Renault-Stellantis (PSA). Le chant du cygne pour les moteurs diesel
habillage
banniere_haut

Renault-Stellantis (PSA). Le chant du cygne pour les moteurs diesel

Diesélistes réputés, les constructeurs français préparent leur sortie qui coïncidera avec l'entrée en vigueur de la norme Euro7 en 2026. Patron du groupe Renault, Luca de Meo a annoncé qu'il n'investira pas dans une nouvelle génération de diesel, ce qui est aussi le cas du côté de Stellantis.

Publié le

Avec l'entrée en vigueur de la norme Euro 7 en 2026, c'est la mort annoncée des moteurs diesel. Qui feront des prolongations sur les véhicules utilitaires à l'image du 2.0 Blue dCi Renault.

DR

Fiscalement soutenu depuis des décennies par l’Etat, le diesel a été pour les constructeurs une poule aux œufs d’or. Mais avec le scandale Volkswagen, il est passé sous les fourches caudines des politiques. D’ailleurs, Gilles le Borgne (patron de l’ingénierie Renault) n’hésite pas à dire que ce type de moteur a gagné le défi technologique mais a perdu sur le terrain politique. Et la nouvelle norme antipollution Euro7, qui doit être votée à l’automne 2021 par l’Europe, va précipiter sa fin comme le laisse comprendre des documents sur les négociations menées entre le Clove (Consortium for ultra LOw Vehicle Emissions), la PFA (Plateforme automobile) et les constructeurs français. Pour les véhicules particuliers, la messe est dite en raison des coûts astronomiques qui seraient nécessaires pour sa dépollution. Reste le cas épineux des utilitaires pour lesquels les alternatives (électrique et hydrogène) ne peuvent se substituer au diesel soit en termes d’autonomie ou de prix d’achat.

A LIRE. Moteurs diesels. Ces modèles qui tournent le dos au gazole

 

Fin progressive chez Renault

reduction moteur diesel renault 2025
La gamme de moteurs diesel Renault passera de 3 familles à 1 à partir de 2025. Le constructeur mise sur l'électrique et l'hybride.

Lors de l’assemblée des actionnaires en avril, Luca de Meo a confirmé que Renault n’investira pas dans le développement d’un nouveau moteur et qu’il adaptera la version existante. Le constructeur a déjà fortement réduit la voilure puisque de nombreux modèles ne sont plus dieselisés (Sandero III, Captur II, Scénic II…). Cette politique va s’amplifier au profit de l’électrique er de l’hybride. Le nouveau Kadjar, en 2022, et ses dérivés en 2023 et 2024 se priveront de bloc Blue dCi. De trois familles de moteurs diesel (1.5, 1.7 et 2.0), le groupe au losange n’en gardera qu’un à partir de 2025. Il s’agit du 2.0 Blue dCi, et uniquement sur les utilitaires, à condition que les spécifications de la norme Euro7 soient économiquement tenables, comme l’a précisé Gilles Le Borgne.


Réduction de l’offre chez Stellantis

fin moteur psa 1.5 bluehdi
Le moteur PSA 1.5 BlueHDi disparaîtra à l'horizon 2026 sur les voitures particulières. En revanche, le 2.0 BlueHDi devrait être conservé pour les utilitaires.

Contrairement à Renault, les marques françaises de Stellantis continuent à proposer du diesel même sur les véhicules citadins (Citroën C3, Peugeot 2008…). L’offre se concentre sur le 1.5 BlueHDi pour les voitures particulières (sauf le 5008 qui a gardé le 2.0) auquel s’ajoute le 2.0 BlueHDi pour les utilitaires. Les nouvelles Citroën C5 X et DS9 font exception en ne proposant pas de diesel. Un choix lié principalement à leur lieu de production, la Chine, peu enclin à ce type de carburant. Pour l’heure, l’ex-groupe PSA n’a pas annoncé l’arrêt du diesel qui devrait se poursuivre jusqu’à l’entrée en vigueur de la norme Euro 7 pour les véhicules particuliers. Sur les utilitaires, l'avenir du 1.5 Blue HDi est assuré jusqu’en 2027 selon nos informations. Néanmoins, l’outil industriel s’adapte à la baisse de la demande puisque l’usine de Douvrin dans le Nord de la France cessera de produire le DV5 (1.5 BlueHDi) en juin 2022, laissant le site de Trémery comme seule unité de fabrication de ce moteur.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
LoupLarsen Le 11/09/2021 - 10:35
On voit que la doxa anti-diesel a fait son chemin. La bêtise finit toujours par triompher hélas! Les même contempteurs du diesel pleureront demain quand il faudra payer pour déconstruire les éoliennes hors de prix et improductives et qu'on n'arrivera jamais à se passer des centrales nucléaires, voire même qu'on en construira encore plus pour arriver à fournir l'énergie de remplacement. Les pseudo écologistes dogmatiques nous emmènent dans leur délire imbécile et comme nous sommes un peuple de veaux ( De Gaulle dixit il y a déjà longtemps) nous continuerons à braire pour saluer toutes les sottises simplement parce qu'elle sont de "nouveautés" et que quelques cyniques qui n'ont rien à faire du devenir de la planète nous laveront le cerveau avec leur discours prétendument "écolo". Cheers!
pemmore Le 10/05/2021 - 11:07
Bon débarras, finies les poulpes tricheuses qui tentent dangereusement de bloquer un dépassement ou ces voitures en perdition qui vous obligent à chevaucher la berme ; plus assez sur la 4 ème et coupure à 4000 tours sur la 3 ème, et évidement un superbe panache noir au feu vert, et même un truc étrange, une fumée dégueu énorme qui crache sur l'autoroute, sans doute la fumée a coincé quelque chose, le diésel est très économique, mais devenu tout sauf fiable (obsolescence programmée, ou contraintes écologiques ?) Mais si le diésel Renault a disparu, son excellent gpl (d'après mon gpliste) est toujours au catalogue, moins écolo que électrique mais plus que diésel et essence. Hybride? qui interdit le gpl en hybride et tenter le mono carburant? Faire un moteur gpl optimisé sans pot catalytique, vanne egr organes superflus en gpl? Et donc un rendement supérieur, (les turbines c'est 60%, mix hydrogène possible, moteur à air chaud (stirling), 25% de plus que le diésel, la traction devenue électrique s'évite des des paramêtres incompatibles pour l'automobile, et une fiabilité : sous marins atomiques!
Jujutesl Le 05/05/2021 - 11:11
Enfin des vehicules sympa sans bruit sans odeur. Le VE deviendra tellement evident. Nos enfants nous diront, il y avait vraiment des gents qui etaient contre... oui le changement fait toujours peur a certain. Cela fera pareil avec la conduite 100% autonome, le plaisir de monter en voiture pour regarder le paysage se reposer discuter sans stress, arrive en super forme a destination. Certain diront moi jamais le plaisir de conduire changer les vitesses. Il faut de tout pour faire un monde. La vie quoi. Nos enfant nous dirons il y a encore des gents qui galère a conduire pendant des heures. Les pauvres ils n'ont pas de chance
Voir tous les commentaires (27)