« Un mort sur deux lié à l'alcool... » Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

« Un mort sur deux lié à l'alcool... »

De retour de Moscou où s'est tenue une conférence internationale consacrée à la sécurité routière, la déléguée interministérielle à la sécurité routière nous a reçu. L'occasion de faire le point sur les dossiers du moment, et sur la fin d'année.

Par Arnaud Murati
Publié le
L'argus. Les résultats de la sécurité routière devraient faire état d'une remontée des décès en 2009. Que se passe-t-il ?
 
Michèle Merli. Sur les onze premiers mois de l'année, nous en sommes à 54 morts de plus. Il y a une très forte augmentation de la sinistralité des deux-roues motorisés par rapport à l'an dernier.
Néanmoins, on assiste aussi à un changement des pratiques d'un certain nombre de conducteurs. La détérioration des résultats est liée à une plus grande violence des accidents.
 
Depuis 2002, la tendance était à la baisse. Considérez-vous que la sécurité routière a failli cette année ?
S'il y a faillite, on aura tous failli ! Comme le dit le slogan, « la sécurité routière, on en est tous responsables » ! Prenez les vingt morts que l'on déplore cette année sur des passages à niveau. Dans tous les cas, ils étaient fermés. Est-ce notre faute si des automobilistes ont franchi les barrières ? De plus, un mort sur deux est lié à l'alcool ou à la vitesse. On le répète sempiternellement !
 
 
Vous lancez une énième campagne sur l'alcool...
L'idée, c'est d'amener l'entourage du conducteur à lui faire prendre conscience qu'il a dépassé les limites. C'est une autre manière de le responsabiliser. Conduire n'est pas un acte individuel.
 
Vous étiez présente à Moscou aux côtés des ministres des Transports à une réunion mondiale de la sécurité routière. Pourquoi ?
Chez les Russes, il faut savoir que la route est la première cause de mortalité des jeunes. Les pays émergents ont besoin de dialoguer avec nous pour que naissent des solutions.
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
lgringo471 Le 18/12/2009 - 23:13
Le titre de l'article est trop racoleur, et surtout, faux. La phrase est : un mort sur deux est lié à l'alcool ou à la vitesse On a l'impression que vous tentez de manipuler l'information ...
g.duroy106 Le 18/12/2009 - 10:57
A chaque fois qu'il y a un accident sur un passage à niveau, la SNCF déclare qu'il a fonctionné normalement. Parole d'évangile. Allez voir ce passage à niveau qui n'est pas jugé préoccupant par la SNCF et RFF. http://saint.saens.monsite.orange.fr
Voir tous les commentaires (2)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...