Vous êtes ici :

Réseau routier : les routes françaises sont en mauvais état

route nid de poule
Faute d'entretien suffisant, les nids-de-poule s'accumulent sur certaines routes, qui deviennent alors de plus en plus dangereuses pour les usagers.

Selon un rapport d'audit externe commandé par le ministère des Transports et celui de l'Ecologie, le réseau routier national non concédé apparaît en grande partie vétuste et dégradé. Sans changement de politique dans les années à venir, la sécurité des usagers serait de plus en plus menacée.

Depuis la récente catastrophe qui s'est produite à Gênes, il ne fait aucun doute que l'état des routes et des infrastructures devrait inquiéter encore plus qu'avant l'opinion publique. Et cela à juste titre, car les choses ne sont pas vraiment reluisantes en France sur ce point.

Bien sûr, le gouvernement français n'a pas attendu que survienne cette tragédie pour s'en inquiéter et la ministre des Transports Elisabeth Borne avait alors commandé un audit externe à des experts suisses, concernant l'état du réseau routier national non concédé. Si ce dernier ne représente que 1,2% du réseau national (et n'inclut pas les autoroutes à péages), il concentre malgré tout 18,5 % du trafic.

 

Un budget d'entretien sous-estimé

Ce rapport indique ainsi que, depuis 2012, plus de la moitié des routes de ce réseau sont dégradées et nécessitent des réparations. Naturellement, cette part grandit d'année en année, en raison notamment des grands froids d'hiver, des intempéries et du trafic routier toujours plus intense. Car bien souvent, l'entretien de ces routes est sous-estimé et différé, menaçant alors la pérennité des infrastructures.

Le budget investi par l'Etat français dans l'entretien et la gestion de son réseau routier est d'ailleurs inférieur à celui de certains pays voisins comme le Royaum-Uni, les
Pays-Bas ou la Suisse (environ
50 000 €/km/an en France contre
80 000 €/km/an au Royaume-Uni).

Selon les conclusions de l'audit, si les choses ne changent pas dans les années à venir, 62 % des chaussées seront très dégradées en 2037 (contre 29 % en 2017), tandis que 6 % des ponts seront hors-service. Et naturellement, la facture pour remettre en état tous ces axes et infrastructures se montrera alors bien plus lourde qu'une augmentation du budget d'entretien dès aujourd'hui.

Retrouvez ci-dessous la carte de France avec l'état des routes du réseau routier national non concédé :

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

 

Partager cet article
Commentaires
Voir tous les commentaires (13)
clauseamg

bonjour. " les uns étant payés en liquide ou avantages en nature à l'étranger, les autres - moins cupides mais tout aussi vaniteux- avec des rosettes et autres breloques du Travail." bien dit Idiot gene ! et le meilleur reste a venir !

idiot gene

Non seulement je vous crois, mais je l'espère bien! ;) Ce qui irrite la plupart d'entre nous, c'est que nous sentons, confusément (comment et où avoir les preuves? est-ce que même l'administration centrale, la cour des comptes ou Bercy détiennent ces chiffres?) que le retour sur investissement de toutes nos taxes (ess, gasoil, tva transversale sur le parc moteurs, assurances, CT etc) péages et pv de flash tirelires que le compte n'y est pas! le rabâchage officiel et com.marketing des scribouillards ne font que renforcer l'idée qu'il s'agit non pas de sécurité routière mais bien de répression et enrichissement des appareils de pouvoir (et de ceux qui les commandent ou les financent), les uns étant payés en liquide ou avantages en nature à l'étranger, les autres - moins cupides mais tout aussi vaniteux- avec des rosettes et autres breloques du Travail. A titre personnel, je suis contre la réduction des fonctionnaires en général et la privatisation en particulier. Hélas, ça n'est pas la tendance depuis le lâcher du libéralisme depuis 1981. Plus nos libertés sont moquées, méprisées et bafouées par les mafias d'énarques et de politicards de tous bords et de tous niveaux, plus ils parlent de sécurité et moins nous en avons. L'ingénieur que vous êtes comprendra facilement l'allusion d'un cancre en physique: plus ça compresse.... Peut-être devriez-vous utiliser votre science pour mettre au point un radar d'excès de pouvoir et de répression de libertés :lol: suis près à parier que même pour Einstein ça serait un tâche impossible! trop de variables :P

JPAL

Bonjour Faites la recherche. C'est vous qui affirmez le contraire péremptoirement. C'est à vous d'apporter cette preuve. Ici on fait du droit et de la science. Le simple bon sens est tout simplement l'argument que l'on avance quand on a aucun argument. Apportez vos preuves, je les attends. J'ai 36 ans d'expérience d'ingénieur et près de 25 dans le domaine routier (entretien, sécurité), je pense avoir montré sur ce forum que je savais de quoi je parlais.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
135 875 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !