Renault. Pourquoi le prix des voitures flambe depuis un an ?
habillage
banniere_haut

Renault. Pourquoi le prix des voitures flambe depuis un an ?

Chaque mois, la gamme Renault est quelques centaines d'euros plus chère. Une tendance qui s'est accentuée avec l'arrivée du nouveau patron de la marque, Luca de Meo. Pourquoi ? Son objectif est de faire de Renault un véritable concurrent de Volkswagen et de Peugeot.

Par Florian Chopin
Publié le Mis à jour le

En arrivant au poste de directeur général de Renault, Luca de Meo avait prévenu que les prix des modèles allaient augmenter... Depuis un an c'est effectivement le cas, et cela va continuer.

Georges Cousseau

Depuis son arrivée officielle à la tête de Renault, le 1er juillet 2020, Luca de Meo n’a jamais caché sa stratégie pour sortir du rouge les finances de l'entreprise : générer plus de profit. Pour cela, il dispose de deux leviers principaux : baisser les coûts et augmenter les prix. La réduction du nombre de plates-formes et la diminution des volumes permettront de remplir (en partie) le premier critère. Quant au second, l’objectif fixé est de faire grimper le prix moyen de 5 000 € en 2023 à plus de 7 000 € en 2025. Pour cela, le constructeur souhaite faire monter en gamme ses produits. Toutefois, cela ne pourra pas se faire uniquement grâce à l’introduction de véhicules électrifiés. Il faut forcément procéder à des hausses de tarifs sur les modèles existants. 
 

Renault supprime les prix d'appel

gamme renault concession
La gamme Renault est victime de la suppression de certains niveaux d'entrée de gamme ou voit la puissance de certains moteurs revue à la baisse...

Renault n’a pas attendu 2023 pour commencer à augmenter ses prix. En effet, sur l’année écoulée, tous les modèles du catalogue ont enregistré une hausse notable de leurs tarifs. Pour certains, la firme au losange a choisi de supprimer la finition d’entrée de gamme, Life (Captur, Mégane, Koleos). De ce fait, le ticket d'entrée a logiquement augmenté. Renault a également réévalué le prix de ces nouvelles entrées de gamme par rapport aux précédentes finitions (niveau 2). Et ce, sans forcément proposer d’équipements supplémentaires. Une méthode introduite par Carlos Tavares chez Peugeot et qui consiste à privilégier les finitions de haut de gamme, plus rentables.

 

Renault Twingo : + 18 %

renault twingo prix 2020 2021
Si elle a gardé sa finition d'entrée de gamme Life et son petit moteur, la Twingo a vu ses prix s'envoler de 18 %.

La Twingo, dans sa version thermique, n’est plus disponible qu’avec la version 65 ch de son trois-cylindres. Si la finition Life est toujours au rendez-vous, l’augmentation par rapport à juin 2020 est importante (18 %). La dotation a néanmoins été revue à la hausse.

À LIRE. Renault Twingo (2021). Les prix augmentent, les équipements aussi
 

Renault Clio : + 13 %

renault clio prix 2020 2021
L'entrée de gamme de la Clio est toujours la finition Life, mais son prix a augmenté de près de 13 % sur un an.

Alors que la finition Life est toujours disponible, la Clio d’entrée de gamme a enregistré une augmentation de près de 13 % sur un an. Toutes les versions sont plus ou moins concernées. Ainsi, avec le système hybride E-Tech, le prix de la Clio grimpe d’environ 4 %. Cela se traduit par une hausse de 850 € en finition Zen et de 1 200 € pour le haut de gamme.

À LIRE. Prix Renault Clio (2021). Hausse des tarifs et évolution de gamme
 

Renault Captur : + 18 %

renault captur prix 2020 2021
Renault a choisi de s'affranchir de la finition d'entrée de gamme Life. Résultat, le ticket d'entrée du Captur a bondi de 18 %.

Le Captur a tout subi : l’arrêt de la finition Life, faisant grimper le ticket d’entrée de gamme de 18 %, et une baisse de puissance de son trois-cylindres, passant de 100 à 90 ch avec une augmentation de tarifs. Quant à la version haut de gamme Initiale Paris, elle a grimpé de plus de 1 600 € en un an.

À LIRE. Prix Renault Captur (2021). Hausse des tarifs et évolution de gamme
 

Renault Mégane : + 11 %

renault megane prix 2020 2021
Malgré une finition Life qui disparaît, faisant de ce fait progresser son ticket d'entrée, la Mégane a su contenir ses tarifs.

Certes, la finition Life a disparu du catalogue de la Mégane, mais le reste de la gamme a subi une augmentation contenue de ses tarifs. Sans doute pour conserver une certaine attractivité face à une concurrence féroce et plus récente (VW Golf, Seat Leon…).

À LIRE. Renault Mégane E-Tech (2021). Tous les prix de la berline hybride
 

Renault Scénic : + 6 %

renault scenic prix 2020 2021
Le Scénic est en perte de vitesse. Pour compenser, Renault a augmenté ses tarifs de 6 % sur un an.

