Toyota Yaris GR : Track ou Pack Premium, laquelle choisir ? Le match !

voir les photos
Toyota GR Yaris 2021
Dans ce match, la Toyota Yaris GR Track affronte la version Pack Premium. Qui remportera l'essai comparatif ?

Révélation sportive de l'année 2020, la Toyota GR Yaris se décline en deux versions : Pack Premium typée confort et Track typée sport. Reste à savoir dans quelle mesure, grâce à cet essai comparatif sur route et sur circuit.

Voitures à l'essai : Toyota Yaris GR Pack Premium vs Toyota Yaris GR Track

Toyota Yaris GR Pack Premium
35 600 €
7 851 € de malus
Toyota Yaris GR Track
37 600 €
7 851 € de malus

Page 1Match Yaris GR Track vs Pack Premium 

Depuis notre premier essai de Toyota GR Yaris, passionnante citadine mêlant 261 ch, boîte mécanique et transmission intégrale, une question nous taraudait : à quelle autre sportive opposer ce bijou ? Une Audi S1 de 231 ch ? Plus produite. Une Audi S3 de 265 ch ? Trop grande et trop policée. Une Mini John Cooper Works GP de 306 ch peut-être ? Trop « boîte auto » et pas du tout intégrale. Non, pour l’amateur de sportive 4 x 4 à l’ancienne, depuis la disparition des Subaru WRX STI, Mitsubishi Lancer Evo et Ford Focus 3 RS, il n’existe plus que cette Yaris GR… ou plutôt ces Yaris GR, la bougresse étant déclinée en version Pack Premium et Track. Une Yaris, deux exécutions : pour notre duel, la solution était là.

Prix Toyota Yaris GR 2021
35 600 € pour la GR Yaris Pack Premium, 37 600 € pour la version Track. Un prix auquel il faut ajouter 7 851 € de malus en 2021.

 

Comme son nom l’évoque, la GR Yaris Pack Premium saupoudre un zeste de confort sur son attirail sportif. Les éléments Gazoo Racing demeurent (sièges baquets, pavillon en plastique renforcé de fibres de carbone, étriers de frein à quatre pistons à l’avant et deux à l’arrière, transmission intégrale à trois modes jouant sur la répartition du couple entre les essieux), mais sont complétés d'une navigation GPS, de radars de stationnement et d’angle mort, d'un système audio JBL et d'un affichage tête haute.

Autant de gadgets laissés sur l’établi par la GR Yaris Track, davantage taillée pour la castagne. Les jantes Enkei à 15 branches cèdent leur place à des BBS à 10 branches en alu forgé, plus légères d’environ 2 kilos par unité. Les différentiels « ouverts » sont chassés par des Torsen à glissement limité, à l’avant comme à l’arrière. Quant à la suspension, elle raidit ses quatre amortisseurs, ainsi que les ressorts et barres antiroulis à l'avant.

Interieur Toyota GR Yaris
Visuellement, les Yaris GR Track et Premium ne présentent pas de différence à bord.
Jantes BBS Yaris GR
Dehors, seules les jantes à 10 branches au lieu de 15 et les étriers rouges distinguent la version Track.

L’ultime évolution concerne les pneumatiques, les Dunlop SP Sport Maxx 50 de la Premium étant remplacés par des Michelin Pilot Sport 4S sur la Track. Faute de disponibilité des Dunlop dans l’immédiat, notre Yaris Pack Premium d’essai chaussait toutefois les Michelin elle aussi. Tant pis pour la séance chronométrée, tant mieux pour la perception des différences de réglage à monte pneumatique équivalente. En route !


Au volant

Peut-on tomber deux fois amoureux ? Économisez quelques séances de psychanalyse et faites-nous confiance : la réponse est oui. Après un premier coup de foudre pour la Yaris GR Track sur route sèche, nous sommes aujourd’hui victimes d’un second sur circuit humide, qui exalte encore l’équilibre facétieux de la petite japonaise. ESP débranché et molette de transmission en position Sport (70 % du couple est alors renvoyé vers l’essieu arrière), la filiation entre la Yaris GR Track et sa majesté Yaris WRC devient plus flagrante encore.

Drift Yaris GR
Vous aimez la glisse ? En Yaris GR Track, vous serez comblés au-delà de vos espérances...

Le moindre freinage appliqué lors du braquage fait immédiatement dériver le train arrière, qui conserve cette position si l’on rappuie généreusement sur la pédale de droite. À condition de ne pas avoir trop contre-braqué, la Yaris s’extirpe alors des virages volant droit, en glisse des quatre roues, dans une posture qui ravira les fans du regretté Colin McRae. On évolue ainsi d’épingle en épingle, sans affoler le chrono mais sourire jusqu’aux oreilles, lequel ne faiblit pas dans les lignes droites.

