Rimac Nevera (2021). L'hypercar électrique de (petite) série dévoilée Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Rimac Nevera (2021). L'hypercar électrique de (petite) série dévoilée

Rimac présente la Nevera, version définitive de la C_Two. L'hypercar électrique affiche une puissance de 1 914 ch lui permettant de dépasser les 400 km/h, et revendique une autonomie de 550 km. Chacun des 150 exemplaires prévus demande 2 millions d'euros.

Par MaxK
Publié le Mis à jour le

Le nom définitif de la Rimac C_Two est Nevera.

Rimac

L’hypercar électrique Rimac Concept_One était, comme son nom l’indique, un véhicule de démonstration permettant à l’équipementier croate de faire connaître l’étendue de ses compétences bien qu’une dizaine d’exemplaires furent produits dans les années 2010. La C_Two présentée en 2018 pour prendre sa relève, en revanche, était destinée dès le départ à être commercialisée. Rimac en dévoile aujourd’hui les spécifications finales ainsi que le nom définitif : Nevera. Cette appellation est celle que les Croates donnent à une tempête méditerranéenne aussi soudaine que puissante.

1 914 ch, 412 km/h

La fiche technique de la C_Two était très ambitieuse mais Rimac a tenu ses promesses. Les quatre moteurs électriques de la Nevera fournissent ensemble 1 914 ch, 2 360 Nm de couple et une transmission intégrale. Chaque essieu est équipé de deux boîtes de vitesses à rapport unique et l’envoi du couple à chaque roue est ajusté en permanence en fonction des conditions. Cette mécanique permet à ce coupé pesant 2 150 kg d’atteindre les 100 km/h en 1,97 s puis les 300 km/h en 9,3 s vers une vitesse de pointe de 412 km/h. La batterie lithium-manganèse-nickel de 120 kWh forme un « T » allant du tunnel central à l’arrière du châssis. Elle offre une autonomie de 550 km et affiche une tension de 730 V ; Rimac annonce une charge de 0 à 80 % en 22 mn avec un chargeur DC Combo de 500 kW.

Rimac Nevera arrière droit
Rimac annonce un temps inférieur à 2 s pour accélérer de 0 à 100 km/h en Nevera.
Rimac Nevera portes
Comme toute hypercar qui se respecte, la Nevera a des portières à ouverture en élytre.

À LIRE. Porsche augmente sa participation dans Rimac
 

Le carbone omniprésent

Rimac Nevera structure
La Nevera est faite de carbone, à l'exception des renforts avant et arrière en aluminium.

La construction de la Nevera repose sur un châssis monocoque en fibre de carbone auquel le toit également en carbone est collé ; le berceau arrière est lui aussi en fibre. Cet ensemble constitue la plus grande pièce de carbone automobile tout en ne pesant que 200 kg selon le constructeur, et le tout est renforcé par des éléments en aluminium.

Suspension à double triangulation aux quatre coins avec amortissement piloté, disques de freins de 390 mm de diamètre mordus par des étriers à 6 pistons à l’avant comme à l’arrière, et pneus Michelin Pilot Sport 4 S se chargent de river la voiture au sol. L’aérodynamique joue aussi un rôle déterminant pour cela, le profil relativement épuré de la Nevera cachant divers éléments mobiles sans oublier l’aileron arrière actif. Les prises d’air latérales reprennent la forme de cravate déjà visible sur la Concept_One, en clin d’œil à cet accessoire vestimentaire créé en Croatie au 17ème siècle.

Rimac Nevera gauche
Le dessin des prises d'air latérales doit rappeler une cravate.


Hypercar et hyper-GT

Au-delà de ses performances, la Rimac Nevera se présente comme une GT luxueuse et facile à utiliser. Le cuir côtoie le carbone dans l’habitacle, le passager a droit à son écran dédié en plus du tableau de bord numérique et du moniteur central d’info-divertissement, et les quelques boutons physiques sont en aluminium. La biplace mesure 4,75 m de long pour 1,99 m de large et 1,21 m de haut avec un empattement de 2,75 m. Rimac promet un volume de coffre suffisant pour voyager confortablement à deux, mais ne révèle pas sa capacité chiffrée. Six modes de conduite sont proposés : Range, Comfort, Sport, Track, Drift et Custom. L’hypercar est même dotée de systèmes de conduite semi-autonome faisant intervenir 13 caméras, 12 capteurs à ultrasons et 6 radars. Une intelligence artificielle embarquée pourra faire office de « professeur » de pilotage. Cette fonctionnalité doit être proposée en 2022 via une mise à jour à distance.

Rimac Nevera intérieur
L'habitacle de la Nevera est à la fois high-tech, sportif et cossu.

La Rimac Nevera doit être produite en Croatie à 150 exemplaires seulement, tous signés par le fondateur et P-DG de la marque Mate Rimac. Elle est proposée au prix unitaire de 2 millions d’euros et aura pour rivales les Lotus Evija et Pininfarina Battista.

À LIRE. Pininfarina Battista Anniversario : une série limitée bien inspirée ?

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
sprinteur Le 03/06/2021 - 11:58
La puissance en ch (vapeur?) pour une électrique c'est pour impressionner le chaland (encore faut-il qu'il ait 2 millions)? Les normes de puissance européennes imposent de tenir une demi-heure, donc avec une batterie de 120kWh on obtient 240kW, nettement mois frimeur non? Quant au chargeur de 500kW en 720V, l'unique exemplaire dans le monde est sans doute à l'usine Rimac? Le transfo EDF qui alimente mon village n'a pas cette puissance, mais fournit les fermes, les entreprises et le habitants. Le métier de journaliste peut aussi consister à vérifier, remettre en perspective, apporter un oeil expert voire critique aux délires marketing des constructeurs, fussent-ils confidentiels ou sympathiques.
P4trick Le 03/06/2021 - 08:46
On nous parle toujours de l’autonomie aux vitesses légales françaises, jamais aux possibilités du véhicule. Quelle est l’autonomie d’une Porsche Taycan sur une autoroute allemande ?
bricolo1000 Le 02/06/2021 - 14:46
Bonjour Une réussite esthétique autant extérieure qu'intérieure.
Voir tous les commentaires (4)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...