Voiture moyenne 2020. Son portrait-robot par catégorie

voir les photos
portrait-robot voiture moyenne 2020
L'argus a dressé le portrait de la Voiture moyenne par catégorie de véhicules.

[Exclusif L'argus]. Après avoir dressé le portrait-robot de la Voiture moyenne des Français en 2020, découvrons le profil-type de nos autos par catégorie : citadine, SUV, compacte, routière, monospace... L'argus dévoile le gabarit, le prix moyen ou encore les performances pour chaque segment.

Pas de changement en 2020 sur le portrait-robot de la Voiture moyenne L'argus. Les citadines polyvalentes, suivies des SUV urbains et compacts, dominent toujours le marché. Mais le grand gagnant est l'électrique alors que l'hybridation des moteurs modifie la tendance dans certaines catégories. Toutes les tendances sont à découvrir ci-dessous.
 

Les 10 records de France par catégorie
Les 10 records de France par catégorie

 

Citadines

Immatriculations : 132 853 exemplaires

Renault Twingo

Renault Twingo

  • Variation / 2019 : – 30 %
  • 1 026 cm3, 73 ch, 93 Nm
  • 162 km/h
  • 13,7 s de 0 à 100 km/h
  • L : 3,55 m ; l : 1,63 m ; H : 1,50 m
  • Empattement : 2,36 m 
  • 928 kg
  • Diesel : 0 %
  • 4,3 l/100 km, 99 g de CO2/km
  • 13 634 €

Excepté pour la consommation (– 0,3 l aux 100 km) et les rejets de CO2 (– 7 g/km), en baisse, le portrait-robot de la voiture citadine a très peu évolué d’une année à l’autre. La stabilité est aussi de mise en ce qui concerne le prix moyen de vente. À l’image de la Renault Twingo, qui s’est convertie à l’électrique, l’avenir proche de cette catégorie passera par la fée électricité alors que d’autres constructeurs la déserteront à l’instar de PSA fin 2021.
 

Polyvalentes

Immatriculations : 502 065 exemplaires

Peugeot 208
Peugeot 208
  • Variation / 2019 : – 19 %
  • 1 193 cm3, 95 ch, 169 Nm
  • 178 km/h
  • 11,9 s de 0 à 100 km/h
  • L : 3,99 m ; l : 1,76 m ; H : 1,47 m
  • Empattement : 2,55 m 
  • 1 094 kg
  • Diesel : 17,3 %
  • 4,6 l/100 km, 100 g de CO2/km
  • 18 501 €

Malgré une érosion des ventes liée au contexte de l’année 2020, ce marché est boosté par nos représentantes nationales, les Peugeot 208 et Renault Clio. Quant à ses caractéristiques, la polyvalente moyenne 2020 est quasiment la jumelle de celle de 2019. Le prix moyen a augmenté (un peu moins de 200 €) en raison de la hausse continue des tarifs et de la stratégie commerciale des constructeurs orientée vers les finitions supérieures, plus rentables.
 

Compactes

Immatriculations : 197 982 exemplaires

Volkswagen Golf
Volkswagen Golf
  • Variation / 2019 : – 27,7 %
  • 1 479 cm3, 125 ch, 242 Nm
  • 194 km/h
  • 9,9 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,36 m ; l : 1,80 m ; H : 1,46 m
  • Empattement : 2,66 m 
  • 1 272 kg
  • Diesel : 45,4 %
  • 4,2 l/100 km, 103 g de CO2/km
  • 29 402 €

En repli depuis plusieurs années (– 12 % en 2018 et – 1 % en 2019), la catégorie des berlines compactes a limité la casse puisque la baisse des immatriculations correspond à celle du marché global en 2020. Elle a pu compter sur le lancement des nouveaux modèles du groupe Volkswagen (Audi A3 Sportback, Seat Leon et Volkswagen Golf). Deux faits marquants : le prix moyen a grimpé de presque 400 € et le diesel fait de la résistance (– 0,6 %).
 

