Trajet domicile/travail : risqué ? Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Trajet domicile/travail : risqué ?

La routine est mère d'ennui, et parfois même d'insécurité. C'est ce que tente de démontrer une récente étude sur le sujet.

Par Didier Laurent
Publié le Mis à jour le

DRLe chemin du bureau, celui que vous pourriez presque parcourir les yeux fermés, devrait-il dorénavant être perçu comme une menace ? Pourtant, c'est celui qui vous est le plus familier, celui que vous maitrisez impeccablement à force d'y passer deux, voire quatre fois par jour, et dont vous connaissez maintenant le moindre nid de poule. Mais, en matière de sécurité routière, l'habitude peut-être une grande source de danger. Un récent sondage, commandé par l’association « La maîtrise du risque routier en entreprise » (www.asso-psre.com)  à l’institut IFOP, a permit d’établir que le trajet domicile/travail figurait parmi les plus risqués de nos déplacements. 

En effet, le fait de toujours passer au même endroit, à la même heure et dans les mêmes conditions de circulation peut conduire à une baisse de vigilance, alors nous sommes instinctivement plus attentifs lorsque nous passons pour la première fois à un endroit. Une erreur qui peut être fatale, que deux salariés sur trois sous-estiment. Mieux (ou pire, c’est selon), deux salariés sur trois (soit 14 millions d’automobilistes) reconnaissent prendre des libertés avec la sécurité (feu passé à l’orange, enfant mal attaché, voiture mal dégivrée…) sur le chemin du travail. Et il ne faudra pas compter sur votre patron pour être remis dans le droit chemin : toujours selon ce sondage, seulement un employeur sur quatre s’intéresse à la sécurité domicile/travail. Un manque d'intérêt certes critiquable, mais qui ne doit pas occulter le fait que seul le conducteur est responsable de ces gestes.
 

 

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
staros083 Le 19/12/2009 - 16:47
pour certaine femmes partent a 9 heures pour arrivé a 8 heures 55 au boulot voila le probleme on part a 8h 30 pour arrivé a 9 heures selon le trajet et on dit les hommes font plus d accident sais vrais la vitesse et imbecilité humaine mais les femmes roulent moins vite mais combien de fois q on les evitent comme les retraités meme chose jamais d accident les femmes pour parlé pas de ceinture aux enfants telephonne portable plus que les hommes la vitesse dans les villages rien na foutre surtout pour aller cheché les gamins a ecole
frival539 Le 02/12/2009 - 16:53
On roule aussi beaucoup plus vite sur les chemins que l'on emprunte quotidiennement, nan ? En tout, je remarque souvent ce laisser-aller. Pas toujours facile de lutter...
Voir tous les commentaires (6)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...