Tout savoir sur la location de voiture longue durée Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Tout savoir sur la location de voiture longue durée

Solution alternative à l'achat d'un véhicule, la location longue durée séduit de plus en plus les particuliers et les professionnels. Elle permet, en effet, de changer régulièrement de modèle et de limiter les frais de réparation.

Par A.B.
Publié le Mis à jour le

Découvrez en quoi consiste ce contrat, tous ses avantages et les conditions qui s’y appliquent.

 

En quoi consiste la location longue durée d’un véhicule ?

La location longue durée (LLD) est le fait de louer à un concessionnaire ou un vendeur spécialisé un véhicule neuf ou une occasion très récente pendant une durée pouvant aller jusqu’à 5 ans. Elle diffère légèrement de la location avec option d’achat car dans le cas de la LLD, il n’y a pas de transfert de propriété en fin de contrat.

En louant une voiture sous ce régime, le locataire détermine, avec le locataire, un kilométrage annuel prédéfini (10 000, 20 000, 30 000) qu’il ne devra pas dépasser sous peine de régler une somme complémentaire (quelques centimes/kilomètre supplémentaire).

En contrepartie du véhicule, le locataire verse un montant mensuel correspondant au loyer. Le contrat de location peut inclure l’assistance, l’entretien ou l’assurance. Le site lessentiel.macif.fr répond à toutes les questions sur le sujet du contrat de LLD dans un guide complet.

 

Pourquoi adopter la location de voiture longue durée ?

Plusieurs raisons plaident, plus que jamais, en faveur de la location longue durée d’un véhicule.

La dévalorisation rapide des modèles neufs est la première évoquée par les habitués de la LLD. Cette dévalorisation est importante la première année, environ un quart du prix d’achat. Aussi, à moins de garder son véhicule de nombreuses années, l’acheteur supporte un coût élevé, auquel s’ajoutent les frais d’entretien du véhicule.

Autre raison souvent évoquée, la location longue durée permet de changer de véhicule tous les deux ans. Il est ainsi possible de se faire à la fois plaisir et d’adapter son véhicule à sa situation familiale ou professionnelle.

Dans une ère où les technologies et les obligations environnementales évoluent très vite, il est primordial de pouvoir se séparer très vite d’un véhicule qui ne répond plus aux critères du moment. En louant son véhicule par période de 2 ou 3 ans, le locataire peut ainsi s’adapter plus facilement.

Enfin, les véhicules loués sont des véhicules neufs ou des occasions très récentes, avec un kilométrage très faible. En le louant 4 ans, à raison de 20 000 kilomètres par an, le véhicule n’atteindra pas 100 000 kilomètres avant la fin du contrat. On évite ainsi les pannes nombreuses liées à la vétusté du véhicule et les frais inhérents aux réparations.

 

La LLD, un contrat flexible

Si le locataire est engagé pour une durée fixée à l’avance, variant de 1 à 5 ans, le contrat peut cependant être aménagé au cours de la période. Le kilométrage est l’élément le plus souvent modifié, le locataire s’apercevant que le nombre de kilomètres parcourus est nettement supérieur ou inférieur à celui prévu dans le contrat. Cette modification peut influer sur le montant du loyer, mais évitera, en fin de contrat, d’avoir une trop grosse somme à ajouter.

En principe, la modification de la durée du contrat n’est pas envisageable. Toutefois, en cas de changement de situation professionnelle ou familiale, une fin au contrat pourra être envisagée avec une contrepartie financière correspondant généralement aux loyers restant à courir. Si le locataire n’est pas assuré de pouvoir respecter le contrat sur toute sa durée, il sera bien avisé de choisir la durée la plus courte.

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...