Ventes de 4x2 : le plein essor
habillage
banniere_haut

Ventes de 4x2 : le plein essor

Publié le Mis à jour le

Ventes de 4x2 : le plein essor

Toyota France a toujours refusé de commercialiser son RAV 4 en version à deux roues motrices, alors que la solution existait techniquement. La raison invoquée ? « Ne pas écorner l'image 4 x 4 du petit Toyota car c'est avant tout pour cela que le client l'apprécie. »

 

L'argument date de quelques années déjà, mais il est aujourd'hui à reconsidérer. Car les modèles de loisirs se sont mués en Crossover (mélange de berline, de breaks et de tout-terrain) et ils sont le plus souvent choisis comme alternative à une berline et non pour faire du tout-terrain.

 

2 000 € d'économie

Surtout, l'existence d'une version 4 x 2 permet de réaliser une économie de 2 000 € en moyenne à l'achat par rapport au 4 x 4, sans que le comportement routier n'en souffre. Alors, pour ceux qui achètent un petit SUV uniquement pour le look et pour l'assise en hauteur, le choix est vite fait.

 

L'exemple le plus frappant est chez Nissan où le Qashqai est vendu à 88 % en version 4 x 2 ! Il faut dire que le petit diesel économique 1.5 dCi, qui est la véritable locomotive des ventes du modèle, n'existe qu'en deux roues motrices.

 

Lorsque les deux transmissions sont proposées sur une même motorisation, la version 4 x 4 reste toutefois le choix majoritaire des acheteurs. Par exemple, seulement 11 % des Hyundai Santa Fe et 28 % des Ford Kuga vendus sont des 4 x 2. La percée des deux roues motrices est plus palpable sur les petits modèles. Sur les Kia Sportage et Hyundai Tucson, la part des 4 x 2 grimpe ainsi à 46 % et à 36 %.

 

Quant au Koleos, la version à deux roues motrices vient d'être lancée. Renault table sur environ 40 % de ventes pour les mois à venir.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours