Vous êtes ici :

Voiture moyenne 2014 : son évolution depuis 1953

voir les photos
Voiture moyenne 2014 : 61 ans d'évolution
La Peugeot 308 est l'automobile dont les caractéristiques se rapprochent le plus de celles de la Voiture moyenne 2014.

En 2014, la Voiture moyenne a encore battu son record de prix. Pour une raison simple : progression de la part des ventes des modèles de plus de 25 000 €.

La hausse du prix de la Voiture moyenne dans chaque catégorie pèse forcément sur le résultat final : 80 % des voitures achetées en France en 2014 coûtaient plus de 15 000 €. Une part record.

A lire. La voiture moyenne 2014 : son prix a encore augmenté.

La Voiture moyenne avait atteint un premier cap en 2007, juste avant que la crise financière n’affaiblisse les économies occidentales. Jamais elle n’avait été si longue (4,17 m), puissante (105 ch) et lourde (1 293 kg). Ni si chère : barre symbolique des 20 000 € franchie pour la première fois.

Jamais les Français n'ont acheté autant de voitures chères
Elle a ensuite réduit la voilure dans la tempête économique. Tandis que les primes à la casse et le bonus écologique, instaurés pour contrer les effets de la crise, remodelaient sa physionomie, en favorisant l’achat de petits modèles : 4,10 m, 96 ch, 1 229 kg et 19 153 € en 2009.

Voiture moyenne 2014 : 61 ans d'évolution
Evolution du prix et de la cylindrée de 2004 à 2014.
Cette parenthèse refermée, la Voiture moyenne a repris sa marche en avant. Le sommet atteint en 2012 par ses données physiques (4,21 m, 110 ch, 1 283 kg) résultait d’un balancier : après avoir garni leur garage de petites voitures au temps des incitations fiscales, les Français ont renouvelé leurs modèles de plus fort calibre. Depuis, elle ne grandit plus, réduit son poids et sa cylindrée, mais pas son prix !

Voiture moyenne 2014 : 61 ans d'évolution
Sur un intervalle plus vaste, sa longueur a peu changé : la Voiture moyenne mesurait 4,12 m en 1953, avant de perdre quelques centimètres quand l’automobile s’est démocratisée. Mais depuis 1953, sa puissance a triplé (de 38 à 109 ch). Son toit s’est élevé (1,24 m en 1953, 1,52 m en 2004, 1,54 m en 2014) et elle s’est élargie (1,56 m en 1953, 1,72 m en 2004, 1,78 m en 2014) pour donner de l’aise à ses passagers.

Voiture moyenne 2014 : 61 ans d'évolution

Elle a surtout pris du poids, et plutôt beaucoup : 40 % en trente ans, avec, sur la balance, 890 kg en 1984 et 1 247 kg en 2014. Les raisons sont connues : équipements de confort, normes de sécurité.

Voiture moyenne 2014 : 61 ans d'évolution
Evolution de la puissance, la taille et la consommation de 2004 à 2014.
Il faut lui reconnaître ce talent : malgré un poids et une puissance en hausse, la Voiture moyenne parvient à réduire sa consommation. La pente est constante : 5,5 l/100 km en 2005, 4,6 l en 2014. Mais même si les moteurs à essence appliquent aujourd’hui les recettes trouvées hier par le diesel (turbo, injection directe), les motoristes ne pourront pas éternellement réaliser des prouesses.

Pour aller plus loin sans attenter à la puissance, il n’est que deux voies : hybridation, matériaux composites pour diminuer le poids. Problème : l’une comme l’autre vont accroître le prix de la Voiture moyenne...

 
Partager cet article
Commentaires
paul.brestel683

Serte il continue d'augmenter principales raisons Les normes de plus en plus sévères, le nombre d'options standardisées en augmentation, la tendance "premium" et Suv plus onéreuse. Mais maintenant on peut avoir des remises jusqu'à 40 %, en 1953 rien du tout et même pas le choix de la couleur

philippe.boursin137

Aujourd'hui, on vend autant de voitures neuves qu'en 1986, alors que la parc a augmenté, depuis, de plus de 50% Les français n'ont jamais acheté aussi peu de voitures neuves

jcc-other465

Sur un marché aussi diversifié que l'automobile, il s'agit juste d'un indicateur....à ne pas suivre les yeux fermés...qu'en est-il des valeurs médianes, ou par catégorie...un bel article de presse tout vert moulu

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
144 887 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !