Sur le sec
habillage
banniere_haut

Test pneus toutes saisons : la bonne alternative aux pneus hiver ?

Publié le Mis à jour le

De nombreux manufacturiers ont lancé leur profil toutes saisons durant l'année 2015 Sont-ils aussi performants sur le sec, le mouillé et la neige ?

LACOSTE.Laurent

De part sa définition, le pneu toutes saisons doit offrir de bonnes prestations sur sol sec. Cependant, il ne peut suivre la cadence d’un pneu été à cause, d'une part, de sa gomme supportant mal les hautes températures et, d'autre part, de son profil lamellisé.

C’est le Michelin CrossClimate, le seul ne disposant pas de lamelles, qui s’en sort le mieux sur cette surface.

 

Freinage de 100 à 5 km/h

Freinage test pneus toutes saisons Volkswagen Golf VII rouge

Un pneu été supporte plutôt bien les freinages répétés à partir de 100 km/h, moins un pneu toutes saisons.

Le Michelin CrossClimate prend largement les devants avec plus de trois mètres d’avance ! Belle performance du Nokian qui précède de plus d’un mètre les Pirelli, Goodyear et Uniroyal. Le Nokian hiver ferme logiquement la marche.


À noter la grosse différence entre le pofil été et hiver : près de dix mètres, soit la longueur de deux BMW Série 7 !

 

Comportement routier

Test pneus quatre saisons Volkswagen Golf VII rouge virage

Les lamelles qui composent les pavés de gomme de la bande de roulement ont pour conséquence de rendre l'auto moins précise.

Sans surprise, le Michelin Primacy 3 (été) mène la danse. Incisif, précis, constant et peu sensible au lever de pied, il est en tout point meilleur que les autres compétiteurs.

Dans la catégorie quatre saisons, l’autre Michelin, le CrossClimate, sort du lot. Son comportement (précision, grip latéral et motricité), et son niveau de sécurité se rapproche de ceux d’un pneu été.
Le Goodyear n’arrive pas à suivre la cadence mais ses prestations sont correctes. Bon grip latéral et bonne stabilité le caractérisent. Il est un cran au-dessus du Nokian, qui se révèle plus flou, moins performant en motricité et en grip latéral. Cependant, il reste progressif et sécurisant.

L’Uniroyal est un peu "paresseux". Cela se ressent puisqu’il nécessite plus d’angle au volant, il manque de précision dans les changements de cap (effet « paillasson ») et le train avant s’écrase au lever de pied.

Le Pirelli est un peu "brouillon" : son train avant sature rapidement et ce pneu demande beaucoup de correction à la limite. De plus, il présente un déphasage lors des changements de cap (temps de réponse du train arrière), pas très rassurant lors d’un évitement.

Enfin, le profil hiver arrive vite à saturation, se montre le plus flou du lot et surtout se révèle sensible au lever de pied.  Il préfère un rythme coulé que soutenu.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
DomXbq6580 Le 29/10/2019 - 14:02
S'il y a un pneu qui est absent de tous les tests, c'est le Nokian WR A4 ! C'est ce que j'ai sur ma Golf 7, serait il supérieur à tous les autres et ... en toutes saisons ?
Maisondepneu Le 28/10/2019 - 14:12
Il est très important d’adapter nos à la station car ils offrent une plus grande sécurité.
Micka78125 Le 31/01/2019 - 16:31
Je ne comprends pas très bien comment les Goodyear arrivent à la première place du classement avec un total de 38 points. Alors que les Michelin CrossClimate obtiennent 39 points...
Voir tous les commentaires (44)