Rolls-Royce Sweptail : un modèle unique dévoilé à la Villa d'Este
habillage
banniere_haut

Rolls-Royce Sweptail : un modèle unique dévoilé à la Villa d'Este

A l'occasion du concours d'élégance de la Villa d'Este, Rolls-Royce dévoile la Sweptail, un modèle unique qui s'inspire de l'univers du nautisme. Une auto dont l'exclusivité et le raffinement semblent avoir été rarement atteints.

Par Léo Mingot
Publié le Mis à jour le

La silhouette de cette Rolls est assez étonnante, avec sa poupe fuyante façon Riva.

Rolls-Royce fait partie de ces marques, comme Ferrari, qui peuvent se permettre de temps en temps la conception de modèles uniques, pour satisfaire les demandes de très riches clients. La firme de Goodwood avait par exemple présenté en 2008 le cabriolet Hyperion, qui se démarquait franchement des autres modèles de la gamme, avec sa robe dessinée par Pininfarina.

Aujourd’hui, Rolls-Royce présente à la Villa d’Este un nouveau modèle unique, qui se démarque totalement du très futuriste concept 103EX dévoilé l’an dernier au même endroit. La Sweptail semble effectivement plus ancrée dans le luxe traditionnel offert par la marque, même s’il se démarque par des références très nettes au monde du nautisme de prestige.

rolls royce sweptail intérieur
L'atmosphère à bord de cette Rolls doit être assez unique, avec ses nombreux plaquages de bois vernis mêlés au cuir et son toit panoramique.

Basée sur le grand coupé Phantom, aujourd’hui sorti du catalogue, la Sweptail étonne au premier abord par sa poupe fuyante, évoquant clairement celle d’un bateau du type Riva. Cette impression est de plus renforcée par le dessin du bouclier arrière, dessinant un U entre les optiques, et le pavillon vitré qui s’affine en formant une pointe à sa base.

 

Un véritable yacht roulant

A l’intérieur, des placages de bois vernis avec lamelles d’aluminium insérées recouvrent la majorité de la partie arrière et rappellent là encore ce que l’on trouve sur les luxueux canots motorisés. La finition de l’habitacle et le souci du détail semblent atteindre des sommets, sans compter que tous ces raffinements sont visibles depuis le ciel grâce à l’immense toit panoramique.

rolls royce sweptail intérieur

Comble du raffinement : un emplacement pour attaché-case accessible à l'ouverture de la portière.

Le commanditaire de cette Sweptail a également souhaité que son auto s’inspire des Rolls-Royce des années 30. Une influence que l’on peut retrouver sur la face avant, avec les deux gros feux ronds qui entourent la traditionnelle calandre rectangulaire.  

Rolls-Royce ne s’attarde pas sur les détails techniques de ce palace sur roues, mais il ne fait aucun doute qu’il doit reprendre le très « suffisant » V12 6.75 de 453 ch de la Phantom.

Le tarif de l’engin est naturellement à la hauteur de son exclusivité
et certaines rumeurs font état de 10 millions de livres, soit environ
11,5 millions d’euros, qui ont du être versés par l’heureux propriétaire pour la fabrication de son jouet sur mesure.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Essais