Toyota Yaris : airbag conducteur à remplacer sur les modèles de 2003
habillage
banniere_haut

Toyota Yaris : airbag conducteur à remplacer sur les modèles de 2003

Depuis plusieurs mois, l'affaire des airbags Takata fait couler beaucoup d'encre. Si des centaines de milliers de véhicules ont été rappelés aux Etats-Unis, l'Europe était globalement épargnée. Malgré cela, Toyota vient de diligenter une campagne sur 1 292 Yaris en France.

Publié le

1 292 Yaris 1.0 à essence produites du 6 janvier au 27 novembre 2003 sont rappelées depuis le mois de décembre pour remplacer le gonfleur de l'airbag frontal conducteur.

Aux Etats-unis, cette affaire prend des allures de scénario catastrophe avec dernier épisode en date, la démission du président de l’équipementier japonais Takata. Si BMW, General Motors, Honda et Toyota sont dans le collimateur des autorités américaines (NHTSA), ils ne sont guère inquiétés en Europe en raison du plus faible volume de véhicules concernés.

A lire. Airbags Takata : le directeur général contraint de démissionner



Sous pression

Dans les faits, le défaut porte sur l’airbag conducteur et plus particulièrement sur le corps du gonfleur. Au cours de la fabrication, il est possible que l’élément pyrotechnique ait absorbé trop d’humidité. De
prime abord, rien de bien méchant.

Sauf qu’elle peut engendrer une pression trop élevée dans le corps du gonfleur qui, en cas de choc, explose et projette des fragments métalliques.

Si Toyota précise qu’aucune blessure ni accident n’ont été rapportés de son côté, cette défaillance a fait quatre morts dans le Monde notamment parmi les clients de Honda.

A lire. Le NHTSA suspecte Honda de n’avoir pas signalé certains accidents


1 292 Yaris à corriger

Depuis le mois de décembre, Toyota France a lancé une campagne de rappel dite de sécurité sur 1 292 Yaris 1.0 à essence produites du 6 janvier au 27 novembre 2003.


Informés par courrier avec accusé de réception, les propriétaires doivent présenter leur véhicule afin de remplacer de gonfleur de l’airbag conducteur. L’opération dure 30 minutes.

A lire. Le groupe japonais Takata et ses airbags sous pression 
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours