Renault Mégane RS (2023). Une série limitée ultime en guise d'adieu
habillage
banniere_haut

Renault Mégane RS (2023). Une série limitée ultime en guise d'adieu

La Renault Mégane RS se déclinera en une série limitée qualifiée « d’ultime » d'ici à quelques mois. Celle-ci comprendra les derniers exemplaires de la compacte sportive, qui quittera le marché une fois la production de cette édition achevée. Le reste de la gamme Mégane IV disparaîtra mi-2024.

Par MaxK
Publié le Mis à jour le

Avant de prendre une voie de garage, la Renault Mégane RS devrait avoir droit à une série limitée « ultime ».

Renault

« Les meilleurs partent en premier », entend-on parfois. Dans le cas de la Renault Mégane de quatrième génération, il s’agira de la version RS. Comme nous l'annoncions en novembre 2020, la sportive sera la première de la famille à quitter le marché, fin 2023, tandis que les versions moins musclées de la compacte ainsi que le break poursuivront leur carrière jusqu'à mi-2024. Mais la Mégane RS ne sortira pas par la petite porte. Les derniers exemplaires feront partie d’une série limitée « ultime ».

Media Image
Image

L'actuelle Mégane RS a été commercialisée en 2018 et restylée en 2020.

Renault

Une Mégane RS Trophy un peu plus exclusive ?

Certaines informations relatives à la fin de la turbulente française nous proviennent de l’autre bout du monde. Glen Sealey, directeur de Renault en Australie, a annoncé aux journalistes du site local Drive : « La Mégane RS sera arrêtée l’an prochain. Je ne connais pas encore la date de fin de la production, mais du point de vue industriel elle ne continuera pas après la fin de l’année prochaine. » L’arrêt de la commercialisation pourrait toutefois être symboliquement programmé pour 2024, coïncidant ainsi avec le vingtième anniversaire de la Mégane RS. « Il y aura une série limitée pour les derniers exemplaires, mais je ne connais pas encore les détails », a ajouté Sealey. Des détails, il en circule quelques-uns sur le forum Worldscoop, et de sources françaises cette fois. Cette série spéciale est surnommée « RS ultime » selon un document interne. Elle est basée sur le modèle Trophy (châssis plus ferme, affichage tête haute…) et bénéficiera en plus de :

  • sièges Recaro en Alcantara ;
  • système de télémétrie RS Monitor ;
  • inscriptions et logos noirs ;
  • lame « F1 » noire ;
  • diffuseur noir ;
  • jantes en aluminium de 19 pouces Fuji Light ;
  • autocollants extérieurs exclusifs ;
  • plaque numérotée.
Media Image
Image

Cette photo d'un document interne annonce la Mégane RS « ultime ».

DR

Un tour d’honneur au Nürburgring ? Pas sûr

Rien n’a encore filtré quant à un éventuel gain en performances de la RS avec cette future série limitée. La version Trophy tire actuellement 300 ch et 420 Nm de son quatre-cylindres 1.8 turbo, associé aux roues avant via une boîte à double embrayage comptant sept rapports et un différentiel à glissement limité. La voiture pèse 1 480 kg à vide ; elle passe de 0 à 100 km/h en 5,7 s vers une vitesse maximale de 255 km/h d’après sa fiche technique. En 2019, Renault avait lancé la radicale série limitée Trophy-R, allégée et encore plus affûtée, qui s’était illustrée par plusieurs records sur circuit et notamment celui des tractions sur le Nürburgring, qu’elle détient toujours. Celle-ci poursuivait alors une longue tradition de records des différentes générations de Mégane RS sur la célèbre Nordschleife (boucle nord), et il ne serait pas surprenant que Renault tente d’y briller de nouveau avant de mettre la RS à la retraite. Mais rien ne semble l’annoncer pour le moment.

Media Image
Image

La version Trophy est la plus affûtée des Mégane RS de la gamme régulière.

Renault

Media Image
Image

Dénuée de places arrière et d'équipements de confort, la série limitée Trophy-R avait fait parler d'elle par ses performances.

Renault

La fin de l’ère Renault Sport

Avec cette Mégane, c’est la lignée des modèles Renault Sport qui s’éteindra, Alpine ayant pris le relais en tant que division sportive du groupe Renault. La marque de Dieppe interviendra aussi pour proposer des finitions au look dynamique ou retravailler certaines voitures du Losange avec la finition Esprit Alpine.

Media Image
Image

La lignée de la Mégane RS remonte à 2004 et à la Mégane de deuxième génération.

Renault

Une Mégane E-Tech électrique ainsi revue est plus que probable. « La demande pour une compacte sportive diminue en Europe. Une voiture électrique pourrait venir en remplacement », dixit Glen Sealey. Quant à une Mégane E-Tech sportive qui concurrencera la future Volkswagen ID.3 GTX ou la variante musclée annoncée de la MG4, c'est moins sûr.

Fin de la Mégane IV mi-2024

Lancée fin 2015, la Mégane IV est poussée vers la sortie autant par sa remplaçante « zéro émission », avec laquelle elle cohabite, que par l’évolution de la réglementation européenne. À compter du 7 juillet 2024, toutes les voitures neuves vendues dans l’UE devront se conformer au règlement GSR 2. Ce dernier leur imposera de nouveaux équipements de sécurité (régulateur de vitesse, enregistreur de données, détecteur de fatigue…), mais aussi un remaniement de leur face avant pour répondre à des critères plus stricts en matière de chocs avec des piétons. Plusieurs modèles quitteront le marché européen à ce moment-là, dont certaines voitures de sport. Parmi elles figurera la Toyota GR86, qui n’aura donc connu que deux ans de carrière sur le Vieux Continent.

Media Image
Image

La nouvelle Renault Mégane E-Tech électrique aura-t-elle droit à une variante sportive ?

Renault

Media Image
Image

La gamme Mégane IV, allégée de sa version RS, poursuivra sa carrière jusqu'en 2024.

Renault

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
VotrePseudo Le 06/10/2022 - 17:10
La dernière compacte sportive thermique Française, tuée par le malus écolo. La prochaine sera à piles avec 400kg de plus (super, pour une sportive). Le progressisme, qu'on vous dit.
Voir tous les commentaires (1)