Essai Peugeot e-Vivacity : un scooter sous tension
habillage
banniere_haut

Essai Peugeot e-Vivacity : un scooter sous tension

Après la citadine iOn, Peugeot étend son concept de mobilité urbaine «Mu» au scooter. Avec l'e-Vivacity, le constructeur s'assure un coup d'avance sur le marché de l'électrique. Mais les prestations sont-elles à la hauteur du prix réclamé ?

Par Didier Ghacham
Publié le Mis à jour le

Peugeot n'en est pas à son coup d'essai en matière de scooter électrique. Dès 1996, la marque proposait le Scoot’Elec. Avec l’e-Vivacity, c’est une nouvelle ère de la mobilité urbaine qui s’ouvre. Deux constats ont présidé à son développement : la distance moyenne des déplacements urbains en voiture ou en transports en commun excèdent rarement 7km, et 40% de ces déplacements représentent moins d’un kilomètre.
Fabriqué à Mandeure, fief franc-comtois de la branche deux roues de Peugeot, l’e-Vivacity accueille deux batteries lithium-ion de 1kWh chacune. Pour la partie électrique, le constructeur a fait appel à Saft, spécialiste
français des batteries, alors que les éléments de gestion électrique et de motorisation ont été confiés à la firme allemande Perm.
 
Côté carrosserie, c'est le clone de son cousin à essence, à la décoration près. Avant de démarrer, il est nécessaire de sélectionner sur le tableau de bord le mode de conduite. Une pression courte pour une vitesse limitée à 6km/h (mode piéton), deux pressions courtes pour la marche arrière, et une pression de 3 secondes pour un roulage normal.


60km d'autonomie

Côté vitesse, les 45km/h (49km/h mesurés au compteur) sont vite atteints. Mais le point primordial demeure l’autonomie : Peugeot annonce jusqu’à 60km en vitesse maximale et sur le plat. En agglomération à fort dénivelé, ou dans un trafic dense, mieux vaut tabler sur 50km.

Si son équivalent thermique est un 50cm3, au démarrage, l’e-Vivacity fait jeu égal avec certains 125cm3 ! En tournant la poignée, le conducteur libère un couple instantané et linéaire (couple maxi de 14Nm). Le moteur délivre une puissance maxi de 3kW à 6000tr/mn. Le 10m DA est parcouru en 3s25 (mesuré), et le 100m DA en 13s15 (mesuré).

À la décélération, le moteur passe en mode générateur. L’énergie cinétique est transformée en énergie électrique. Et si le constructeur annonce que ce système de récupération d’énergie contribue aussi au freinage, ce dernier apparaît moindre, mais adapté à un usage urbain. En effet, une fois la poignée des « gaz » relâchée, l’e-Vivacity ne s’arrête pas brusquement, mais peut parcourir une dizaine de mètres sur sa lancée, pratique d’un feu rouge à l’autre.

 
Avec ses 115kg, à imputer notamment aux deux batteries (16 kg), il reste fort maniable dans la circulation urbaine. Mieux, il tourne dans un mouchoir de poche (rayon de braquage: 2,15m). Attention au freinage arrière : si le disque avant dispose du mordant nécessaire à un freinage parfait, le tambour arrière semble quasi absent !
 
Pour rouler zen, propre et dans un silence relatif, il faut au départ débourser entre 3600 et 3800 €, selon que le scooter dispose d’un ou de deux chargeurs pour faire le plein d’électricité. Un prix à relativiser car le constructeur annonce un coût d’utilisation dix fois inférieur à celui d’un scooter à moteur thermique équivalent.

Ainsi, un «plein» s’élèvera à… 0,25 €, soit 0,40 € pour 100km. Certes, mais comparativement aux modèles thermiques 50cm3 4-temps (1 749 €) et 125cm3(1899€), la version électrique reste chère.
 
Toutefois, Peugeot proposera une formule de location avec option d'achat sur 24 à 48 mois, incluant le financement, l’extension de garantie (si nécessaire), la maintenance et l’assistance. Par exemple, dans le cadre d’une LOA de 36mois, le loyer mensuel s’établira à 99 €. Une formule intéressante qui facilitera la vie du citadin pressé.
 
PEUGEOT e-VIVACITY : DISPONIBLE EN JUIN À PARTIR DE 3 600 €
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
larumeur146 Le 03/06/2011 - 17:59
En effet, j'ai lu ailleurs que lors de l'essai derrière Saint-Tropez, l'ascension des collines environnantes s'est fait à moins de 15km/h... Ca reste du "50cc" très bridé !
schwerdorffer.franz370 Le 28/04/2011 - 20:12
'ets un bon début mais comment faire pour monter des côtes sévères comme il y en a tant sur la côte d'azur. Son prix est vraiment dusuasif. Attendons les progrés tant en performance qu'en matière de prix. Il lui faudrait les performances d'un 125 cm et ce serait parfait. Courage vous êtes sur la bonne voie. FS
Voir tous les commentaires (2)