Vous êtes ici :

Skoda Scala (2019) : premier essai de la "Golf" de Skoda

skoda scala 2019 avant dynamique
La Scala est la nouvelle compacte de Skoda, qui remplacera à terme la Rapid Spaceback. Elle sera produite à Mlada Boleslav et fera son entrée mi-2019.

Avec la nouvelle Scala, la gamme Skoda s'apprête enfin à se doter d'une véritable compacte moderne, apte à se mesurer aux références du segment. Nous avons pu en prendre le volant, plus d'un mois avant sa présentation officielle le 6 décembre prochain.

Jusqu'à présent, Skoda ne s'était jamais vraiment donné les moyens de concurrencer ses rivaux européens sur le très disputé segment des berlines compactes. Pendant très longtemps, il n'y a même eu aucun modèle entre la citadine Fabia et la familiale Octavia et c'est seulement en 2012 que la marque tchèque s'est enfin décidée à combler ce vide avec la Rapid. La version Spaceback que l'on connait encore aujourd'hui s'apparente bien sûr à une compacte, mais elle ne peut pas réellement faire face aux Renault Mégane, Peugeot 308, ou même à ses cousines Volkswagen Golf et Seat Leon. Elle aurait pu tenter de se mesurer à l'internationale Fiat Tipo, mais ses tarifs plutôt présomptueux l'en ont empêché.

skoda scala
Aujourd'hui encore camouflée, la Skoda Scala sera entièrement dévoilée le 6 décembre prochain.

 

Une compacte moderne

Avec la Scala, Skoda compte bien changer la donne et mettre tous les atouts de son côté pour exister sur ce créneau si concurrentiel. D'ailleurs, le concept Vision RS qui servait de mise en bouche au Mondial de l'Auto ne cachait pas les ambitions de la marque. Cette nouvelle compacte est avant tout conçue pour le marché européen et compte bien se montrer aussi séduisante qu'une Golf ou qu'une Leon. Alors que la Rapid Spaceback n'avait pas eu droit à la plateforme MQB de ses cousines, la Scala rattrape son retard sur le plan technique et repose enfin sur une base moderne. Sans pour autant être sur un même pied d'égalité puisqu'elle se dote de la plateforme MQB A0, dédiée aux citadines.

skoda scala
La nouvelle Scala repose sur la plateforme MQB A0, comme les SUV Seat Arona et Volkswagen T-Cross.

Cela ne veut pas dire que la Scala est une voiture dépassée, loin s'en faut, mais elle ne bénéficiera pas de certains raffinements, comme le train arrière multibras, la transmission intégrale, ni même les « gros » moteurs 2.0 essence et diesel. De plus, Skoda admet qu'aucune variante hybride n'est pour l'instant au programme sur ce modèle, car trop chère à développer et pas forcément conforme aux attentes du public. Longue de 4,36 m, la Scala rentre dans la moyenne haute de la catégorie et se montre plus grande de 6 cm que sa devancière, dominant même la Golf de 10 cm.

Dimensions de la Skoda Scala

Longueur 4,36 m
Largeur 1,79 m
Hauteur 1,47 m
Empattement 2,65 m
Volume de coffre de 467 à 1410 l

 

Séduisante et dynamique

skoda scala

Difficile de trouver les ressemblances avec le Skoda Vision RS derrière cet épais camouflage.

Si les exemplaires que nous avons pu conduire étaient encore camouflés, Skoda nous a toutefois permis d'approcher une Scala vierge de toute protection et ainsi d'admirer le travail réalisé par les designers. La nouvelle compacte tchèque apparaît alors très proche du concept Vision RS dans ses proportions et affiche une silhouette particulièrement dynamique, que n'aurait pas renié une Audi A3 Sportback. Les faces avant et arrière sont également très semblables à celles du concept et l'on retrouve les optiques ciselées, qui se démarquent fortement des blocs massifs qu'arbore la Rapid Spaceback.

Skoda concept Vision RS
Skoda concept Vision RS
Skoda concept Vision RS

Certains détails retiennent l'attention comme le jonc chromé, qui prolonge la ligne de caisse et remonte sur le montant arrière. Au final, cette Scala se montre nettement plus attrayante que la Spaceback qu'elle remplace et on l'imaginerait aisément revêtir le survêtement du Vision RS pour une future variante sportive. Celle-ci n'est toutefois pas à l'ordre du jour...

 

Au volant de la Skoda Scala

Faute de version RS, c'est avec le trois cylindres essence 1.0 TSI de 115 ch que nous prenons le volant, sur les routes environnant le centre de design de Mlada Boleslav en République tchèque. Un bloc qui se révèle suffisant pour offrir à cette compacte un bel agrément, ainsi que des performances honnêtes. Souple et silencieux, il se voit parfaitement secondé par la boîte manuelle à six rapports et permet déjà de belles relances.

skoda scala profil

Avec sa plateforme moderne, la Scala offre de bien meilleures prestations sur la route que la Rapid Spaceback.

