Renault renonce à son projet de voiture à ultra low-cost en Inde
habillage
banniere_haut

Renault renonce à son projet de voiture à ultra low-cost en Inde

Bajaj, le partenaire indien de Renault, qui devait fabriquer un concurrent de la Nano, considère que ce projet n'est pas viable.

Par Jean Pierre Genet
Publié le Mis à jour le
Décidément, Renault n’a pas de chance avec ses partenaires indiens. Après l’échec de son alliance avec Mahindra, c’est son projet d’alliance avec Bajaj, pour fabriquer un véhicule à ultra low cost qui prend l’eau.

Après avoir fait ses comptes prévisionnels, Bajaj a finalement jeté l’éponge. Ce spécialiste indien de la moto et des trois-roues, a renoncé à s'allier avec Renault et Nissan pour lancer une voiture concurrente de la Tata Nano. Selon Bajaj, cette voiture la moins chère au monde, ne serait pas rentable.

"Nous n'avons pas l'intention de nous lancer dans le créneau (des voitures) à faible marge", a déclaré le directeur général de Bajaj Auto, Rajiv Bajaj. Nous ne voulons pas perdre tout notre argent".

Au lieu d'une voiture à bas coût destinée aux ménages indiens, Bajaj a annoncé son intention de dévoiler un véhicule utilitaire à bas coût lors du prochain salon automobile, en janvier à New Delhi.

 "Ce sera un quatre-roues et nous serons sur le créneau de l'utilitaire où nous sommes déjà fortement implantés", a précisé Rajiv Bajaj. "Nous espérons qu'ils (Renault) aimeront ce qu'ils vont voir. Ils ont la liberté de dire qu'ils aiment ou de détouner la tête".

Le projet de partenariat initial pourrait se porter sur ce véhicule utilitaire, Bajaj investissant pour le développement et la fabrication du modèle qui devrait d'abord être lancé au Sri Lanka et au Bangladesh tandis que Renault-Nissan pourrait prendre en charge le marketing.

Selon Rajiv Bajaj, le montant total des investissements sera de l'ordre de 44,5 millions de dollars, soit le dixième du coût de développement d'une voiture.

L'an dernier, Renault avait dû renoncer à son alliance avec Mahindra pour s’attaquer au marché indien avec la Logan, un modèle qui n'a jamais décollé. C’est donc seul, avec son allié Nissan, que le constructeur français s’implante dans le pays. Il a lancé le mois dernier sa berline Fluence, qui sera suivie par quatre autres modèles d'ici 2012. Il compte s'arroger une part de 2,5% du marché automobile indien d'ici 2013 et monter à 5% à plus long terme.
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
johnc61768 Le 23/11/2014 - 10:23
Very nice site!
johne276340 Le 23/11/2014 - 10:23
Very nice site! cheap cialis http://aixopey.com/qqsxt/4.html
johna501693 Le 23/11/2014 - 10:22
Hello! dcdegge interesting dcdegge site! I'm really like it! Very, very dcdegge good!
Voir tous les commentaires (3)