L'étonnant 3 cylindres turbo de 261 ch catapulte la bête curieuse de 3 500 à 7 000 tr/min, bien aidé par le poids contenu de l’ensemble (1 280 kg, élevé pour une citadine mais raisonnable pour une sportive 4 x 4) et la boîte aux rapports courts. Parlons-en : commande ferme, débattements réduits, guidage précis, le levier ne fait jamais regretter l’absence de boîte robotisée, très en vogue, mais qui semblerait bien incongrue dans cette prenante expérience de conduite « active ». À ce stade, rien ne nous ferait arrêter aux stands, malgré une pédale de frein perdant progressivement son mordant et notre photographe, Thomas, qui s’impatiente.

Essai Yaris GR 2021
Si ses consommables devraient progressivement surchauffer sur circuit sec, la Yaris GR encaisse sans sourciller les sessions sur piste humide.

Heureusement, on échange notre Toyota Yaris GR préférée contre une autre Toyota Yaris GR. Le passage de la Track à la Pack Premium ne révèle aucune différence immédiate (ah, cette assise trop haute…), hormis la présence de l’affichage tête haute, plus utile qu’attendu. Les informations projetées dans le pare-brise regroupent en effet la vitesse et le compte-tours, permettant de surveiller le régime moteur sans détourner les yeux de la trajectoire… sauf quand celle-ci défile par la vitre latérale.

Si la Yaris Pack Premium dérive tout autant du popotin en entrée de virage abordée sur les freins, elle stoppe hélas bien plus vite sa chorégraphie à la réaccélération. L’absence de différentiels autobloquants laisse en effet patiner les roues intérieures, qui font partir la puissance en fumée et perdre la vitesse nécessaire pour entretenir la glisse et conserver le « nez » à la corde. Les sorties de virage ressemblent alors à celles d’une simple traction, en léger sous-virage et avec l’obligation de doser l’accélérateur… Fichtre !

Sans attendre l’arrêt de la pluie pour confirmer cette tendance sur piste sèche (nous y serions encore), nous prenons la direction des petites routes, histoire d’offrir à la Yaris Pack Premium sa revanche sur parcours bosselé. Las : sa suspension à peine plus souple ne crée pas d’écart significatif en matière de qualité d’amortissement comme de confort au quotidien (la Yaris Track est loin d’asséner les « coups de raquette » ressentis à bord des Mini JCW GP ou Mégane RS châssis Cup). Tout juste repère-t-on une direction un peu plus assistée en Premium, mais qui informe toujours correctement du niveau d’adhérence disponible.

Match Yaris GR vs
Performances Yaris GR
 

À vivre

Au quotidien donc, nos deux GR Yaris évitent soigneusement la caricature, présentant les mêmes qualités… et les mêmes défauts. Côté pile, les deux versions disposent d’un régulateur de vitesse adaptatif et d’un centrage actif dans la voie, de sièges confortables sur longs trajets et d’un 3 cylindres souple quoiqu'un peu vibrant à certains (bas) régimes. Côté face, les bruits de roulement s’entendent pas mal sur voie rapide, notamment à l’arrière, où il faudra faire preuve de souplesse pour accéder à la banquette et ne pas mesurer plus de 1,75 m pour éviter les contacts répétés avec le pavillon. Quant au coffre de 174 l (soit 112 l de moins qu'une Toyota Yaris classique !), il peinera à contenir les réserves d'avant confinement, même si la banquette rabattable permettra d'accueillir quelques rouleaux de papier hygiénique supplémentaires.

Avis Yaris GR 2021
Bonne dotation de série, ergonomie soignée, rangements suffisants : la Yaris GR séduit au quotidien, malgré l'insonorisation perfectible.

À l'usage, la dotation inférieure de la Yaris Track ne constitue pas de réel handicap, car son habitacle n'a rien d'une cellule de moine : pas de navigation GPS intégrée mais l’écran tactile gère Android Auto et Apple CarPlay, pas de radars de stationnement mais la caméra de recul est livrée de série, pas d’éclairage d’ambiance mais il se résume à de timides diodes au niveau des poignées de porte. Le système audio, lui, ne laissera pas de souvenirs impérissables aux mélomanes… pas plus que l’installation JBL de la Premium, à peine plus performante. Dès lors, gageons que vous devinez déjà notre conclusion, à découvrir en page suivante...

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Toyota Yaris
Recevez par e-mail toutes les infos de la Toyota Yaris