Bien qu'appréciable lorsque l'on adopte un rythme plus soutenu, le gain en performances offert par le 1.5 TSI de 150 ch, que nous avons également pu essayer, ne se montre pas indispensable au quotidien. La gestion quasi parfaite de la transmission à double embrayage DSG à sept rapports apparaît, en revanche, comme un atout indéniable pour les amateurs du genre. En plus de ces deux moteurs, la gamme sera complétée au lancement par une petite version 1.0 TSI de 95 ch, ainsi qu'un diesel 1.6 TDI de 115 ch.

Le confort offert par cette compacte s'avère d'un très bon niveau, et cela que l'on soit installé à l'avant ou aux places arrière. Il faut dire que la plateforme MQB A0 a été optimisée, avec l'ajout de silentblocs hydrauliques sur le train arrière. Etonnamment, les versions dotées du châssis Sport et de la suspension adaptative n'offrent pas un meilleur confort, notamment dans le mode Sport qui se révèle trop ferme. En revanche, cette suspension est automatiquement associée au choix des modes de conduite (Eco, Normal, Sport, Individual), qui permettent de durcir la direction. Et cela n'est pas un mal, tant celle-ci se montre globalement trop souple, particulièrement à haute vitesse lorsque l'on sort des agglomérations.

Motorisations de la Skoda Scala

Essence Diesel
1.0 TSI 95 ch BVM5 1.6 TDI 115 ch BVM6/DSG7
1.0 TSI 115 ch BVM6/DSG7 -
1.5 TSI 150 ch BVM6/DSG7 -

 

Dans l'habitacle de la Skoda Scala

Comme pour la silhouette extérieure, le design de l'habitacle évolue dans le bon sens par rapport à la Rapid. Là encore, la planche de bord bénéficie d'un traitement assez similaire à ce que l'on a pu voir dans le concept Vision RS, notamment dans sa composition, avec un écran panoramique posé au sommet de la console centrale. Sa taille varie de 6,5 à 9,2 pouces selon la finition, tandis que le Digital Cockpit, proposant cinq vues différentes, sera également disponible selon les versions. La compacte tchèque en profite pour faire le plein de technologie, avec le chargeur de smartphone par induction, les prises USB-C (pas d'USB standard disponible malheureusement), le régulateur de vitesse adaptatif, le Lane Assist, le Park Assist, ou encore l'éclairage d'ambiance.

skoda vision RS concept

La planche de bord de la Scala est assez proche de celle du concept Vision RS, avec notamment l'écran panoramique posé au centre.

La présentation intérieure est nettement plus valorisante qu'auparavant, et ce tant par le style que par la qualité de finition. Si l'on note toujours quelques plastiques durs dans la partie basse, les matériaux choisis sont de très bonne facture et surtout parfaitement assemblés. La sellerie en cuir et Alcantara de notre modèle d'essai participe à l'ambiance « premium » qui règne à bord.

skoda scala 2019 places arriÚre

Comme de coutume chez Skoda, l'espace aux places arrière est généreux. Et le coffre l'est encore plus !

Skoda s'est toujours illustré dans le domaine de l'habitabilité et cette nouvelle compacte ne déroge pas à la régle. Avec 467 l, voire 1 410 avec les sièges rabattus, le volume de coffre se montre particulièrement généreux. Du reste, s'il n'y avait pas l'encombrante Honda Civic (4,52 m) et ses 478 l, la Scala pourrait se revendiquer nouvelle référence de la catégorie dans ce domaine. Les places arrière sont aussi très accueillantes et permettent à des individus de grande taille d'être confortablement installés. Et, bien entendu, on retrouve les petits aspects pratiques caractéristiques de la marque, comme le parapluie intégré dans la portière conducteur ou le grattoir placé dans la trappe à carburant.

 

Concurrence Skoda Scala

Fini le statut d'alternative exotique ! La Scala ose désormais se mesurer directement à la majorité des compactes disponibles sur le marché, parmi les Peugeot 308, Volkswagen Golf, Ford Focus et autres Kia Ceed. Par sa taille, elle se place plutôt dans le haut du panier, avec une longueur identique à celle d'une Renault Mégane (4,36 m). Mais par son placement tarifaire, qui devrait logiquement la situer un peu en-dessous de la Golf, c'est peut être bien la cousine Seat Leon qui aura le plus à craindre cette nouvelle rivale.

Peugeot 308
Volkswagen Golf
Peugeot 308
Seat Ibiza
Renault Mégane
Seat Ibiza

 

Bilan du premier essai Skoda Scala

skoda scala 2019 arriÚre

Cette nouvelle Scala est sans aucun doute le modèle qui permettra de convaincre définitivement les derniers sceptiques, quant à la place de Skoda en tant que sérieux rival des poids lourds du marché. Remplaçant avantageusement la Rapid Spaceback, elle pourrait bien réaliser un sans-faute, en conjuguant son volume intérieur généreux à un style aguicheur, un équipement moderne et complet, ainsi qu'à de belles prestations routières. Ne reste plus qu'à attendre la sortie définitive de la Scala en milieu d'année 2019, pour avoir la confirmation de ces premières impressions positives.

 

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Skoda