Same se met en quatre
habillage
banniere_haut

Same se met en quatre

SAME IRON, Quatre modèles : 130 S, 140 S, 150 S, 165 S, Quatre puissances : 135, 149, 158 et 170 ch, Moteurs Deutz Com II à régulation électronique, Cabine à suspension hydraulique et réglage automatique, Parmi les nombreuses nouveautés qui entrent au catalogue de Same, on trouve quatre Iron qui développent des puissances allant de 135 à 170 ch. Polyvalents, ils sont aussi à l'aise au champ que sur route.

Par Patrick Lange
Publié le

Les nouveaux Same Iron se distinguent notamment par leurs moteurs Deutz Com II turbo intercooler à six cylindres, qui possèdent un système d'injection à haute pression avec pompes individuelles et nouvelles chambres de combustion. Leur rendement est particulièrement élevé ; leur consommation, faible ; leurs émissions polluantes sont très basses. Les performances de ces tracteurs sont constantes grâce à un système de régulation électronique qui ajuste automatiquement les paramètres de fonctionnement à des valeurs optimales, comme, par exemple, un dosage très précis du carburant avec des réactions rapides et directes aux différentes conditions de charge, offrant ainsi une plus grande précision d'action.

Pour faciliter la maintenance du système de refroidissement, le constructeur a modifié l'accès aux cinq radiateurs (liquide de refroidissement, huile de transmission, carburant, intercooler et condenseur de climatisation). Ils sont placés en parallèle sur un système exclusif à compas et à ouverture très rapide, ce qui permet de limiter leur encombrement.

La transmission Powershift, à inverseur hydraulique sous couple, offre six gammes à quatre rapports avec passage sous charge. Le tout se fait avec rapidité et sans à-coups par le biais d'embrayages multidisques à bain d'huile. En option, l'agriculteur peut bénéficier d'un super réducteur qui permet d'obtenir des vitesses allant de 0,45 km/h à 50 km/h, en fonction de la législation en vigueur (40 km/h en France).

Très maniables. Les 52 degrés d'angle de braquage du pont avant et la suspension active, disponible en option, les rendent particulièrement maniables. Parmi l'équipement proposé, retenons le système SBA qui gère automatiquement la traction avant et les différentiels, en fonction de la vitesse d'avancement, de l'angle de braquage et du freinage asymétrique.

Le système hydraulique, de type ouvert avec pompe à cylindrée constante, fournit 83 l/min aux distributeurs auxiliaires et au relevage électronique. En option, ce dernier, d'une capacité de 9 200 kg, peut être doté, à l'arrière, d'un radar avec réglage du taux de patinage. La direction et les asservissements (prise de force, commandes électro-hydrauliques) possèdent leur propre pompe, d'un débit de 40 l/min.

L'esthétique de ces tracteurs a également été revue. Leur ligne plus élancée est très bien mise en valeur par le capot monobloc en tôle d'acier zinguée qui accueille une nouvelle calandre au dessin réussi. Le poste de conduite, largement vitré, est équipé d'un toit à « visibilité totale ».

L'instrumentation et les commandes sont aussi simples que fonctionnelles. Elles sont regroupées par couleur et par fonction, à la droite du conducteur. Pour encore améliorer la conduite, une suspension pneumatique de la cabine est proposée en option. Enfin, un correcteur d'assiette maintient un débattement optimal. La conjugaison de ces deux dispositifs améliore grandement les conditions de confort de travail, principalement sur les terrains difficiles où évoluent les Iron.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Guides d’achat