Une Fiat 500 pour la famille Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Une Fiat 500 pour la famille

La nostalgie est de mise chez Fiat qui adapte les formes rondes et rassurantes de sa 500 sur un petit monospace qui remplacera l'Idea. Allongé à 4 mètres, il rivalisera en taille avec les C3 Picasso et Renault Modus. Première apparition au salon de Genève, en mars 2012.

Par Texte et photomontages : Didier Ric
Publié le Mis à jour le

Fiat 500 Monospace

Commercialisation été 2012
A partir de 14 500 € (estimation)



Son ancêtre, c’est le Multipla ! Le 600 Multipla, l’inventeur de la formule monospace au format urbain, commercialisé de 1955 à 1969 (cf. photo ci-dessous).

Et pas le « moderne », l’exotique monospace compact (4,08 m) des années 2000. Celui même qui s’est illustré par ses six places réparties sur deux rangées : trois devant et trois derrière. Le 500 Monospace n’en reprendra que le format.



Douce nostalgie


Evidemment plus question, aujourd’hui, de moteur placé à l’arrière, de portes avant à ouverture dite « suicide », ni d’un format étriqué de 3,54 m. Tout comme la 500 contemporaine, lancée à l’été 2007, cette déclinaison monospace adopte une architecture à moteur avant, des portes s’ouvrant dans le « bon sens » et un gabarit digne d’accueillir cinq passagers et leur bagages.

Un choix imposé par la plateforme technique hérité de la 500 berline. Cette base technique est modulable à souhait. Raccourcie à 3,20 m, elle permettra à Fiat de proposer en 2013 un Topolino rivale d’une Toyota iQ et, allongée au niveau de l’empattement (la distance entre les essieux) mais également pour le porte à faux arrière à un peu plus de 4 mètres pour la 500 Monospace.

La juste taille


Un format comparable à celui d’une Lancia Musa et une dizaine de centimètres de plus que l’Idea qu’il remplace. Des dimensions qui se sont imposés dans le segment des petits monospaces et qui permettent de concilier habitabilité, volume de coffre (environ 400 litres) et maniabilité en ville.

Rival des C3 Picasso, Renault Modus et Opel Meriva, la 500 Monospace joue sur la fibre nostalgique. Phares ronds, peinture bicolore et touche de chrome fleurent bon la Dolce Vita. De quoi permettre à Fiat de proposer bon nombre d’accessoires qui personnaliseront l’auto. A la manière du futur monospace Mini Streetman ? (cf. photo ci dessous).




 

Simplicité assurée


Pas de surenchère au niveau des ouvrants, le 500 Monospace laisse parader le Ford B-Max avec ses portes coulissantes et sa structure sans pied milieu  et l’Opel Meriva avec ses portes à ouverture antagoniste.

L’italien se concentre quant à lui sur une recette basique : des portes conventionnelles qui ont fait leurs preuves. La même démarche se retrouve à bord avec une modularité reposant sur une banquette à fonctionnalité 2/3 – 1/3, une architecture adoptée par la plupart des concurrents. Une stratégie rationnelle que corrobore la production dans l’usine historique Zastava qui assemble des FIAT depuis 1953, sise à Kragujevac (Serbie). La capacité sera de 130 000 véhicules annuels. Pour mémoire la 500 est, quant à elle, produite à Tichy (Pologne) alors que la future Panda sera à nouveau fabriquée en Italie sur le site napolitain de Pomigliano d’Arco.

Moteurs


La palette des motorisations s’articulera, pour l’offre à essence, autour de la technologie MultiAir avec des puissances comprises entre 85 ch, pour le bicylindre 900 cm3, et 135 ch pour un quatre cylindres 1.4. Tandis que pour le diesel il s’agira d’un moteur de 1.3 de 95 ch.
 

Changement de programme


L’arrivée dans la gamme Fiat du monospace 500, sonne le glas pour les projets 500 Jardinière laquelle fut jugée, en interne, non rentable  et 500 à quatre portes finalement trop proche du concept d’une Panda, laquelle sera renouvelée début 2012.

Il s’agit d’une stratégie moins risquée puisqu’elle mise sur un modèle plus rationnel et qui se justifie pleinement puisqu’il prend la relève de l’Idea et en partie celle de la Lancia Musa. Alors que le Multipla et l’Ulysse sont tous deux remplacés par le Freemont qui offre jusqu’à sept places.




Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
pjacaix549 Le 17/08/2011 - 21:36
en espérant qu'il y ait aussi une version signée LANCIA avec ses équipements un peu plus chic pour remplacer la Musa ! sera -t-elle comercialisée en même temps?
hermetgerard896 Le 17/08/2011 - 07:59
Il est a souhaiter que FIAT utilise pour cette nouvelle voiture l'ensemble 1600 diesel et sa boite double embrayage qui fonctionne si bien sur la Punto. La DFS est tres nettement dépassée.
jeanlouis.rico601 Le 15/08/2011 - 12:42
Si cette nouvelle 500 4 portes reste de la même largeur que l'Idea ( parkings citadins étroits ) et qu'elle aura droit à la boîte automatique à double embrayage à la place de l'antique - et brutale - boîte robotisée en version diesel, ce sera un bon choix ; d'autant que la ligne - d'une sobre élégance - aura du mal à se démoder pour ceux qui gardent leur voiture longtemps.
Voir tous les commentaires (11)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...