Vous êtes ici :

Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G : les dinosaures des temps modernes

voir les photos
Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG
Le Mercedes Classe G 63 AMG « affronte » le Suzuki Jimny.

Gabarit, puissance, prix... a priori tout oppose le Mercedes Classe G et le Suzuki Jimny. Pourtant, ces deux modèles partagent un goût prononcé pour le rétro et les techniques d'un autre temps. Rencontre sur route et sur terre.

Voitures à l'essai : Mercedes-Benz Classe G vs Suzuki Jimny

Mercedes-Benz Classe G 63 AMG 585ch Speedshift Plus
164 500 €
10 500 € de malus
Suzuki Jimny 1.5 VVT 102ch Pack
19 995 €
2 940 € de malus

Page 1Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G : les dinosaures des temps modernes 

À ma gauche, le Mercedes Classe G. La seconde génération d’un modèle sorti en… 1979 ! Sa forme de boîte à chaussures est (heureusement) conservé tout comme de multiples détails : pare-brise vertical, clignotants perchés sur les ailes, poignées de portes avec bouton poussoir…

Dans cette version 63 AMG, notre 4x4 ne fait pas dans la discrétion : peinture noir mat, jantes de 22 pouces mais c’est certainement les quatre sorties d’échappement qui font le plus d’effet ! Un effet autant visuel qu’auditif…

Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG
Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG

À ma droite, le Suzuki Jimny paraît tout frêle. Ses dimensions sont plus réduites : plus court de 1,22 m, moins large de 33 cm, roues de 15 pouces. Renouvelé en novembre 2018, il conserve l’esprit du Samuraï des années 90 (capot plat, phares ronds, entourages d’ailes, roue de secours dans le dos…). Il possède un réel capital sympathie, surtout dans cette teinte « Kinetic Yellow ».

De par leur look, ces deux 4x4 détonnent dans un paysage automobile de plus en plus peuplé de SUV, et c’est tant mieux !

 

Des solutions archaïques

Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG
Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG

Il n’y a pas que leur look qui date du siècle dernier. Le Mercedes Classe G repose sur un châssis échelle et un essieu arrière rigide. Des solutions que l’on retrouve sur des pick-up. Cependant, le constructeur a tout de même opté pour un train avant avec double triangulation ou encore une suspension pilotée. Equipé de plusieurs modes de conduite et de trois blocages de différentiel, le G profite de réelles qualités off-road.

Quant au Suzuki Jimny, il ne consent aucun effort. Moteur atmosphérique de 102 ch, mais affublé d’un malus de 2 153 €, performances quelconques, ressorts à lames, coffre à porte battante… des éléments habituellement dédiés aux utilitaires.


À bord du Suzuki Jimny

Suzuki Jimny

Avec ses vis apparentes et ses formes carrées, la planche de bord fait dans le rustique et le minimalisme. Cela permet toutefois de trouver facilement ses repères.

Suzuki Jimny
Compteurs orange et petit ordinateur de bord : ça sent les années 90 !
Suzuki Jimny
Seul équipement moderne à bord, cet écran tactile de 7 pouces de diagonale.
Suzuki Jimny
La boîte manuelle ne compte que cinq rapports, la version automatique seulement quatre.
Suzuki Jimny
À l'ancienne, la gamme courte se manipule via ce levier habillé d'un soufflet en caoutchouc.


À bord du Mercedes Classe G 63 AMG

Mercedes Classe G 63 AMG
Finition léché, matériaux de belle qualité, cuir sur la planche de bord, grande dalle numérique... Si l'extérieur du G ne fait pas dans la délicatesse, il sait accueillir ses hôtes dans un véritable cocon.
Mercedes Classe G 63 AMG
Valeur de couple, de puissance, compte-tours gradué jusqu'à 8 000 tr/min, il s'agit bien d'une version AMG.
Mercedes Classe G 63 AMG
Le Classe G se règle à la carte et le grand affichage central (12,3 pouces) profite d'une très bonne résolution.
Mercedes Classe G 63 AMG
Mais cet écran n'est pas tactile, il faut obligatoirement passer via ce pad et cette molette.
Mercedes Classe G 63 AMG
Via ces commandes, il est possible de verrouiller les trois différentiels (avant, central et arrière).

