Rétromobile. La Delahaye 235 de la collection Baillon vendue 83 440 € Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Rétromobile. La Delahaye 235 de la collection Baillon vendue 83 440 €

L'édition 2015 du salon Rétromobile restera longtemps gravée dans les mémoires grâce à la vente de la collection Baillon. Deux ans plus tard, l'une de ces stars, la Delahaye 235 coach Chapron, apparaît de nouveau dans le catalogue de la vente Artcurial. Elle a trouvé preneur pour 83 440 €.

Publié le Mis à jour le

Lors de la vente de la collection Baillon, cette Delahaye 235 Coach Chapron faisait partie des 15 véhicules les plus chers. Finalement non vendue, elle a été remise en vente le 10 février pour 83 440 €. Il y a deux ans les enchères étaient montées jusqu'à 119 300 €.

T.Antoine/ACE-Team

De mémoire de spécialistes, jamais une telle collection n’avait été découverte (les 59 joyaux de la collection Baillon). Parmi ces trésors, une Delahaye 235 habillée par Henri Chapron, maître de la carrosserie française. Cette jeune fille de 40 618 km, sortie de 40 ans de sommeil dans un état sain, avait été adjugée au prix de 119 300 €. Un record alors que l’estimation se situait entre 20 0000 et 25 000 € (lire les résultats de la vente en 2015).

delahaye 235 coach chapron de la collection en vente retromobile 2017 artcurial
La Delahaye 235 lors de l'exposition à Rétromobile en 2015


Mais qu’elle n’a pas été notre surprise en découvrant à nouveau ce joyau dans le catalogue de la vente Artcurial du 10 février. Pas de doute, il s’agit de la même voiture, ce que confirme la maison de vente sans plus de précisions. Son estimation identique à celle d’il y a deux ans prouve que la Delahaye n’a finalement pas été vendue en 2015.

 

delahaye 235 coach chapron de la collection en vente retromobile 2017 artcurial
En février 2015, Artcurial avait fait salle comble pour la vente exceptionnelle de la collection Baillon.

Deux hypothèses : soit l’acheteur était insolvable, soit il y a eu une
« folle enchère »
. On entend par là le fait pour un acheteur d’acquérir un bien qu’il ne souhaite pas ou qu’il ne peut pas payer. Le bien peut être remis en vente, le fol enchérisseur devant acquitter la différence entre le prix pour lequel il s’était porté acquéreur et le prix définitivement obtenu lors de la seconde vente. Selon des experts de ce milieu, ces cas peuvent survenir. Il arrive aussi que l’acheteur donne une fausse identité et des coordonnées erronées, et disparaît dans la nature après le coup du marteau. A t-elle battu son record de vente ? Négatif mon capitaine puisqu'elle est partie pour 83 440 €.

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
hervesmagghe520 Le 02/02/2017 - 22:31
Je pense qu'Artcurial a du demander aux derniers enchérisseurs, pour quand même vendre cette perle, s'ils maintenaient leurs offres, voir + ? Et que ceux ci, soit n'étaient pas plus fiable que le défaillant à 119.300€, soit ont pensé qu'à 30.000€ d'estimation en 2015, il valait mieux bien tenter une 2ème vente. Demandez plus sur ces points à Artcurial, SVP. Le 10/2, je suivrais cette re-vente !!!! J'espère que la poussière est bien de l'époque Baillon ........... Hervé
norman_hardy039 Le 02/02/2017 - 20:44
Je suis sur qu' il y a aux Etats- Unis de nombreux collectionneurs interesses par l' acquisition d' une Delahaye...Encore faudrait- il en faire la publicite, ce que trop souvent on neglige de faire en France...De nombreuses voitures Europeennes sont vendues par Barrett- Johnson, chaque annee, mais aucune voiture de chez nous...Cherchez l' erreur !
Voir tous les commentaires (2)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...