Ventes automobiles. Nouvelle chute historique au mois d'avril
habillage
banniere_haut

Ventes automobiles. Nouvelle chute historique au mois d'avril

Sans surprise, le marché automobile dévisse au mois d'avril (-88,84%) avec 20 997 immatriculations. La Peugeot 208 reste en tête devant la Renault Clio 5. Parmi les singularités soulignées par la société AAA Data, les marchés des particuliers et des véhicules électriques résistent mieux.

Publié le Mis à jour le

Sur un marché qui dégringole de 88,84% au mois d'avril 2020, les véhicules électriques résistent mieux.

Hier, à la sortie du comité stratégique de la filière automobile, Luc Chatel tirait la sonnette d’alarme. Et pour cause, les immatriculations de voitures neuves au mois d’avril ont dégringolé de 88,84% avec 20 997 exemplaires vendus. Un chiffre à rapprocher des 188 195 enregistrées en avril 2019. Sur les quatre premiers mois de l’exercice 2020, le marché est à - 48% soit 385 676 immatriculations.

A LIRE. Plan de relance auto. De nouvelles aides pour l'achat d'une voiture


La Peugeot 208 confirme sa place de leader

Top 100 des voitures les plus vendues en avril 2020

Top 100 des voitures les plus vendues en avril 2020

Parmi les constructeurs, les français (-84,2%) s’en tirent un peu mieux que les marques étrangères (-95,3%) en avril. Renault est en tête des ventes avec 5 910 immatriculations (-81,2%) devant Peugeot (5237, -84,6%) et Citroën (3513, -83,9%). DS se distingue par une baisse inférieure (-77,7%, 434 immatriculations) alors qu’Alpine décroche (-96,9%) tout comme Dacia (-90,2%). Au niveau des palmarès des modèles, la Peugeot 208 (24 467 exemplaires) s’installe comme la reine du marché français devant la Renault Clio (18 652) et la Citroën C3 (13 880). Le premier véhicule étranger est la Toyota Yaris (8 194) devant l’Opel Corsa (6168) et la Volkswagen Polo (4696).

A LIRE. Ventes de voitures neuves. Un sursaut inattendu depuis le 20 avril


Les étrangers fortement impactés

chute vente jeep 2020
Depuis janvier 2020, Jeep est la marque dont les ventes baissent le plus (-73,16%).

La totalité des groupes étrangers (-95,27%) baissent plus que la moyenne du marché (-88,84%) en avril. Parmi eux, Daimler (-98,25%), Nissan (-97,87%), Toyota (-96,78%), Hyundai (-96,47%), Volkswagen (-95,48%), Fiat Chrysler (-94,52%), BMW (-93,98%) et Ford (-91,32%). Sur les quatre premiers mois 2020, les groupes étrangers sont à -50,2% mais Ford, Suzuki et FCA passent la barre des - 60%. Et si l’on zoome sur les marques, les plus fortes baisses sur cette période concernent Jeep (-73,16%), Alfa romeo (-68,36%), Suzuki (-67,26%), Fiat (-63,30%), Jaguar (-62,79%) et Ford (-60,08%).

A LIRE. Tous les indicateurs du marché automobile en avril 2020


La vente aux particuliers majoritaire

Avant la crise sanitaire, le marché des particuliers était minoritaire ne représentait plus que 40% des immatriculations. En avril 2020, il atteint les 56% de parts de marché, contre 44% en avril 2019 selon les chiffres de AAA Data.  Ainsi, la part des particuliers est plus importante qu’en avril 2019 chez Citroën (71%), Peugeot (67%), Ford (59%) ou encore Volkswagen (63%). Il en va de même pour Tesla (53%).

vente auto particuliers avril 2020

Comment expliquer ce renversement ? Les ventes à particuliers ont pris le dessus pour plusieurs raisons. Les entreprises fermées n’ont pas pris livraison des véhicules de société commandés et la vente aux loueurs, mal en point, a chuté très fortement. Tout comme celle des véhicules de démonstration (VD). Les concessionnaires pour protéger leur trésorerie n’ont pas immatriculé de VD et de véhicules neufs en stock pour faire gonfler les chiffres. Sans compter que de nombreux lancements de modèles (Seat Leon, Volkswagen Golf 8…) ont été confinés. D’autre part, les constructeurs ont fait le forcing auprès de leurs concessionnaires pour livrer coûte que coûte les voitures aux clients particuliers même si ces derniers ne sont pas censés se déplacer dans les concessions.

 

L’électrique se distingue

Comme depuis début 2020, le poids de l’électrique (certes encore faible) se confirme. Ce marché est celui qui s’est le moins rétracté (-62%) et sa part de marché est passé de 2% en avril 2019 à 6% un plus tard. Par rapport au 1er quadrimestre 2019, la part de l’électrique est passé de 1,9% à 7% en 2020. Sur les mêmes périodicités, on note le frémissement du marché des hybrides rechargeables qui passe de 0,7 à 2,6% sous l’effet de l’arrivée de nouveaux produits (Peugeot 508 et 3008 plug-in-hybrid).

Ventes par énergie de janvier à avril 2020
Ventes par énergie de janvier à avril 2020

 

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Dunaze Le 05/05/2020 - 11:02
Ca me fait bien rigoler, la france est un pays autophobe, on accuse la voiture de tous les maux, l'automobiliste français est une vache à lait . Tout est fait pour dégouter les gens de la voiture, mais dès que les gens n'en achêtent plus c'est la panique ....
nmmed Le 02/05/2020 - 10:45
Si vous avez besoin vendre rapidement votre véhicule d’occasion moins de 10 ans : en Ile-de-France.
Voir tous les commentaires (2)