Un gouvernement, ça roule en Renault
habillage
banniere_haut

Un gouvernement, ça roule en Renault

La déclaration de patrimoine obligatoire de nos ministres a permis d'en savoir un peu plus sur les habitudes automobiles de nos gouvernants; visiblement, ils adorent les marques françaises, surtout Renault...

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Dis moi en quoi tu roules, je te dirai qui tu es ! La maxime ne semble pas s’appliquer aux membres du gouvernement, tant la liste publiée lundi 15 avril est remplie... de Renault.


De la Clio à la Vel Satis


Sur 38 ministres (le Premier compris), 19 Renault émergent. De la plus prestigieuse à la plus vieille. Ainsi, le ministre délégué aux relations avec le parlement Alain Vidalies : celui-ci déclare avoir acheté en 2008 une Renault Vel Satis, pour une valeur de 42 000 €. Cinq ans après, le ministre considère que son véhicule en vaut encore 10 000...

Le ministre délégué aux affaires européennes Thierry Repentin aime aussi beaucoup l’ex-régie : doté d’un Scenic dynamique dci 130 de 2009 (8 500 €, valeur actuelle) et d’une Laguna initiale dci 150 de 2006 (5 000 €), le voilà consacré roi du diesel à la française.

Toujours parmi les ministres amateurs du losange, on trouve aussi la ministre déléguée à la réussite éducative Georges Pau-Langevin : une Mégane de 1998, une Clio de 2007 dont la valeur serait de 5 000 € à l’heure actuelle, et une Citroën C1 de 2008.

Dernier amateur de Renault, la ministre du logement Cécile Duflot. Virulente défenseur de l’environnement, la ministre fait confiance à une Renault Twingo de 1999 pour ses déplacements personnels, ainsi qu’à... une Renault 4, dont l’année de mise en circulation a malheureusement été éludée lors de la déclaration de patrimoine.


Vieux et polluants


Cécile Duflot n’est toutefois pas la seule à posséder des véhicules considérés comme vieux et polluants.

Tel est le cas de la ministre des sports Valérie Fourneyron, médecin de métier. Outre une Renault Mégane de 2008, la ministre possède aussi une Citroën 2CV de 1976 achetée 3 000 € en 2009.

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault n’est pas en reste. En plus d'un Citroën C4 Picasso de 2009, l’ex-professeur d’allemand roule en Combi Volkswagen T3 de 1988, dont il estime modestement la valeur à 1000€...


Et des 4x4


Au chapitre des petites suprises, il est aussi agréable de constater que même un ministre peut avoir un « 4x4 » : la ministre déléguée aux personnes handicapées possède un Toyota Rav 4 de 2005.

La ministre aux personnes âgées Michèle Delaunay roule quant à elle avec deux BMW plutôt agées, tandis que Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, chevauche une BMW 650 GS de 2001, dont la valeur n’est certainement pas de 300 €.
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours