Vous êtes ici :

Voiture connectée : des équipements appréciés... ou ignorés

Etude voiture connectée
La navigation et les nouveaux usages multimédia (Wi-Fi à bord, streaming, SMS, etc.) font partie des fonctions connectées les plus utilisées par les conducteurs qui en disposent.

Conduite dans sept pays d'Europe, dont la France, une étude TNS Sofres / BearingPoint Institute montre que les fonctions connectées en voiture sont majoritairement appréciées et utilisées par les conducteurs. Sauf lorsqu'ils ne savent pas qu'ils en disposent...

Sept pays d’Europe (Allemagne, Espagne, France, Hollande, Norvège, Royaume-Uni et Suède), 3 724 conducteurs et onze marques de voitures différentes (Jaguar, BMW, Volvo, Land Rover, Audi, Volkswagen, Ford, Porsche, Mercedes, Peugeot et Renault) : l’étude réalisée par TNS Sofres et BearingPoint Institute sur la voiture connectée a permis de recueillir de nombreux avis différents.

L’idée était de se faire une idée précise de ce que les personnes ayant récemment acheté une voiture dotée de fonctions connectées attendaient de ces équipements et de vérifier lesquels elles utilisaient vraiment.

 

Critère d’achat de plus en plus important

Éliminons un gros tiers des participants d’abord : ils sont 40% en Europe (30% en France) à tout ignorer des fonctions de connectivité de leur véhicule, pourtant acheté il y a moins de 18 mois.

Il faut dire que 38% des personnes interrogées (33% en France) expliquent n’avoir reçu aucune démonstration de la part du vendeur. 25% (20% en France) regrettent quant à eux un manque d’informations et d’explications plus précises.

Etude voiture connectée
Peut-on savoir comment ça fonctionne ?

Par contre, pour les personnes qui savaient que la voiture disposait de fonctions connectées, cela a pu influencer leur achat (59% en Europe, 66% en France) voire même s’affirmer comme un critère décisionnel important (33% en Europe, 35% en France). Avec en tête de liste des avantages que cela apporte : plus de sécurité et une navigation facilitée, selon 62% des personnes interrogées.

 

Vive la navigation connectée et le multimédia

Effectivement, la navigation connectée est utilisée par 53% des sondés (50% en France). Par rapport à un GPS traditionnel, la connectivité apporte l’info trafic complet en temps réel, les alertes de circulation, les « zones de danger » mobiles, le transfert vers la personne chez qui l’on se rend de l’heure estimée d’arrivée, etc.

Autres fonctions appréciées : tout ce qui tourne autour du multimédia et de l’infotainment (Wi-Fi embarqué ou hotspot, réseaux sociaux, streaming musical, lecture et saisie de SMS, applications diverses, etc.). Elles sont utilisées par 55% des sondés (62% en France). Il est vrai qu’il devient de plus en plus facile d’en profiter grâce à l’intégration désormais fréquente de la compatibilité Android Auto et Apple CarPlay dans le système multimédia de la voiture.

Etude voiture connectée
Multimédia pour tout le monde à bord !

 

Information, formation, facilité d’utilisation

Cependant, l’étude TNS Sofres s’égare en intégrant dans les « fonctions connectées » des véhicules des équipements certes liés à une certaine technologie mais qui n’ont rien à voir avec le sujet : commandes au volant, accès et démarrage sans clé, ordinateur de bord, aides à la conduite. Un système de remise dans la file en cas de franchissement de ligne blanche ou l’affichage tête haute ne sont pas des équipements connectés.

Enfin, on sent un frémissement du côté des fonctions connectées facilitant l’entretien du véhicule ou l’assistance automatique : 11% des personnes interrogées en Europe les utilisent. Spécialiste de ce domaine avec son système Onstar, Opel ne fait pourtant pas partie des constructeurs membres du panel.

Etude voiture connectée
L'assistance automatique peut sauver des vies.

Au final, deux choses feront progresser l’usage des fonctions connectées implantées dans le véhicule : l’information et la formation des conducteurs (au moment de l’achat par exemple), et la facilité d’utilisation. En ce sens, leur interface doit se rapprocher de celle des applications pour smartphones, dont ont l’habitude les conducteurs.

Partager cet article
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
145 908 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !