Renault Master H2-Tech. Trois fourgons à hydrogène lancés en 2022

voir les photos
renault master h2-tech gamme
Commercialisé en 2022 avec trois carrosseries différentes, le Master H2-Tech est le premier véhicule à pile à combustible de série proposé par Renault.

Comme son rival Stellantis, Renault va lancer trois camionnettes fonctionnant à l'hydrogène d'ici 2022. Mais s'il y a des ressemblances sur le papier, le Losange et son nouveau partenaire Plug Power ont opté pour une pile à combustible moins puissante, aidée par une batterie.

[Mis à jour le 14/10/2021] Renault officialise l'arrivée de son premier modèle à hydrogène, le Master H2-Tech. Conçu par Hyvia, une co-entreprise créée par Renault et son partenaire Plug Power, il sera commercialisé en 2022 sous trois carrosseries. Découvrez les premières photos officielles de la version Van dans la galerie photo.

renault master hydrogène h2 tech
Le Renault Master H2-Tech, officiellement dévoilé mi-octobre, sera disponible à la vente dans sa version Van en 2022. D'autres carrosseries suivront.
renault master hydrogène 2022
Issu du partenariat entre le spécialiste Plug Power et Renault, ce Master à hydrogène fera le bonheur des livreurs avec un volume de chargement de 12 m3.

***

Sur la question de l'hydrogène, Renault a récemment changé son fusil d'épaule. Après avoir commencé à travailler avec l'entreprise lyonnaise Symbio, filiale de Michelin, le Losange a préféré se tourner vers l'Américain Plug Power, un des leaders mondiaux de la pile à combustible. Les deux partenaires ont lancé une nouvelle coentreprise, baptisée Hyvia. Le Master H2-Tech qui sortira en 2022, avec trois types de carrosserie au choix, diffère donc totalement du prototype présenté en octobre 2019. Quant au Kangoo qui l'accompagnait alors, il est passé totalement à la trappe. Comme ses rivaux, ce "petit" utilitaire mise désormais seulement sur l'électrique à batterie.

 

Petite pile à combustible et grosse batterie

renault master h2-tech batterie
Pour compenser la faible puissance de la pile à combustible, Renault compte sur une grosse batterie de 33 kWh : c'est la capacité proposée par l'ancien Kangoo électrique.
fourgons hydrogène stellantis
Le rival Stellantis a opté pour des solutions techniques différentes pour ses propres utilitaires à hydrogène, prévus pour la fin d'année 2021.

L'hydrogène semble ainsi plus que jamais être une solution avant tout adaptée aux véhicules plus imposants. En choisissant le Master pour base plutôt que le Trafic, Renault ne joue d'ailleurs pas dans la même cour que son rival Stellantis, qui a choisi des fourgons de format intermédiaire. Mais les différences ne s'arrêtent pas à une histoire de taille. Techniquement, les deux concurrents ne suivent également pas tout à fait la même voie. Le Master H2-Tech se contente en effet d'une toute petite pile à combustible de seulement 30 kW (41 ch), contre 45 kW
(61 ch) pour les Opel Vivaro, Peugeot Expert et Citroën Jumpy Hydrogen. Pour l'anecdote, cette dernière est d'ailleurs fournie par… Symbio, l'ancien partenaire du Losange. En revanche, pour compenser ce manque de puissance, Renault y ajoute une batterie digne de celle de l'ancien Kangoo électrique avec ses 33 kWh. C'est quasiment le triple du trio rival qui se calque plutôt sur des hybrides rechargeables avec son accumulateur de 10,5 kWh.

 

Trois carrosseries et trois autonomies

renault master h2-tech van volume de chargement autonomie
Dotée de 12 m3 de volume de chargement, la version Van est celle qui proposera la meilleure autonomie : jusqu'à 500 km. Elle est ici présentée par David Holderbach, le patron d'Hyvia, la coentreprise entre Renault et le spécialiste de la pile à combustible Plug Power.