En revanche, Renault n’a guère de pitié pour son monospace. Déjà en perte de vitesse du fait de la désaffection du public pour ce type de carrosserie, le Scénic se voit retirer son offre diesel. Et, pour couronner le tout, les prix ont progressé de 5 à 6 % sur l’année. La fin de carrière s’annonce délicate.

À LIRE. Prix Renault Scénic (2021). 400 € supplémentaires sur toute la gamme
 

Renault Kadjar : + 9 %

renault kadjar prix 2020 2021
Les prix du Kadjar ont fortement progressé sur la dernière année. Le haut de gamme Black Edition est ainsi 9 % plus cher.

La fin de carrière ne s’annonce pas plus rose pour le SUV compact de la famille. Malmené par la concurrence, le Kadjar, auquel il ne reste plus qu’une année de présence sur le marché, subit le même sort que le Scénic : plus de diesel à proposer et des tarifs qui s’envolent (entre 5 et 9 %).

À LIRE. Renault Kadjar (2021). Fin du diesel et nouvelle hausse des prix
 

Renault Kangoo : + 9 %

renault kangoo prix 2020 2021
Le Kangoo a totalement été revisité : nouvelle plate-forme, nouvel agencement intérieur... Pour l'occasion, ses prix progressent de 9 %, mais les prestations aussi.

La hausse tarifaire entre le tout récent Kangoo et le modèle de la génération précédente est importante (+ 9 % sur l’année). Mais le ludospace progresse fortement, notamment dans sa présentation intérieure, dans sa conception et dans son architecture.

À LIRE. Renault Kangoo (2021). Les prix et la gamme du combispace
 

Renault Talisman, Koleos et Espace

renault espace prix 2020 2021

L'Espace est clairement en fin de carrière, mais Renault ne l'aide pas en augmentant ses prix de plus de 7 %.

Symboles de la vision haut de gamme de Renault, les Talisman, Koleos et Espace ont vu leurs prix s’envoler au cours de la dernière année (jusqu’à 15 % d’augmentation). Il n’est toutefois pas certain que cela fasse les affaires de la marque : les ventes de ces trois modèles réunis n’ont pas dépassé les 7 500 exemplaires en France en 2020… À noter que pour le mois de juin, les prix de l'Espace ont, une nouvelle fois, augmenté de 500 €.

À LIRE. Prix Renault Espace (2021). Hausse des tarifs qui débutent à 47 500 €
 

Alpine (+ 3 %) et Dacia (+ 7 %)

dacia sandero prix 2020 2021
La nouvelle Sandero a fait d'énormes progrès par rapport à la précédente génération, et cela se voit aussi dans les tarifs : plus de 7 % d'augmentation sur un an.

L’augmentation des prix n’a pas été cantonnée à la marque Renault : Dacia et Alpine, les deux extrémités du groupe français, pratiquent la même politique. Si cela peut s’expliquer pour Alpine, label sportif déjà ancré dans le haut de gamme, c’est plus surprenant pour la marque roumaine. Mais Renault entend la faire sortir de sa philosophie low cost pour la faire progresser tout en maintenant un rapport prix/prestation imbattable.

À LIRE. Prix Dacia Sandero et Stepway (2021). Nouvelle hausse des tarifs
 

Pour augmenter les prix, il faut les bons produits

dacia sandero stepway prix
Depuis le début de sa commercialisation, la nouvelle Sandero a subi trois augmentations de prix. Mais elle affiche toujours un rapport prix/prestation très attractif.

Renault n’en est qu’au début de sa stratégie. La hausse des prix va se poursuivre, voire s'intensifier, dans les mois et les années à venir. Toutefois, la montée en gamme doit également se traduire par un vrai bénéfice pour le client : s’il doit payer plus cher, il doit en avoir pour son argent. Or, jusqu’ici, hormis le nouveau Kangoo ou la récente Sandero, bien peu de modèles Renault ont amélioré leur rapport prix/prestation. Il faudra attendre les nouvelles générations de Kadjar (2022) ou encore la Mégane électrique pour véritablement parler de montée en gamme. Le SUV compact représentera un test grandeur nature du bien-fondé de la stratégie de Luca de Meo car il a pris pour modèle le Peugeot 3008.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
VotrePseudo Le 04/06/2021 - 14:30
Augmenter les prix sans augmenter la qualité (design, finition, moteurs...) ? le moyen de moins en vendre, surtout...
Billybob2021 Le 03/06/2021 - 17:19
Et pas un mot sur les nouvelles normes anti-pollution qui ont obligé à revoir tous les moteurs, ni sur les augmentations des autres constructeurs?
yves.morcet038 Le 03/06/2021 - 13:56
Réponse à Alain 65 : Vous citez les avancées réalisées par les constructeurs, que des hommes, qui a inventé le diesel ? Pour rappel, voici quelques inventions des femmes pour l'automobile. https://www.largus.fr/actualite-automobile/ces-inventions-automobiles-inventees-par-des-femmes-10559407.html
Voir tous les commentaires (9)