Renault lancera un SUV compact électrique en 2023
habillage
banniere_haut

Renault lancera un SUV compact électrique en 2023

Renault a dévoilé une illustration d'un futur SUV électrique en complément de la Megane E-Tech Electric. Prévu fin 2023, ce véhicule (code interne HCB) sera plus compact que le projet initialement prévu (HCC) et pourrait reprendre l'appellation Scénic. Il sera dévoilé au Mondial de Paris 2022.

Publié le Mis à jour le

La Mégane E-Tech Electric sera chapeautée par un SUV compact électrique prévu pour 2023.

DR

Pionnier sur l’électrique, Renault compte bien garder son leadership face à des concurrents, notamment Volkswagen, qui ont accéléré la cadence. À l’occasion de la keynote Eways, le 30 juin, Luca de Meo a détaillé sa stratégie avec le lancement de 10 véhicules électriques à l’horizon 2025 (7 Renault et 3 Alpine) alors que 90 % des modèles seront 100 % électrique en 2030. Le premier étage de la fusée sera la Megane E-Tech Electric présentée début septembre et commercialisée en mars 2022.


Un SUV plus compact que prévu

Suivra au second semestre 2023 un autre SUV pour lequel la marque a diffusé l’illustration d’un profil sans plus de précisions. Un véhicule dont L’argus vous a déjà parlé en mai 2020. À l’époque, ce projet portait la codification HCC à savoir un SUV à vocation familiale perché au sommet de la gamme. Depuis, le patron italien a revu la copie puisque ce SUV électrique (code HCB) sera finalement d’une taille compacte et se positionnera au-dessus de la Megane E-Tech Electric qui mesure 4,21 m. Pour rappel, le haut de gamme de Renault sera incarné par Alpine avec un crossover (DZ110) assemblé à Dieppe.

Le concept Morphoz préfigure ce nouveau SUV compact électrique.


Préfiguré par le concept Morphoz

En mars 2020, le constructeur avait présenté le concept Morphoz qui avait la particularité de s’allonger faisant passer sa longueur de 4,46 m à 4,87 m. Comme dit le proverbe, il n’y a jamais de fumée sans feu. En interne, ce programme de SUV électrique comprenait déjà deux types de véhicules (projets HCB et HCC). C’est finalement le premier qui sera produit à partir d'août 2023 dans l’usine de Douai. Sa longueur devrait se situer aux alentours des 4,50 m et partagera la base technique de son cousin, le Nissan Ariya (4,60 m), commercialisé début 2022. À savoir la plateforme CMF-EV ainsi que les moteurs (produits à Cléon pour Renault) dont la puissance s’échelonne de 218 à 394 chevaux sur le japonais, en deux et quatre roues motrices. 

En revanche, le français aura sa propre batterie fournie par le coréen LG Chem en provenance de Pologne et assemblée à Douai. Dans une interview, Gilles le Borgne (patron de l'ingénierie) a confirmé que ce SUV ne sera décliné qu'en deux roues motrices avec deux puissances de batterie (60 et 87 kWh). La première sera associé au moteur de 220 ch et la seconde à un d'environ 240 ch. Toujours selon lui l'architecture CMF EV à deux moteurs électriques est réservée au crossover Alpine. Faisant partie de la nouvelle Mégane, il reprendra l'appellation Scénic dont la carrière s'arrêtera fin 2022.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
ChristophedeN Le 29/10/2021 - 09:40
"En revanche, le français aura sa propre batterie fournie par le coréen LG Chem en provenance de Pologne" Pologne pays d'Europe avec l'électricité la plus carbonée puisque produite majoritairement avec des centrales à charbon. Pour fabriquer une batterie, il faut beaucoup d'électricité ne serait-ce que pour la gestion thermique et hygrométrique des locaux. Encore une fable des lobbyistes de la voiture électrique auto dépendants qui ne veulent pas remettre en cause leurs choix centrés sur la bagnole et donc qui n'hésitent pas à inventer des fables tels que "Zéro Émission de GES" ou "pas de pollution", ce qui est évidemment totalement faux.
hiver Le 29/10/2021 - 08:54
Le scenic.......non merci vu ce nom pollue par la non qualite du modele thermique.
Voir tous les commentaires (3)