Vous êtes ici :

Vitesse à 80 km/h : hausse des conducteurs flashés et des dégradations

80 km/h
En juillet 2018, les radars ont flashés deux fois qu'en juillet 2017 sur le réseau secondaire.

Depuis le passage aux 80 km/h au 1er juillet 2018, les radars ont flashé deux fois plus et les dégradations ont été multipliées par quatre.

Pas de vacances pour les cabines radars qui n'ont pas chômé cet été. Depuis le passage de la vitesse à 80 km/h le 1er juillet 2018 sur une majeure partie du réseau secondaire (400 000 km de routes), elles ont flashé deux fois que l'année dernière. Une tendance confirmée par Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, qui évoque « 260 000 flashs en plus » en juillet 2018 par rapport à juillet 2017. La majorité de ces infractions sont de petits excès de vitesse, inférieurs à 20 km/h.

Par rapport à juillet 2017, le nombre de flashs a augmenté de 260 000 en juillet 2018

Certaines régions seraient plus concernées que d'autres, comme le Var ou la Haute-Loire où les radars « flashent environ trois fois plus depuis le 1er juillet », indique Franck Christophe, le directeur de cabinet du préfet de la Haute-Loire.

Pour mémoire, la vitesse maximale autorisée est passée de 90 à 80 km/h le 1er juillet 2018 sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central.

cabine radar
Avec la nouvelle limitation à 80 km/h sur les départementales, les radars deviennent de plus en plus rentables.

 

Plus de flashs et plus de dégradations

L'abaissement de la limitation de vitesse est loin d'être une mesure populaire. Cela s'est traduit en juillet dernier par une hausse des dégradations des cabines radars. Selon Europe 1, 400 installations auraient été vandalisées, soit quatre fois plus qu'habituellement.

 

Partager cet article
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
139 028 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !