Toujours de la marge chez Michelin
habillage
banniere_haut

Toujours de la marge chez Michelin

Le manufacturier français a présenté d'excellents résultats financiers au premier semestre, malgré des volumes vendus en baisse.

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Au sein des grandes sociétés cotées au CAC 40, on ne s'embarasse pas de détours pour dire ces choses là : « Le maintien de nos marges est ce qui compte le plus » a affirmé plusieurs fois Jean-Dominique Sénard, gérant de Michelin, à l'occasion de la présentation des résultats financiers du semestre.

L'objectif a donc été parfaitement atteint : 1320 millions d'euros de résultat opérationnel « avant éléments non récurrents », et un résultat net de 915 millions d'euros, en hausse de 27,1% par rapport aux six premiers mois de 2011. Michelin confie toutefois que ce résultat net fort bon est partiellement dû à la vente de leur immeuble parisien, soit un évènement exceptionnel.

Les ventes nettes ont rapporté 10 706 millions d'euros, un résultat en progression. Pourtant, « les marchés ont été plus bas que nous l'imaginions, et il a fallu freiner les usines et ajuster notre production » comme l'affirme Marc Henry, le directeur financier de Michelin.

En Europe, uniquement sur le marché des pneus destinés aux véhicules légers, la première monte est en baisse de 5%, et les achats de remplacement chutent de 11%.

Mondialement, la première monte progresse toutefois (+11%) grâce au dynamisme des ventes effectuées en Amérique du Nord ; au contraire du domaine de la rechange, qui demeure déprimé partout (-4,5%).

Michelin est donc parvenu à conserver sa marge grâce à « des hausses de prix qui se tiennent très bien sur les marchés » d'après l'expression de Marc Henry.

Le manufacturier clermontois s'attend désormais à « un résultat opérationnel en nette hausse » pour l'année 2012 malgré « des volumes plutôt en baisse, du fait de l'Europe.»

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 31/07/2012 - 09:30
Voila une nouvelle qui fait plaisir à lire. Espérons que le bonhomme réalisera d'aussi bon chiffres pour les prochains semestre.
un pseudo libre Le 30/07/2012 - 13:28
Pendant que PSA perd des parts de marché, Porsche en gagne..... On se demande bien pourquoi ....?!
Voir tous les commentaires (2)