Renault Kangoo. Retour sur la saga du plus ludique des utilitaires
habillage
banniere_haut

Renault Kangoo. Retour sur la saga du plus ludique des utilitaires

Premier « ludospace » de l'histoire, le Kangoo accueille enfin sa troisième génération. Depuis vingt-quatre ans, il n'a cessé de gagner en sérieux et occupe toujours une place à part chez les utilitaires. L'argus revient sur cette saga française diffusée à plus de 4 millions d'exemplaires.

Par Johann Leblanc
Publié le Mis à jour le

Apparu en 1997, le Kangoo aura attendu 2021 pour accueillir sa troisième génération. L'argus vous fait revivre sa saga en images.

Renault

Un retour au catalogue de la Renault 4 ? Aujourd'hui, l’idée est de nouveau dans l’air. Mais un modèle avait déjà été perçu comme une 4L moderne à son apparition en 1997 : le tout premier Kangoo. Pourtant, la carrosserie n’avait alors rien de néo-rétro. L’analogie est née avant tout de ses lignes joviales et rondouillardes. Ajoutez-y un esprit pratique prononcé, assorti d’une certaine simplicité, et le parallèle était tout trouvé. En choisissant de monter en gamme et d’arborer des traits bien plus sérieux, la nouvelle génération de cet utilitaire semble désormais vouloir tourner la page. Serait-ce un moyen de laisser de la place pour un vrai revival de la R4 ? Pour l’instant, rien de certain. Mais saisissons l’arrivée de cette troisième mouture pour jeter un coup d'œil dans le rétroviseur intérieur… qui peut désormais être remplacé par un écran. Décidément, le Kangoo a bien changé d’époque !

>>>Revivez la saga en images dans notre diaporama<<<
 

Renault Kangoo 1 (1997-2018)  

renault concept pangea annonce du kangoo
Au Salon de Genève 1997, quelques mois avant le lancement du Kangoo, Renault en avait annoncé les grandes lignes avec ce concept Pangea.
renault kangoo 4l
Avec sa bonne bouille, sa simplicité et ses aspects pratiques, le Kangoo 1, lancé en septembre 1997, a souvent été comparé à une 4L moderne.

Lorsque le premier Kangoo débarque, à l'automne 1997, les dalles tactiles grand format sont encore de la science-fiction. Toujours dédié aux professionnels en priorité, le nouveau venu conserve une dotation dépouillée et une finition très basique. Cela ne l’empêche pas de se démarquer nettement de son prédécesseur, l’Express, qui se montrait bien plus rustique encore et beaucoup plus cubique. Annoncé quelques mois plus tôt par le concept Pangea, au Salon de Genève, le style du petit nouveau se démarque en effet de la concurrence. Les optiques arrière sont ici perchées en hauteur, autour de la lunette, tandis que les phares évoquent la grenouille Twingo. Son appellation, qui peut faire penser à un célèbre marsupial australien, contribue encore à renforcer son capital sympathie. D’autant que la marque y ajoute une campagne de pub bien trouvée, dans laquelle un enfant répète toujours « un Kangoo » quand son père lui demande de nommer une voiture.

Afin de contrer les Citroën Berlingo et Peugeot Partner, sortis plus d’un an auparavant, Renault a aussi dégainé une botte secrète : une porte latérale coulissante, d’abord située seulement côté droit. Pour désigner sa version destinée aux particuliers, la marque invente même le mot « ludospace », évoquant les monospaces alors à la mode. C’est le début d’une longue carrière, qui se prolongera même jusqu’en 2018 en Amérique latine. Avec, en guise de bouquet final, un ultime restylage en 2014, marqué par une calandre rappelant la Clio 4. En Europe, même s’il restera moins longtemps au catalogue, cet utilitaire connaîtra aussi un lifting bien visible, en mars 2003. Mais avant cela il recevra d’autres évolutions notables. Pour répliquer à ses concurrents, qui ont fini par se convertir à la porte coulissante, il en a ajouté une seconde de l’autre côté, de série en novembre 1999. Il se prendra même pour un SUV avant l’heure grâce au Kangoo 4 x 4, doté d’une véritable transmission intégrale et lancé en septembre 2001, épaulé par la version Pampa, simple traction au look baroudeur.

