Seat Leon : la Golf en version latine
habillage
banniere_haut

Seat Leon : la Golf en version latine

Intermédiaire entre les Ibiza Cordoba et la Toledo, la Leon doit tenir le rôle de la voiture moyenne dans la marque espagnole. En accord avec la nouvelle stratégie du groupe Volkswagen, elle doit représenter la tendance sportive de la famille Seat.

Par Michel Meilleray
Publié le Mis à jour le

Sur la plate-forme technique de la Golf, déjà partagée avec la Bora, la Beetle, les Audi A3 et TT ou la Skoda Octavia, la Seat Leon est chargée de proposer une vision plus latine de l'automobile. Un peu à la manière d'Alfa Romeo dans le Groupe Fiat. Cet objectif exige des prestations au-dessus de la moyenne, mais aussi un style de caractère, un domaine où la Leon a encore des progrès à faire.

La Seat Leon adopte la nouvelle face avant commune désormais à toutes les Seat. Même si le S est un peu grossier, le dessin est dynamique et original tout en rappelant un air connu chez BMW. Pour le reste, les contraintes de sécurité combinées avec la vocation familiale de la voiture et l'exigence d'un coffre de bonne capacité aboutissent à un ensemble discret et avenant, mais un peu lourd et sans grand caractère.

On doit cependant reconnaître que, dans le genre berline à cinq portes de moins de 4,2 m, la Leon paraît la plus élancée. Cet effet est obtenu en emprisonnant la vitre de custode dans la porte arrière, un artifice qui étire visuellement la ceinture de caisse et le profil de la voiture. Les projecteurs manquent de hauteur, et ils ne sont déjà plus à la mode tandis que les feux arrière restent en deux parties dont l'une solidaire du hayon, à l'allemande. Dernier détail commun aux nouvelles Seat, le logo de la marque sert, à l'arrière, de poignée d'ouverture du coffre : voilà une bonne idée.

Proposée uniquement en carrosserie deux volumes à cinq portes, la Seat Leon se décline en une quinzaine de versions. A la base, les moteurs à essence de 1,4 l et Diesel Sdi semblent un peu justes pour assurer des prestations agréables à des véhicules d'un poids supérieur à 1 200 kg. Mais c'est un problème général dans cette catégorie. Les motorisations à essence de 1,6 l et Diesel TDi de 90 ch semblent parfaitement en phase avec la demande qui privilégie un bon rapport entre prix et prestations.

Au-dessus, le moteur Diesel TDi de 110 ch reste, dans le Groupe Volkswagen, un excellent choix pour ceux qui peuvent se l'offrir. Il apporte, en effet, un beau brio avec, en prime, une consommation inférieure à celle du moteur de 90 ch ! En haut de gamme, la Leon affirme ses prétentions sportives avec la version 1.8 20 VT qui dispose de 180 ch. La deux roues motrices fait preuve d'une aisance étonnante, procure un agrément de conduite rare dans cette catégorie et une sécurité de haut niveau.

On apprécie tout particulièrement la discrétion des systèmes d'aide à la conduite (antipatinage TCS et contrôle de stabilité ESP) qui entrent en action avec un grand discernement. La boîte de vitesses à six rapports est un régal grâce à son étagement et en dépit d'une commande dont la précision varie d'une voiture à l'autre. Un phénomène fréquent avec les commandes par câbles qui demandent un réglage parfait.

En revanche, la Leon 4 à quatre roues motrices, qui reprend la configuration technique de l'Audi TT, se retrouve pénalisée par un poids supérieur de 140 kg et par une moindre maniabilité. A puissance égale et équipée de ses aides à la conduite, la version à deux roues motrices est finalement plus vive et plus sportive.

Dans l'arène fort encombrée des voitures moyennes, la Seat Leon jouera de ses formes rassurantes et comptera sur une gamme bien construite. Sa présentation dans le style Audi A3, des niveaux d'équipement confortables et des prestations enviables en matière de confort, de comportement et d'habitabilité lui permettront d'inquiéter les concurrentes à défaut de sortir du lot. L'offre en motorisations à essence semble un peu étriquée en regard de la panoplie proposée en Diesel. Le moteur de 1,8 l et 125 ch proposé sur certains marchés ne sera peut-être pas de trop pour nous aussi.

La commercialisation de la Leon ne devant pas intervenir avant la fin de mars 2000, les tarifs ne sont pas encore déterminés.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours