Une Renault Clio 3 RS extrême… avec des feux de Mégane !
habillage
banniere_haut

Une Renault Clio 3 RS extrême… avec des feux de Mégane !

Un propriétaire roumain de Renault Clio 3 RS, amateur de préparations extrêmes, a modifié sa voiture jusqu’à l’équiper de feux arrière de Mégane 4, sans compter le gros turbo installé sous le capot et le châssis retravaillé.

Par MaxK
Publié le Mis à jour le

Ceci était, à l'origine, une Renault Clio III RS.

Androne Georgian

Durant les décennies 1980 à 2000, il n’était pas rare de croiser des citadines françaises aux carrosseries modifiées à l’extrême à grand renfort de kits larges, de feux « cristal », de paupières de phare et pots d’échappement XXL. Un courant qui a toujours ses amateurs mais qui a grandement contribué à donner au mot « tuning » la connotation négative qu’il revêt aujourd’hui dans l’Hexagone. Si cette grande époque vous manque, soyez rassurés. Quelque part en Roumanie la tradition perdure. La Renault Clio 3 RS d’un certain Androne Georgian en fait l’éclatante démonstration sur les réseaux sociaux.

Media Image
Image

Le bouclier avant rappelle les dernières sportives de Renault Sport.

Androne Georgian

Une Clio à poupe de Mégane

La française ne semble plus posséder qu’une poignée de ses panneaux de carrosserie d’origine. Son propriétaire s’est inspiré des Renault contemporaines pour modifier sa voiture. Le bouclier avant arbore ainsi une « lame F1 » et des projecteurs additionnels en damiers comme les derniers modèles RS. Les ailes avant recouvrent une partie des blocs optiques pour un rendu plus homogène qu’avec des paupières, et deux prises d’air ont été installées sur le capot.

Media Image
Image

Ailes, capot et bouclier ont été modifiés à l'avant.

Androne Georgian

Media Image
Image

La transformation est encore plus visible à l'arrière.

Androne Georgian

Mais le plus spectaculaire se trouve à l’arrière, où les feux d’origine ont été remplacés par ceux d’une Mégane 4. Ils couvrent toute la largeur du hayon entre un becquet de toit et un diffuseur massif intégrant deux doubles sorties d’échappement. Indépendamment de ce que chacun pourra penser du style, force est de constater que la réalisation semble soignée. Le travail apporté à l’habitacle paraît plus anecdotique, se limitant à des inserts en carbone, à de nouveaux aérateurs et à un volant à méplat.

Media Image
Image

Les feux arrière proviennent vraisemblablement d'une Renault Mégane 4.

Androne Georgian

Une mécanique tout aussi modifiée

Contrairement à d’autres adeptes des modifications esthétiques radicales, Androne Georgian ne s’est pas contenté de changer l’aspect de la voiture. Bien que la Clio III RS fut et reste l’une des « GTI » les plus efficaces de son temps, cet exemplaire a été considérablement préparé. Son moteur a reçu un turbocompresseur, et l’ensemble des liaisons au sol (suspension, freinage…) a été revu. La voiture s’expose parfois lors de Salons et rassemblements.

Media Image
Image

L'évolution de cette Clio très spéciale en trois étapes.

Androne Georgian

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Christoutcourt Le 12/06/2022 - 22:20
Bonjour, Il s'agit de feux arrière de Talisman et non de Mégane 4.
Christoutcourt Le 12/06/2022 - 22:19
Bonjour, Il s'agit de feux arrières de Talisman et non de Megane.
Voir tous les commentaires (2)