudra attendre quelques mois pour découvrir sa gamme et ses prix. L'argus peut cependant déjà vous révéler qu'il ne profitera pas de la technologie hybride E-Tech, étrennée par les Clio, Captur et Mégane. Outre des versions 100 % électriques (110 et 135 ch), il comptera sur deux diesels 1.5 Blue dCi 95 et 115 ch, ainsi que sur le quatre-cylindres 1.3 turbo-essence (115 et 140 ch). Mais c'est surtout sous la robe qu'il y aura du nouveau, avec l'adoption de la moderne plate-forme CMF-C déjà employée par le… Scénic 4. Un nouveau signe que ce "combispace" est bel et bien le remplaçant indirect du monospace compact Renault.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
jouanalain52 Le 12/11/2020 - 19:24
Le design passe avant la sécurité : les changements de directions AR haut perchés sont plus visibles qu'à mis hauteur et pour l'AV les changements de directions haut perchés mais séparés des feux de croisements style C4 citroen sont plus lisibles que noyés dans les optiques de phares (diodes de jours blanches qui changent pour l'orange pour le changement de direction.
Voir tous les commentaires (1)