raenault kangoo 1 porte coulissante
Une porte coulissante côté droit, puis une seconde à gauche à partir de novembre 1999 : cet argument a été crucial pour contrer les Citroën Berlingo et Peugeot Partner.
renault kangoo paris-dakar jean-louis schlesser
Au début des années 2000, Jean-Louis Schlesser a engagé au Paris-Dakar ce buggy au look inspiré fortement celui du Kangoo.

Les ventes de ces deux variantes sont restées toutefois bien timides. Elles représentent une goutte d’eau dans la production de ce best-seller, qui fut fabriqué en France, à Maubeuge, ainsi qu’en Malaisie, au Maroc et en Argentine. Au Japon, ce Kangoo 1 aura même su se créer un fan club, qui organise un rassemblement régulier au pied du mont Fuji. Tandis qu’une équipe de doux dingues ira jusqu’à lui greffer un moteur de Mégane 2 RS, de l’autre côté de la Manche. S’il n’est pas encore aussi culte que la 4L, ce premier opus dispose donc déjà d’une vraie communauté d’aficionados.

Renault Kangoo 2 (2007-2020)

renault kangoo 2 rouge bordeaux

Avec ses dessous de monospace Scénic, le Kangoo 2, apparu en 2007, se montre plus raffiné que son prédécesseur.

Lorsqu’elle débarque en septembre 2007 en France, la deuxième génération peut donner l’illusion d’une certaine continuité. Outre une appellation désormais populaire, on retrouve en effet une silhouette toute en courbes, un regard toujours dépourvu d’agressivité et des feux arrière verticaux. Comme ses concurrents Berlingo et Partner, le Kangoo a pourtant changé de braquet. Voulu plus « civilisé », plus cossu, il reprend désormais la plate-forme du monospace compact Scénic. On s'éloigne donc de l'esprit 4L. Mais surtout, il subit une poussée de croissance, en tout cas dans sa version ludospace. On passe en effet de 4 m à 4,21 m de long, alors que la largeur grimpe de 1,66 m à 1,83 m. Ajoutez des prix en hausse, et une partie de la clientèle ne voudra pas suivre le mouvement. La variante utilitaire n’a, elle, pas le même genre de soucis car elle se décline en trois longueurs différentes.

renault kangoo be bop orange capot gris
Sur la base de la version courte, Renault a eu l'idée de proposer ce Be Bop, vendu de 2009 à 2011. Un flop mémorable !
renault grand kangoo noir
Avec ses 4,60 m de long, le Grand Kangoo se situe à l'autre extrémité : une vraie limousine au coffre géant ! Il se vantait ainsi de proposer sept vraies places.

Pour répondre à ceux qui trouvent le Kangoo désormais trop grand, Renault aura bien une idée. Mais, avec le recul, il aurait sans doute dû ne jamais la laisser se concrétiser. Lancé au printemps 2009 et stoppé à peine deux ans plus tard, le Be Bop reste l’un des bides les plus mémorables du Losange. Il faut dire qu’il cumulait les tares : seulement quatre places et trois portes, un coffre ridicule, sans oublier un tarif loin d’être cadeau, malgré les 38 cm de moins en longueur. Le prix à payer pour profiter d’un atypique double toit vitré, qui ne convaincra pas les foules.

renault kangoo ze bleu vert
Le Kangoo électrique de série n'arrive qu'en 2011. Son autonomie passera d'un très modeste 170 km sur le cycle NEDC à 270 km en 2017 grâce à une batterie grimpant de 22 à 33 kWh..
renault kangoo amérique latine dacia dokker
En Amérique latine, pour remplacer la première génération dont la carrière s'est éternisée, Renault a préféré proposer ce Dacia Dokker sous le nom de Kangoo.