Grâce à cette architecture baptisée "dual power", l'autonomie pourrait atteindre jusqu'à 500 km : 100 km grâce à la seule énergie électrique, et le reste grâce à l'hydrogène. C'est 100 km de mieux que les Vivaro, Expert et Jumpy. Sur ce point, il y a toutefois d'importantes différences entre les trois versions proposées. Les réservoirs ne sont en effet pas toujours implantés de la même façon et contiennent entre 3 et 7 kg du précieux gaz. 

renault master h2-tech chassis cab
Avec le Châssis Cab, le volume de chargement grimpe à 19 m3, mais l'autonomie chute à 250 km.
renault master h2-tech citybus
Le Citybus prend la forme d'un minibus capable de transporter jusqu'à 15 personnes sur 300 km.

Le plus adapté aux longues distances sera ainsi le Master Van
H2-Tech
, doté par ailleurs d'un volume de chargement de 12 m3. Avec le Châssis Cab, il sera possible d'emporter jusqu'à 19 m3 de marchandises, mais le rayon d'action avant de ravitailler tombera à 250 km. Heureusement, le plein d'hydrogène est très rapide... à condition de trouver l'une des rares stations qui en distribuent ! Enfin, le Master Citybus H2-Tech prend, lui, la forme d'un minibus pouvant transporter jusqu'à 15 personnes. Côté autonomie, il se situe entre ses deux frangins, avec environ 300 km annoncés. 


Un écosystème complet basé en France

carte france renault hyvia hydrogene
Dans le cadre d'Hyvia, sa coentreprise avec Plug Power, Renault a imaginé tout un écosystème autour de l'hydrogène en France.

Comme les autres versions de ce grand utilitaire, le Master H2-Tech sera produit en France, à Batilly, en Meurthe-et-Moselle et commercialisé fin 2021. La pile à combustible sera ensuite intégrée chez Renault Vehicle Innovation à Gretz Amainvilliers, en Seine-et-Marne, qui s'occupe déjà de la variante 100 % électrique. Des services de financement et de maintenance adaptés seront mis en place par la même occasion. Bientôt privée de l'assemblage des Zoe et Nissan Micra, l'usine de Flins, dans les Yvelines, va quant à elle poursuivre sa transformation en commençant à fabriquer des piles à combustible et des stations de recharge à hydrogène, avec un lancement commercial également prévu pour fin 2021. C'est donc tout un écosystème que Renault et Plug Power comptent mettre en place en France dans le cadre d'Hyvia, allant de la production et de la distribution du carburant aux véhicules eux-mêmes. Mais encore faudra-t-il que les clients répondent présents pour espérer un véritable développement de cette ambitieuse filière.

A LIRE. L'hydrogène, pétrole du 21e siècle ?

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
amicaljm

Avant d'acheter un véhicule hydrogène, regardez d'abord l'excellente vidéo d'un jeune sympathique, le "Réveilleur", qui fait le tour complet de la question. Vous risquez de changer d'avis et de toutes façons vous en apprendrez beaucoup : https://www.youtube.com/watch?v=_sqYx8K_m9c

Tesener

A Patasel: Votre remarque sur l'autonomie devrait plutôt s'adresser aux véhicules 100% électriques... 250 ou 300km d'autonomie pour un minibus urbain (par exemple, ou un livreur) ne parait pas problématique, ça doit être à peu près ce qu'ils font journellement. Avec, en milieu urbain, des stations de recharge en 5mn pas loin au lieu d'une recharge en une nuit! Je vous accorde que ces véhicules ne sont qu'un premier jet, mais il faut bien commencer, sinon on n'écoute que les "ça ne marchera jamais"....qui ont souvent mangé leur chapeau!

Patasel

Votre dernière phrase résume bien le problème! Renault ne vous a communiqué aucun prix de vente ? Parce qu'on achète pas un utilitaire pour son galbe ou sa couleur... Donc la question est : est-ce rentable ou pas de sacrifier une autonomie et d'inévitables pannes sur une technologie inconnue...? PS :les autonomies "idéales" étant de plus calculées à vide, il faudra expliquer aux artisans qu'il doivent éviter de charger les matériaux dans leur véhicule pour aller sur un chantier s'ils veulent rentrer le soir ! (solution : je ne sais pas, une livraison Uber..?)

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !