Stellantis développe du rétrofit pour véhicules utilitaires
habillage
banniere_haut

Stellantis développe du rétrofit pour véhicules utilitaires

Le groupe Stellantis développe des kits et processus de rétrofit pour véhicules utilitaires légers avec l’entreprise spécialisée Qinomic. Il proposera ainsi le remplacement d’une chaîne de traction thermique par une électrique à partir de 2024 en France.

Par MaxK
Publié le Mis à jour le

Stellantis va se lancer dans le rétrofit de véhicules utilitaires légers.

Stellantis

En juillet dernier, Renault annonçait développer avec la start-up iséroise Phoenix Mobility une activité de rétrofit dédiée aux véhicules utilitaires légers dans son usine de Flins (Île-de-France), réorientée vers l’économie circulaire et rebaptisée Re-Factory. C’est aujourd’hui au tour du rival Stellantis de présenter un projet de ce type. Le géant euro-américain, né de la fusion des groupes PSA et FCA début 2021, s’associe pour ce faire avec les spécialistes français de chez Qinomic, entreprise basée près d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

Media Image
Image

Les moteurs Diesel d'origine pourront être remplacés par une mécanique électrique.

Qinomic

Utile pour livrer en ZFE

Stellantis et Qinomic développent des kits et processus qui permettront aux propriétaires de véhicules utilitaires légers du groupe (marques non précisées) d’en remplacer le groupe motoptopulseur thermique par une mécanique 100 % électrique. Cela leur permettra notamment d’accéder aux ZFE pour leurs livraisons du « dernier kilomètre » et de prolonger la durée de vie de leurs fourgons. Notons que Qinomic a récemment signé un partenariat avec R-Fit, la division rétrofit du Méhari Club Cassis.

Media Image
Image

Le rétrofit permettra aux « vieux » utilitaires d'accéder aux ZFE…

Fiat

Media Image
Image

… voire de connaître une seconde jeunesse sur le plan mécanique.

Peugeot

Des détails qui restent à connaître

Rien n’est encore dit sur les spécifications techniques du matériel ou le(s) lieu(x) susceptible(s) d’accueillir la transformation des véhicules. Stellantis promet évidemment « le maintien de la qualité et de la conformité aux cahiers des charges du constructeur en termes de sécurité, de durabilité et d’homologation ». Le groupe annonce en outre « un prix abordable », mais ce dernier reste à connaître. Le développement technique doit être achevé fin 2023 et s’appuyer notamment sur des retours des clients concernant les performances des démonstrateurs qui leur seront présentés. La commercialisation en France est prévue pour 2024.

Media Image
Image

Le détail des véhicules éligibles n'est pas encore connu.

Opel

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
ManuLille Le 02/12/2022 - 21:32
"le gouvernement a annoncé la mise en place d’une enveloppe allant jusqu’à 20 millions d’euros pour développer la filière du rétrofit." donc le gouvernement sort quelques millions de sojn chapeau pour aider au développement du retrofit, et hop, Stellantis débarque ! Pourtant il me semble que les fourgons électriques sont déjà du retrofit d'après les tests existants ;)
Voir tous les commentaires (2)