Renault. Le Scénic est mort ! Vive le Scénic !
habillage
banniere_haut

Renault. Le Scénic est mort ! Vive le Scénic !

Chez Renault, les produits suivent les modes, mais les noms restent. Ainsi, après plus de 20 ans d'existence, le monospace compact Scénic s'apprête à quitter le catalogue à la fin de son cycle de vie (2022). Toutefois, son nom devrait perdurer et être apposé sur un SUV compact présenté en 2022.

Par Florian Chopin
Publié le Mis à jour le

Le Scénic tel que nous le connaissons, à savoir un monospace compact, va disparaître. Mais le nom restera dans le catalogue Renault.

CLEMENT CHOULOT

Le Scénic vit ses dernières années. Tout juste restylé, et uniquement disponible en essence, le modèle devrait tirer sa révérence en 2022. Du moins dans sa configuration monospace… Pour Luca de Meo, patron de Renault, et présent au sein de la firme au losange lors de l’apparition du concept dans les années 1990 : « le concept de monospace est moins porteur qu’il y a 10 ans. Il y a eu un cycle de 20 ans et maintenant on passe à autre chose ».

À LIRE. Renault-Alpine. Le calendrier des nouveautés jusqu'en 2024
 

Le monospace est mort, pas le Scénic

renault scenic monospace restylage
Fin 2020, le Scénic a été restylé légèrement. Il perdurera sur le marché jusqu'en 2022 sous la silhouette d'un monospace.

L’arrêt du Scénic n’est pas une surprise, toutefois, Luca de Meo a planté le dernier clou dans le cercueil du modèle tel que nous le connaissons lors de l’Assemblée générale des actionnaires : « Je trouve la voiture exceptionnelle, mais on ne gagne pas d’argent avec. Ce segment est en baisse, contrairement à celui des SUV qui progresse et sur lequel on n’est pas compétitif ». Renault entend s’orienter vers les crossovers et SUV électrifiés et électriques, ce qui, conjugué à la rationalisation de son portefeuille, induit la disparition pure et simple du monospace. Mais pas forcément du nom Scénic. « Si vous êtes très attachés au nom Scénic, je ne vais pas vous dire que nécessairement on doit l’abandonner », a répondu le patron de la marque au losange à l’un des actionnaires s’inquiétant de la disparition du Scénic.
 

Un nouveau Scénic pour 2022

renault megane e tech electrique bcb 2021
Dès le mois de septembre, Renault lancera la production à Douai (Nord) de la Mégane E-Tech électrique (code BCB).

Derrière cette petite phrase, Luca de Meo prépare l’avenir du Scénic sous la forme d’un crossover. Renault souhaite créer des familles de véhicules. Ainsi, aux côtés de la Mégane E-Tech électrique (code interne BCB), prévue pour début 2022, viendrait le Scénic (répondant au code interne HCB), dont la présentation est prévue courant 2022. Ce dernier sera plus compact que le modèle (code HCC) qui devait initialement adopter, peu ou prou, les dimensions du Nissan Ariya et qui n’a, finalement, pas été retenu. Dans tous les cas, les autos reposeront sur la plateforme CMF-EV 100 % électrique de l’Alliance Renault - Nissan et seront assemblées à Douai (Nord). Le Scénic suivra ainsi le même chemin que la Twingo : l'actuelle citadine prendra définitivement sa retraite en 2023, mais l'appellation sera préservée selon le constructeur.

À LIRE. Renault Twingo. Ne l'enterrez pas trop vite !

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
sprinteur Le 03/05/2021 - 13:06
L'argument de ne pas gagner d'argent avec est tout simplement navrant: s'il y a une demande et que le véhicule est intéressant, c'est au constructeur d'adapter les tarifs ou la fabrication: pourquoi le groupe PSA gagnerait-il de l'argent sur ces modèles et pas Renault? Quant à "suivre la mode'", on peut craindre le pas de clerc à contretemps: le pic des SUV et autres véhicules plus lourds qu'habitables, plus frimeurs que pratiques à l'usage et inutilement parés de roues énormes, de chromes tapageurs ou de formes torturées pourrait être déjà passé. Enfin pour répondre aux besoins des clients, n'y a-t-il plus de familles ayant besoin de 3 places aptes à recevoir des sièges homologués, du volume ou des rangements qui facilitent la vie dans un véhicule plus que les roues de 20" ou le plancher haut qui limite la hauteur de l'habitacle? Le monospace s'était imposé par son aspect pratique, le SUV par son style frimeur, le besoin existe, reste à le satisfaire.
Sourou Le 02/05/2021 - 16:49
Totalement d'accord avec vous; après avoir possédé successivement un Grand Espace IV, deux Ford Galaxy 2 (phase 1 et 2), j'ai dû me séparer de ce dernier: une boîte Powershift HS à 130 000 km et 8 ans (Ford a refusé toute prise en charge); alors que je n'étais plus partant pour faire affaire avec Ford, mon concessionnaire mulltimarque m'a proposé un C-Max, dernier en date, plus d'ailleurs au catalogue. Ce sera a priori mon dernier monospace et c'est clair que les SUV, à encombrement égal, n'offrent pas tous les avantages pratiques de ce format en voie de ringardisation. Renault a fait un baroud d'honneur avec le dernier Scénic dont les deux carrosseries sont sympa. Mais de toute évidence, les acheteurs ne suivent plus...
b.cordeiro862 Le 01/05/2021 - 14:33
Sur mon Scenic 1 mon garagiste a changé le joint de culasse sans déposer le moteur, serait il un dieu ou juste un excellent mécano? Je trouve le dernier Scenic très sympa surtout avec les compteurs face conducteur, la mort des monospace est due à l'engouement pour les SUV qui font souvent plus costauds, et même le touran est en perte de vitesse, il faut arrêter de dire n'importe quoi! Un SUV fait costaud à défaut d'être très pratique quoique souvent ils le sont, certes ils n'ont que rarement 3 sièges indépendants à l'arrière (Scenic jusqu'au 3) mais ils s'intègrent dans le plancher contrairement à beaucoup d'anciens monospace. Donc il est tout à fait normal que les SUV prennent rapidement la place des monospaces.
Voir tous les commentaires (8)