Familiales

Immatriculations : 51 235 exemplaires

Skoda Octavia
Skoda Octavia
  • Variation / 2019 : – 30,5 %
  • 1 877 cm3, 166 ch, 327 Nm
  • 219 km/h
  • 8,4 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,72 m ; l : 1,84 m ; H : 1,44 m
  • Empattement : 2,78 m 
  • 1 520 kg
  • Diesel : 54,8 %
  • 4,2 l/100 km, 108 g de CO2/km
  • 42 357 €

Cette catégorie de véhicules poursuit sa dégringolade à tel point que la berline de Peugeot, la 508, est détrônée en tête du classement par une électrique américaine, la Tesla Model 3. Ce qui justifie la chute de la part du diesel qui passe de 70 à 54,8 %. La concurrence des SUV semble avoir raison de ce type de véhicule qui s’adresse majoritairement aux flottes des entreprises. Mais, en évoluant vers des carrosseries crossover, les familiales n’ont pas dit leur dernier mot.
 

Grandes routières

Immatriculations : 6 296 exemplaires

BMW Série 5
BMW Série 5
  • Variation / 2019 : – 47,8 %
  • 2 060 cm3, 196 ch, 372 Nm
  • 228 km/h
  • 7,9 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,91 m ; l : 1,87 m ; H : 1,46 m
  • Empattement : 2,9 m 
  • 1 702 kg
  • Diesel : 45,1 % 
  • 4,1 l/100 km, 101 g de CO2/km
  • 55 045 €

La fin d’une époque ? Étranglées par le malus écologique et la réduction des émissions de CO2, les grandes routières n’ont d’autre choix que de délaisser leurs nobles mécaniques à six-cylindres au profit des roturiers quatre-cylindres. Voilà pourquoi toutes les caractéristiques (puissance, cylindrée, vitesse maximale…) sont à la baisse, tout comme la consommation moyenne, les rejets de CO2 et la part du diesel. L’hybride rechargeable s’invite peu à peu dans la catégorie reine.
 

Ludospaces

Immatriculations : 30 345 exemplaires

Citroën Berlingo

Citroën Berlingo

  • Variation / 2019 : – 31,6 %
  • 1 450 cm3, 109 ch, 251 Nm
  • 169 km/h
  • 12,2 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,44 m ; l : 1,88 m ; H : 1,85 m
  • Empattement : 2,80 m 
  • 1 361 kg
  • Diesel : 76,9 %
  • 4,4 l/100 km, 113 g de CO2/km
  • 24 573 €

Guère de changements dans le profil-type du ludospace moyen si ce n’est que son nombre d’immatriculations est encore en recul. Mais il est bien loin le temps où il s’apparentait à un simple utilitaire amélioré dont le caractère rustique séduisait les familles. Désormais, il embarque toutes les technologies modernes qui pèsent lourd sur le prix moyen. Si le diesel bat en retraite dans de nombreuses catégories, ce n’est ici pas le cas.
 

Monospaces compacts

Immatriculations : 45 794 exemplaires

Citroën C4 SpaceTourer
Citroën C4 SpaceTourer
  • Variation / 2019 : –  47,1 %
  • 1 578 cm3, 129 ch, 272 Nm
  • 172 km/h
  • 11,1 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,48 m ; l : 1,84 m ; H : 1,63 m
  • Empattement : 2,77 m ; 1 449 kg
  • Diesel : 68,2 %
  • 4,2 l/100 km, 116 g de CO2/km
  • 32 445 €


L’an dernier nous parlions de la mort annoncée des monospaces. Les chiffres de ventes en 2020 le confirment avec un volume quasiment divisé par deux en l’espace d’un an. Après Ford, Opel et Toyota, la liste des constructeurs qui jettent l’éponge s’est encore allongée avec la disparition du Citroën C4 SpaceTourer alors que celle de l’iconique Renault Scénic, que le constructeur ne propose plus qu’en essence, ne fait plus de mystère.
 

Grands monospaces

Immatriculations : 4 056 exemplaires

Renault Espace
Renault Espace
  • Variation / 2019 : – 51,7 %
  • 1 783 cm3, 161 ch, 355 Nm
  • 194 km/h
  • 10,8 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,89 m ; l : 1,90 m ; H : 1,77 m
  • Empattement : 3 m ; 1 766 kg
  • Diesel : 97,8 %
  • 4,8 l/100 km, 135 g de CO2/km
  •  42 256 €


12 695 exemplaires immatriculés en 2019, moins de 5 000 en 2020. À l’image du Renault Espace, les grands monospaces entendent le chant du cygne. Star de cette catégorie pendant des décennies, le modèle français n’a trouvé l’année dernière que 2 289 nouveaux acheteurs. Le malus écologique associé à un prix moyen très élevé détourne les familles nombreuses vers des modèles de seconde main alors que ceux qui ont les moyens se laissent séduire par les sirènes des SUV.
 