Le lancement d’une version électrique, en 2011, sera heureusement davantage couronné de succès. Réservée aux entreprises, elle a été écoulée à plus de 60 000 unités, devenant leader de ce segment balbutiant. En revanche, l’expérience de l’hydrogène, annoncée fin 2019, a très vite tourné court. Renault a depuis changé de partenaire et compte désormais réserver cette technologie à ses grands fourgons Trafic et Master. Restylé en mars 2013, afin de mieux s’intégrer dans la gamme, ce Kangoo 2 s’est également doté en 2012 d’un inédit cousin badgé Mercedes : le Citan. Un partenariat qui se poursuivra sur la troisième mouture. En toute fin de carrière, Nissan aura également proposé son propre clone, le NV250. Mais en Amérique latine Renault a préféré donner le nom de Kangoo au Dacia Dokker, en 2018, plutôt qu’y lancer cette deuxième génération.
 

Renault Kangoo 3 (lancement mai 2021)

renault kangoo ze concept 2019
Avec ce Kangoo Z.E. Concept 100 % électrique, dévoilé en avril 2019, c'est la troisième génération qui s'annonce. Elle promet déjà des lignes plus anguleuses.
renault kangoo 3 combispace
Voulu plus sérieux, plus haut de gamme, le Kangoo 3 abandonne le mot « ludospace » pour devenir un « combispace » dans sa version destinée aux particuliers.

Plus de treize ans : c’est le temps qu’il aura fallu pour voir débarquer le Kangoo troisième du nom. Même dans le monde des utilitaires, habitué à un rythme de renouvellement assez lent, cela commence à faire long. Annoncée par un concept en avril 2019, cette troisième mouture sera ainsi commercialisée en mai 2021, en variante utilitaire pour commencer. Elle accentuera encore la stratégie de montée en gamme opérée par sa devancière. Désormais, sa longueur frise les 4,50 m en version courte, et c’est la récente plate-forme CMF-C qui est employée. Pour éviter de perdre des clients au passage, Renault compte sur le retour de l’Express, qui reprend la base de l’ancien Dacia Dokker.

Plus sérieux dans son style, plus onéreux et plus high-tech que jamais, le Kangoo 3 ne devrait donc plus jamais être comparé à la 4L. Dans sa version pour particuliers, il délaisse même le mot « ludospace » pour celui de « combispace ». Mais le véhicule n’a pas perdu le sens de l’astuce pour autant : il se démarque par sa porte latérale coulissante sans montant baptisée « Sésame ouvre-toi par Renault », qui dégage un énorme accès.

renault kangoo 3 porte sésame ouvre-toi
Dans sa version utilitaire, le Kangoo 3 est commercialisé en juin 2021. Sa grande originalité, c'est cette porte coulissante côté droit baptisée « Sésame ouvre-toi par Renault », dépourvue de montant central pour offrir un accès ultra-large.

Un clin d'œil à la première génération, qui n’aurait sans doute pas connu le même succès si elle n’avait pas innové dans ce domaine. On pourra simplement regretter que cette nouveauté soit cette fois réservée aux entreprises, en raison notamment des normes de crash-test.

À LIRE AUSSI.

 

Les chiffres de production du Kangoo

renault kangoo 1 usine maubeuge

La production a été effectuée en France, à Maubeuge, ainsi qu'en Malaisie, au Maroc et en Argentine.

  • Kangoo 1 : 2 659 000 exemplaires en incluant la production en Amérique latine
  • Kangoo 2 (à fin 2020) : 1 570 000 exemplaires
  •  Production totale (VP + VU, à fin 2020) : 4 229 000 exemplaires.

A LIRE. Premier essai du Renault Kangoo 2021.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours