Suzuki Jimny. Une copie chinoise en version électrique
habillage
banniere_haut

Suzuki Jimny. Une copie chinoise en version électrique

Inconnue sur le marché européen, la marque chinoise Dayang Motorcycle fait pourtant parler d’elle grâce à son modèle électrique baptisé Chok-G2. La raison ? Une ressemblance frappante avec un certain Suzuki Jimny. Le véhicule est proposé en Chine et en Équateur.

Par Vincent Foultier
Publié le

Ce Dayang Chok-G2 est une copie conforme du Suzuki Jimny.

Dayang

Discrète ces dernières années sur le marché européen, la Chine commence sérieusement à faire parler d’elle et à inquiéter les constructeurs établis. En atteste le dernier Mondial de Paris, où les marques asiatiques étaient bien représentées, au grand dam des quelques centaines de milliers de visiteurs. Cette montée en puissance ne s’est pas faite en un claquement de doigts. Les constructeurs chinois ont énormément appris des firmes européennes, au point de recréer des copies conformes de certains modèles. Parmi les véhicules les plus dupliqués, il y a le Suzuki Jimny. Après le Tank100 imaginé par Great Wall, voici le Chok-G2 de Dayang Motorcycle.

Dayang Chok-G2, le mini-Jimny tout électrique 

Media Image
Image

Le petit crossover électrique propose quatre places à son bord.

Dayang

Esthétiquement, le Dayang Chok-G2 reprend tout ou presque de la troisième génération du 4 x 4 japonais. Techniquement, en revanche, le Chok-G est plus petit (3,21 m) et moins large (1,46 m) que son modèle (3,70 m et 1,60 m). Sa fiche technique diffère aussi. Sous le capot, ce n’est pas un quatre-cylindres que l’on retrouve mais un petit bloc électrique de seulement 8 ch. Sa vitesse est limitée à 46 km/h pour une autonomie d’environ 150 km. Selon le voltage des prises de courant (110 ou 220 V), il faut entre 6 et 10 heures pour recharger la batterie d’une capacité de 1,2 kWh. Malgré une garde au sol de 205 mm (210 mm pour le Jimny), difficile de l'imaginer grimper une marche plus haute qu'un trottoir !

Pas cher mais bien équipé 

Media Image
Image

Le Chok-G2 est commercialisé sur les marchés chinois et équatorien.

Dayang

Point fort des véhicules chinois : leur rapport prix/équipement très attractif. Et cette copie du Suzuki Jimny ne déroge pas à la règle. Le petit crossover électrique s’affiche à moins de 10 000 € en Chine et en Équateur, où il est aussi commercialisé. De série, il offre la caméra de recul, des jantes alliage de 15 pouces ou encore la climatisation. À titre de comparaison, en France, le Suzuki Jimny (uniquement proposé en version utilitaire) s’affiche à un peu plus de 20 000 €. Le petit 4 x 4 japonais pourrait recevoir de grosses évolutions d'ici à 2024, dont l'arrivée d'une version cinq portes animée par un bloc micro-hybride.  

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
P4trick Le 17/11/2022 - 10:17
Pour ceux qui voudront aller au travail à moindre coût il y aura des électriques pas chères à condition de recharger chez soi, tout en gardant le plus longtemps possible son thermique.
ManuLille Le 14/11/2022 - 21:14
Message à l'auteur de l'article : Vous devriez vous promener plus souvent sur Alibaba, vous y trouveriez un tas de petites voitures thermiques et électriques qui ressemblent à des véhicules existants. Que ce soit des sportives façon Porsche ou Ferrari, en passant par les berlines BMW sans oublier les SUV Land Rover ou Hummer. Il existe même des copies de Citroen HY, destinées à être des foodtruck et motorisés par de petits moteurs électriques permettant de les déplacer en milieu urbain, ou sous la forme de remorques à accrocher derrière un véhicule "normal". alors que le Jimny, dont le tarif a sérieusement grimpé depuis sa présentation il y a 5 ans, soit copié ce n'est pas étonnant, il me semble qu'il connu le succès dès son annonce.
Voir tous les commentaires (2)