Renault Zoe 3. Sa remplaçante en cours de développement
habillage
banniere_haut

Renault Zoe 3. Sa remplaçante en cours de développement

Avec l'annonce de l'arrêt de l'activité industrielle de l'usine de Flins, en mai 2020, se pose la question de l'avenir de la Renault Zoé. En cours de réflexion, sa remplaçante sera développée sur la plateforme CMF-EV et elle sera fabriquée à Douai.

Publié le Mis à jour le

Avec l'arrêt de la production de véhicules à l'usine de Flins, la remplaçante de la Zoé changera de crémerie et rejoindra le site de Douai.

LACOSTE LAURENT

Au mois de mai, l’annonce a fait du bruit : l’usine de Flins ne produira plus de véhicules et se reconvertira dans l’économie circulaire. Cette activité est actuellement assurée par le site de Choisy-le-roi (94), qui fermera prochainement ses portes. Dès lors, qu’adviendra-t-il de la Zoe, leader des ventes sur le marché de l’électrique en France et en Europe ?

nouvelle renault zoe Electric
La future Zoé sera développée sur la nouvelle plateforme 100% électrique qui sera inaugurée fin 2021 par la Mégane Electric.

En interne, Renault travaille sur le sujet de sa remplaçante qui sera, contrairement au modèle actuel, 100% inédite. Pour rappel, la deuxième génération, lancée fin 2019, est une grosse évolution de la Zoe 1 : restylage de l’avant, nouvelle planche de bord, évolution de la batterie, moteur plus puissant de 135 ch… Le constructeur avait fait ce choix pour deux raisons : d’une part, la nouvelle plateforme CMF-EV n’était pas prête (elle sera inaugurée par la Nissan Ariya puis la Mégane Electric fin 2021) et d’autre part, Renault souhaitait continuer à amortir les lourds investissements consentis depuis 2012 et dégager de la marge. De plus, excepté la Peugeot e-208 et la Fiat 500 (plus petite), la Zoe n’est pas trop gênée par la concurrence. Mais, cela ne va durer : la nouvelle Citroën e-C3 est programmée pour 2023, la Volkswagen ID.2 et ses cousines du groupe Volkswagen à partir de 2025.

A LIRE. Citroën C3 (2023). Deux versions électriques "Eco" en préparation


L’effet volume

Le sort réservé à l’usine de Flins est une conséquence de la nouvelle stratégie industrielle du groupe, qui a fait du site de Douai son centre d’excellence européen pour l’électrique. Ainsi, tous les futurs modèles à batterie sortiront de cette usine : la Mégane Electric fin 2021-début 2022, le SUV familial HCC (fin 2022) et la remplaçante de la Zoé. Une décision qui fait sens, car Renault doit produire de gros volumes de la nouvelle plateforme CMF-EV pour réduire les prix de revient fabrication (PRF) et proposer des tarifs compétitifs. Il en va de la démocratisation de l’électrique.

A LIRE. La production des Renault à l'usine de Flins depuis 1952 


Développement en cours

Lors de la présentation de cette nouvelle base technique, Gilles Le Borgne (patron de la R&D du groupe Renault) a glissé, au cours de la conversation en petit comité, qu’une version plus courte était déjà à l’étude. Il a précisé que l’empattement passera de 2,69 m sur la Mégane Electric à 2,55 m pour ce véhicule dont la longueur totale sera de 4 m. Soit la taille actuelle de la Zoé qui, soit dit en passant, bénéficiera d’une base technique dédiée aux véhicules électriques et non plus une dérivée d’un véhicule thermique, la Clio en l’occurrence.

 

nouvelle renault zoe 3 2024 cmf-ev
La CMF-EV est modulaire en largeur mais aussi en longueur par la variation de l'empattement. La future Zoé sera longue de 4 m, comme le modèle actuel.

Si la Mégane Electric proposera deux batteries (nouvelles cellules en provenance de l’usine polonaise du coréen LG Chem) de 40 et 60 kWh, la future Zoé pourrait bénéficier d’une version de 40 kWh en entrée de gamme et une seconde aux alentours de 50 kWh. La puissance a été revue à la baisse en raison de la réduction de l'empattement de 14 cm et, par voie de conséquence, du pack batterie qui est logé dans le plancher. La machine électrique, quant à elle, devrait être une version moins puissante du nouveau moteur qui équipera la Mégane Electric (160 kW). Reste à savoir quand cette nouvelle Zoé arrivera sur nos routes. Au regard du calendrier des lancements de Renault, elle ne devrait pas pointer le bout de sa prise avant 2024.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours