Téléphoner ou conduire, il va falloir choisir
habillage
banniere_haut

Téléphoner ou conduire, il va falloir choisir

Par Catherine Leroy
Publié le Mis à jour le

Les automobilistes qui téléphonent en conduisant sont dans le collimateur de la Police. Pour l'instant, aucun texte réglementaire n'a encore été rédigé pour contrôler l'usage du téléphone en voiture. Mais les agents de la force publique s'en passent puisqu'ils s'appuient sur le code de la route. En effet, l'article R3-1 prévoit que "tout conducteur de véhicule doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent. Notamment, ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l'apposition d'objets non transparents sur les vitres".

Tenir un téléphone en roulant réduit considérablement les possibilités de mouvement d'un conducteur. Il en est de même d'écouter un baladeur ou encore de prendre son déjeuner au volant !

La Prévention Routière, dans un dépliant intitulé Conduire ou téléphoner, il faut choisir, souligne le comportement d'un conducteur lorsque la sonnerie retentit : près de la moitié des conducteurs décrochent dans les deux secondes, en donnant la priorité à cette tâche. Ils doivent alors lâcher le volant¿ Même lors d'une conversation banale, l'attention portée à la route diminue.Ils font notamment moins attention aux piétons et aux panneaux de signalisation.

Depuis quelques semaines, les policiers mènent la vie dure aux adeptes du portable. Selon la Prévention Routière, près de 70 % des appels en provenance de téléphones portables sont passés à partir d'une voiture. De manière générale, on estime que le risque d'accident est multiplié par quatre lorsque les automobilistes téléphonent en conduisant.

Dans d'autres pays européens, l'Allemagne par exemple (encadré), le gouvernement a un projet de loi allant dans le sens d'une interdiction complète de téléphoner en conduisant. Le texte devrait être prêt vers la mi-2000. Le montant de l'amende n'est pas connu, mais il pourrait osciller, selon différentes sources, entre 30,68 euros (204 F) et 127,82 euros (850 F). En France, pour l'instant, l'infraction à l'article R3-1 du code de la route est passible d'une amende de 230 F.

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours