Stationnement. Paris augmente les prix et diminue le nombre de places | L'Argus Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Stationnement. Paris augmente les prix et diminue le nombre de places

La Mairie de Paris a annoncé un durcissement des règles de stationnement à compter du 1er août 2021. Ainsi, le nombre d'emplacements en voirie pour les véhicules particuliers thermiques sera réduit, et dans le même temps, les tarifs vont sérieusement augmenter.

Par Florian Chopin
Publié le Mis à jour le
stationnement paris hausse Voir les photos

À partir du 1er août, les prix du stationnement à Paris vont augmenter de 50 %, au moins.

Georges Cousseau

Moins de places de stationnement qui seront désormais plus chères. Voici, en résumé, ce qu’a annoncé la Mairie de Paris ce 15 juin. Et cela commence dès le 1er août…
 

Réduire le nombre de places de stationnement dans Paris

stationnement véhicules electriques

La Mairie de Paris entend proposer 2 400 places exclusivement dédiées pour la recharge des véhicules électrifiés.

Évoquée dans le cadre des "États généraux du stationnement" qui se sont tenus d'octobre 2020 à février 2021, la suppression de la moitié des places de parking est en marche dans la Capitale. Ainsi David Belliard, l’adjoint à la Mairie de Paris en charge de la transformation de l’espace public, des transports et des mobilités, a annoncé la création, sur la voirie, de nombreuses places pour d'autres usagers, particuliers comme professionnels :

  • 1 400 places supplémentaires pour l’autopartage,
  • 2 400 emplacements pour la recharge des véhicules électrifiés,
  • 1 000 places pour vélos-cargos,
  • 1 000 places de livraisons supplémentaires,
  • 100 places de taxis supplémentaires.

Sans oublier un nouveau plan pour les vélos prévu pour la fin de l’année 2021. Tout ceci sera pris sur les places jusqu’alors proposées aux véhicules particuliers à moteur thermique.

À LIRE. Guide d'achat. Quelle voiture électrique choisir en 2021 ?
 

Hausse de 50 à 67 % des prix

stationnement paris fps
Outre les prix du stationnement parisien, les montants des amendes vont également fortement progresser.

Dans le même temps, les tarifs vont sérieusement augmenter :

  • Du 1er au 11e arrondissement : le prix grimpe de 50 % en passant de 4 à 6 €/heure.
  • Du 12e au 20e arrondissement : le prix grimpe de 67 % en passant de 2,4 à 4 €/heure.

À noter que le stationnement dans les bois de Vincennes et de Boulogne devient payant (4 €/heure) dans la semaine, avec une tarification spécifique pour le samedi et la gratuité le dimanche.


Augmentation du prix des PV

Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, cette hausse des prix du stationnement s’accompagne d’une augmentation, tout aussi importante, du FPS (forfait post stationnement), ou si vous préférez, l’amende pour non paiement du stationnement :

  • Du 1er au 11e arrondissement : le montant est de 75 €, au lieu de 50 €, soit une hausse de 50 %. L’amende minorée est à 52,5 €, au lieu de 35 €.
  • Du 12e au 20e arrondissement : le montant est de 50 €, au lieu de 35 €, soit une hausse de 43 %. L’amende minorée est de 35 €, au lieu de 24,5 €.

Par ailleurs, pour les résidents, le nombre de cartes par personne sera désormais limité.

À LIRE. Coût du stationnement : les villes les plus chères du monde

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Sce99 Le 17/06/2021 - 14:38
J’habite juste de l’autre côté du périphérique, une commune qui touche Paris. Avant que la ville ne s’engage dans ce processus de réduction des voies de circulation avec des travaux à n’en plus finir, bien avant que la pandémie passe par là et rajoute encore plus de voies cyclables temporaires ou ne transforme des couloirs de bus réservés aux vélos pour remettre les bus sur l’unique voie de circulation restante rendant les horaires des bus totalement aléatoire et dépendant du trafic (quelle brillante idee franchement !), je prenais plaisir à me rendre dans Paris pour aller au ciné, faire des restos, sortir prendre un verre, aller dans des boutiques pour consommer. Désormais je fais tout cela en dehors de Paris ! Et par internet le plus souvent. Je n’ai plus aucun plaisir à me rendre dans cette ville, je n’y vais que par pure obligation quand il n’est pas possible de faire autrement. Mme Hidalgo parvient ainsi à ses fins petit à petit : retirer les voitures « non parisiennes intra muros », pour ne laisser Paris qu’au seuls parisiens … efficacement égoïste, non ? Que les commerçants ou restaurateurs ne viennent pas se plaindre si leur chiffre d’affaire diminue en perdant une partie de la clientèle non intra-muros. D’autant plus qu’ils participent aussi à la création des bouchons avec toutes ces terrasses « temporaires » sur la voirie. Mon petit doigt me dit que les pistes coronavirus cyclables et terrasses de restaurants temporaires vont bizarrement devenir durables dans le temps car il y aura moins de voitures au final ! La boucle est bouclée :-) Sacré élus, ils arriveront toujours à nous faire passer des vessies pour des lanternes !
crucrune Le 17/06/2021 - 11:04
Les parisiens ont voté pour elle donc qu'ils en profitent ! Je trouve même qu'elle ne va pas assez loin ...
P4trick Le 17/06/2021 - 08:09
Mme Hidalgo n’avait pas voulu que l’entrée dans Paris soit payante pour ne pas sanctionner les plus nécessiteux ! Se servira t elle de ce pactole pour réparer les chaussées en très mauvais état, car pour les vélos que l’on veut pour tous (même pour les gens âgés) Paris est plein de nids de poule et de bitume mal replâtré
Voir tous les commentaires (4)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...