 

Sur la route et sur terre

Mercedes Classe G 63 AMG
Mercedes Classe G 63 AMG

Fort de 850 Nm de couple, le V8 biturbo n’a aucun mal à déplacer le lourd Classe G (2 485 kg). En plus de sembler inépuisable, ce moteur nous gratifie d’une belle sonorité, bien rauque. On ne se lasse pas des montées en régime, mais les lois de la physique vous rappellent rapidement à l’ordre.

Malgré des trains roulants revus, il n’apprécie guère d’être chahuté et les freinages appuyés ne sont pas sa tasse de thé. Ce G s’apprécie davantage sur les rubans autoroutiers que les petites routes, à condition de s’accommoder des bruits d’air, très présents même aux allures légales.

Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG
Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG
Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG
Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG

Le Jimny n’a pas la même santé. Malgré des rapports de boîte courts et un poids plume, les performances sont loin d’être foudroyantes. Le petit moteur atmosphérique ne peut faire de miracles mais ce sont davantage les sensations de conduite qui étonnent.

Direction à la précision aléatoire, tenue de cap floue, suspensions peu efficaces, le comportement du Jimny n’est pas du tout actuel. Suzuki propose ainsi une offre unique sur le marché : rouler dans un véhicule neuf avec des sensations des années 90 ! Finalement, c’est en ville qui est le plus à son aise. Ses formes carrées et son petit gabarit font merveille, à l’opposé du Classe G dont les dimensions généreuses mettent mal à l’aise.

Suzuki Jimny
Suzuki Jimny

Notre petit 4x4 devrait être plus à son aise sur les chemins accidentés, direction le circuit terre de la Ferté-Gaucher. Un lieu qui ne présente pas de grosses difficultés mais qui permet de s’amuser en toute sécurité. Boîte courte enclenchée, le Jimny se joue des difficultés même si le terrain gras met à mal le train avant. Et les pneus mixtes ne sont malheureusement pas d’un grand secours.

Le choix de pneumatiques adaptés est primordial. Cela se ressent aussitôt au volant de notre Classe G. Dans cette version AMG, ils ne sont pas du tout prévus pour sortir de l’asphalte : motricité précaire et glissades généreuses (merci le poids). Pourtant, le Mercedes est équipé pour passer partout ou presque avec ses différents modes de conduite et ses trois blocages de différentiel.

 

Bilan Mercedes Classe G vs Suzuki Jimny

Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG
Suzuki Jimny vs Mercedes Classe G 63 AMG

Les Mercedes Classe G 63 AMG et Suzuki Jimny sont des véhicules totalement atypiques.... qui se retrouvent sur le même terrain. Ils se montrent tous deux hyper-attachants... Et ce, grâce ou à cause de leurs
défauts !

 

Mercedes Classe G 63 AMG

Mercedes Classe G 63 AMG

On aime

  • Son méchant look
  • La santé et la sonorité du V8
  • De réelles capacités en tout-terrain...

On regrette

  • ... à condition de choisir les bons pneus
  • Sa consommation
  • Son poids élevé

 

Suzuki Jimny

Suzuki Jimny

On aime

  • Son look craquant
  • Son habileté en tout-terrain
  • Sa conduite « sans filtre »...

On regrette

  • ... mais qui nécessite un peu d’attention
  • Son manque de confort
  • Sa consommation élevée

Nous remercions le centre de loisirs off-road Univers tout terrain pour l'accueil et le prêt de ses pistes.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Salusse

Dire que les suspensions du Suzuki sont à ressorts à lames, est-ce bien raisonnable dans un média de professionnels ?

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mercedes-Benz G
Recevez par e-mail toutes les infos de la Suzuki Jimny