Vous êtes ici :

Trophée Argus VU 2019 : le Citroën Berlingo vainqueur

voir les photos
Citroën Berlingo Van, élu Utilitaire de l'année 2019 par L'argus.
Citroën Berlingo Van, élu Utilitaire de l'année 2019 par L'argus.

Le Citroën Berlingo a été élu Utilitaire de l'année pour la deuxième fois en quatre ans. Il devance le Peugeot Partner et l'Opel Combo, des produits qui lui sont partiellement clones. Mais quand il s'agit de fourgonnette, l'image de Citroën est plus forte que tout.

Le 26e Trophée Argus de l’Utilitaire de l’année est revenu au Citroën Berlingo Van (à l'essai ici dans sa version Worker). Il est le troisième à rejoindre la vitrine des trophées de la marque, après ceux de 2007 (Jumper) et 2016 (Berlingo déjà).

Comme il y a trois ans, cette fourgonnette a devancé sa cousine de Peugeot, le Partner. Les deux modèles, alors semblables (calandre et logos mis à part) et en compétition suite au remodelage de la deuxième génération, devaient être distingués par nos jurés sur les critères des services, du coût de détention et du coup de cœur. Cette année, en plus, les jurés ne devaient pas classer au même rang les deux modèles et l’Opel Combo Cargo dans le critère de l'ergonomie-vie à bord, pour la bonne raison que leur poste de conduite est différent : classique chez Citroën, mais avec un rangement face au conducteur en haut de la planche de bord ; avec une instrumentation en position haute chez Peugeot (i-Cockpit), mais sans rangement, ce qui, dans des véhicules où il n’y en a jamais assez, peut s’avérer un défaut.

 

Un critère qui pèse...

Ce critère-là a beaucoup pesé dans la balance côté Berlingo : 9 points de plus que le Partner. Certes, quatre jurés ont préféré le poste de conduite de Peugeot à celui de Citroën, mais d’autres ont relégué le Partner derrière le Berlingo ou le Combo, dont le poste de conduite n’a pas de rangement supplémentaire, mais dispose en option de l’affichage « tête haute » (avec lamelle se déployant). Les autres critères où la différence s’est faite sont les mêmes que lors de l'édition 2016 : services (très faible écart), coût de détention (entrée de gamme moins chère chez Citroën que chez Peugeot, mais pas à équipement comparable) et coup de cœur.

 

L'image du Chevron

Dès qu’il s’agit d'utilitaire et particulièrement de fourgonnette, la rivalité entre Citroën et Peugeot est inévitablement favorable au Chevron, que ce soit en termes d’image, où son glorieux passé de précurseur (2 CV fourgonnette, C15) joue en sa faveur, ou au plan commercial au sein de PSA ou même, manifestement, dans l’esprit des membres de notre jury.

La présence des triplés de PSA a été fatale au Mercedes Sprinter, absent du podium. Le haut de gamme de Mercedes-Benz Vans en impose pourtant à bien des égards ; il a ainsi remporté à l’unanimité le critère des qualités utiles (douze votes, douze premières places). Dans l’histoire de notre trophée, atypique par son mode de scrutin, il n’est pas le premier véhicule à être victime de la présence de clones, même partiels.

Retrouvez ici le palmarès complet des Trophées Argus VP 2019.

La 26e édition de l'Utilitaire de l'année L'argus s'est déroulée sur l'autodrome de Linas-Montlhéry.
La 26e édition de l'Utilitaire de l'année L'argus s'est déroulée sur l'autodrome de Linas-Montlhéry.

Le classement VU 2019

Etaient éligibles les véhicules utilitaires destinés au transport de marchandises uniquement, dont le PTAC n’excède pas 3,5 t, réceptionnés comme tels, présentés et commercialisés pour la première fois au cours de l'année 2018.
Cliquez sur le véhicule pour en savoir plus sur lui.

1. Citroën Berlingo Van 366 points
2. Peugeot Partner 342 points
3. Opel Combo Cargo 272 points
4. Mercedes Sprinter 242 points
5. Mercedes Classe X 201 points

 

Le palmarès

2019 Citroën Berlingo Van
2018 Volkswagen Crafter
2017 Peugeot Expert
2016  Citroën Berlingo
2015  Renault Trafic
2014  Ford Transit Connect
2013  Ford Transit Custom
2012  Volkswagen Crafter
2011  Renault Master
2010  Iveco Eco Daily
2009  Peugeot Partner
2008  Fiat Scudo
2007  Citroën Jumper
2006  Nissan Navara King Cab
2005  Volkswagen Caddy
2004  Renault Master
2003  Ford Connect
2002  Renault Trafic
2001  Mercedes Sprinter
2000  Iveco Daily
1999  Nissan Cabstar
1998  Renault Kangoo
1997  Mercedes Vito
1996  Mercedes Sprinter
1995  Ford Transit
1994  Opel Combo

 

Le jury

Cette année, le jury de l'Utilitaire de l'année L'argus était composé de : Philippe Billon, journaliste à Camping-car magazine ; Olivier Brabant, expert valorisation au groupe Argus ; Damien Chalon, rédacteur en chef du Journal des flottes ; Jean-Luc Foucret, journaliste à L’argus ; Guillaume Geneste, journaliste à Carrosserie ; Nicolas Girault, journaliste à Zepros Autoet Zepros Transport ; Patrick Gruau, président du groupe Gruau ; Jean-Yves Kerbrat, rédacteur en chef de Transportissimo.com ; Jean-Pierre Lagarde, journaliste indépendant ; Marc Laurent, directeur pricing et valeurs techniques d’ALD Automotive, loueur de longue durée ; François Loor, président de Durisotti, carrossier constructeur ; Thierry de Saulieu, rédacteur en chef de l’agence Apis.

 

Le mode de scrutin

Pour chacun des sept critères (qualités utiles, services, qualités environnementales, sécurité, ergonomie-vie à bord, coût de détention, coup de cœur), chaque juré classe les cinq véhicules en leur attribuant un rang. Les rangs sont ensuite convertis en points (5 pour le vainqueur, 4 pour le 2e...). Le vainqueur final est celui qui totalise le plus grand nombre de points sur l’ensemble des critères. En "qualités utiles", "qualités environnementales" et "sécurité", les jurés devaient attribuer le même rang aux Citroën Berlingo Van, Opel Combo Cargo et Peugeot Partner, clones sur ces points-là.

Partager cet article
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
132 560 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !