Vous êtes ici :

Une rare Ferrari 375 America en vente à Pebble Beach

ferrari 375 america
Cette Ferrari 375 America était dérivée de la 250 Europa et réservée au marché américain avec son gros V12.

Lors de la vente organisée à Monterey en marge du concours d'élégance de Pebble Beach, RM Sotheby's proposera un rare exemplaire de l'une des Ferrari « américaines » des années 50 : la 375 America.

Jusqu'au milieu des années 60, la clientèle américaine bénéficiait d'un certain traitement de faveur de la part de Ferrari, qui lui concevait des modèles spécifiques. Il faut dire qu'outre-Atlantique, les amateurs d'automobile accordaient plus d'importance que chez nous à certaines notions telles que la puissance et surtout la cylindrée.

ferrari 375 america

Ainsi, Enzo Ferrari décida dès 1951 de fabriquer des modèles dédiés au continent américain, avec les 340 et 342 America. Ces dernières bénéficiaient alors du gros V12 de 4,1 litres, qui fut à la base conçu par Lampredi pour équiper les Formule 1. La hausse des cylindrées devint alors constante, jusqu'à la 500 Superfast de 1964 dotée de son V12 5.0 de 400 ch.

 

Un V12 de 300 ch pour les clients américains

La 375 America qui nous intéresse aujourd'hui a pour sa part été lancée en 1953 et était dérivée de la 250 Europa. Elle reprenait d'ailleurs le même châssis, mais disposait sous son capot du V12 4.5 de 300 ch, en lieu et place du 3.0 de 200 ch. Une puissance impressionnante pour l'époque, qui lui permettait d'atteindre 240 km/h en vitesse de pointe.

ferrari 375 america
Le V12 4.5 développait 300 ch, une valeur exceptionnelle pour l'époque.
L'habitacle était très luxueux pour une Ferrari des années 50.

Cet exemplaire sera proposé aux enchères le 25 août prochain lors de la vente organisée par RM Sotheby's, en marge du concours d'élégance de Pebble Beach. Il fut exposé au salon de Genève de 1954, avant d'être livré à Robert Wilke, qui était propriétaire d'une écurie d'indycar.

Il se pare d'une carrosserie unique dessinée par Vignale, sachant que seule une douzaine d'exemplaires de ce modèle ont été produits. La silhouette globale se montre d'ailleurs assez étonnante pour une Ferrari classique, notamment par ses faces avant et arrière, avec des feux implantés très bas.

ferrari 375 america

Aucune estimation n'est donnée pour cette auto exceptionnelle, dont le modèle n'a pas été vu sur une vente depuis sept ans. Mais il ne fait aucun doute que les enchères pourraient atteindre des sommets...

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Ferrari