Vous êtes ici :

Une Ferrari 250 GT California Spyder vendue 15,3 millions d'euros

Ferrari 250 GT California Spyder 1959
Cette 250 GT California Spyder de 1959 a bénéficié d'une restauration complète certifiée Ferrari Classiche.

Encore un nouvel exemple de Ferrari de collection qui a fait pleuvoir les millions lors d'une vente aux enchères ! Il s'agit aujourd'hui d'une très rare 250 GT California Spyder de 1959.

Si l’écusson au cheval cabré ainsi qu’une certaine ancienneté suffisent aujourd’hui à assurer une cote très respectable, certains paramètres permettent encore de faire grimper la note. Comme une très grande rareté ou encore un palmarès sur une course prestigieuse.

Ferrari 250 GT California Spyder 1959
Assurément l'un des plus beaux cabriolets de l'histoire de Ferrari !

Autant dire que la Ferrari 250 GT California Spyder qui nous intéresse aujourd’hui avait toutes les chances de se vendre à bon prix, étant donné qu’elle cumule les atouts !

Commençons par sa sublime carrosserie dessinée par Pininfarina et façonnée chez Scaglietti, qui fait assurément de cette California l’un des plus beaux cabriolets des années 50. Ajoutons à cela la noblesse de son V12 3.0 de 240 ch (jusqu’à 280 ch sur certains exemplaires), qui lui permettait de régaler son auditoire de vocalises tout aussi plaisantes, sans parler de ses performances de très haut vol (260 km/h en vitesse de pointe).

Ferrari 250 GT California Spyder 1959

Aussi, bien qu’une centaine de 250 GT California aient été produites entre 1957 et 1962, le modèle vendu aux enchères à New York par RM Sotheby’s demeure l’un des deux seuls à être doté d’une carrosserie en aluminium. Ce qui devait lui donner un avantage significatif en termes de poids.

 

5ème aux 24 Heures du Mans 1959

Enfin, cet exemplaire allégé a brillé aux 24 Heures du Mans 1959 aux mains de Bob Grossman et Fernand Tavano, terminant cinquième du classement général, derrière deux Aston Martin DBR1 et deux coupés Ferrari 250 GT. Grossman a par la suite participé à de nombreuses courses aux Etats-Unis à son volant.

Ferrari 250 GT California Spyder 1959
Le numéro 16 est celui que la voiture arborait lors de sa participation aux 24 Heures du Mans 1959.

Finalement, on se dit que, malgré la somme astronomique qu’il représente, le prix de 17,99 millions de dollars atteint par cette Ferrari lors de la vente de New York (soit environ 15,3 millions d’euros) n’est pas si étonnant que cela. Sans compter que l’on est encore loin des 32 millions d’euros de la 335 Sport Scaglietti vendue à Rétromobile en 2016…

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Ferrari