Petits SUV

Immatriculations : 336 853 exemplaires

Ford Puma

Ford Puma

  • Variation / 2019 : – 15,7 %
  • 1 307 cm3, 120 ch, 203 Nm
  • 173 km/h
  • 10,6 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,15 m ; l : 1,79 m ; H : 1,57 m
  • Empattement : 2,58 m 
  • 1 159 kg
  • Diesel : 27,2 %
  • 4,7 l/100 km, 109 g de CO2/km
  • 24 914 €

Cette catégorie est, avec les citadines polyvalentes, celle qui s’en est le mieux sortie en 2020. Mieux encore, les SUV urbains sont devenus le 2e marché le plus important en France en grillant la politesse aux modèles compacts (Peugeot 3008, Nissan Qashqai…). Un succès bien aidé par le renouvellement des best-sellers français (Peugeot 2008 et Renault Captur) ainsi que l’arrivée d’une ribambelle de nouveautés dont le Ford Puma et le Nissan Juke.
 

SUV compacts

Immatriculations : 300 136 exemplaires

Peugeot 3008

Peugeot 3008

  • Variation / 2019 : – 30 %
  • 1 637 cm3, 139 ch, 275 Nm
  • 191 km/h
  • 10,3 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,48 m ; l : 1,65 m ; H : 1,61 m
  • Empattement : 2,69 m 
  • 1 483 kg
  • Diesel : 51 %
  • 4,9 l/100 km, 109 g de CO2/km
  • 36 668 €

Le ralentissement des ventes enregistré en 2019 s’est confirmé en 2020. Les raisons ? La concurrence des petits frères urbains qui deviennent de plus en plus polyvalents à l’image d’un Peugeot 2008 dont le gabarit étiré lui offre une vocation familiale. De plus, nombre de modèles étaient en fin de carrière en 2020 et attendaient leur renouvellement comme le Hyundai Tucson ou le Nissan Qashqai. Fait marquant, le prix moyen a fortement grimpé (environ 2 500 €).
 

Grands SUV

Immatriculations : 13 516 exemplaires

Audi Q7

Audi Q7

  • Variation / 2019 : –  26,8 %
  • 2 141 cm3, 230 ch, 408 Nm
  • 222 km/h
  • 7,4 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,71 m ; l : 1,92 m ; H : 1,66 m
  • Empattement : 2,84 m 
  • 1 869 kg
  • Diesel : 34,8 %
  • 4,2 l/100 km, 99 g de CO2/km
  • 65 106 €

Vivre ou laisser mourir ! Les constructeurs premium n’ont d’autre solution que d’électrifier ces mastodontes sous peine de les voir passer sous les fourches caudines du malus écologique. Revirement en 2020 puisque ces grands SUV sont devenus vertueux (consommation passant de 5,7 l à 4,2 l aux 100 km) alors que la part du diesel a fortement chuté. Le miracle s’appelle l’hybride rechargeable. En revanche, le prix moyen a grimpé de 3 000 €.
 

Électriques

Immatriculations : 110 912 exemplaires

Renault Zoé

Renault Zoé

  • Variation / 2019 : + 159,4 %
  • 142 ch, 270 Nm
  • 145 km/h
  • 10,4 s de 0 à 100 km/h
  • L : 4,03 m ; l : 1,48 m ; H : 1,56 m
  • Empattement : 2,57 m 
  • 1 493 kg
  • 36 715 €



Le décollage des électriques est enfin arrivé grâce au lancement de nouveaux véhicules et surtout aux aides publiques renforcées qui ont facilité son achat. Si la voiture moyenne électrique est légèrement plus puissante (+ 13 ch), son portrait-type est influencé par les deux stars de ce marché, à savoir la Renault Zoé et la Peugeot e-208 qui représentent à elles deux 48,6 % des immatriculations. Ce qui explique aussi que le prix moyen est baissé de quasiment 2 000 €.

Partager cet article
Commentaires
Giorgio1959

Le CO2 moyen homologué-notamment sur les hybrides- prête à sourire : gageons hélas que le CO2 émis en France, lui, poursuit son augmentation . Ma deuxième remarque concerne la puissance, toujours à la hausse, alors que le virage vers l'electrique aurait pu (du?) etre celui de la baisse des puissances: souvenons nous que dans les années 50, des familles partaient en vacances en 2CV avec 9 petits chevaux sous le capot ! Aujourd'hui nous nous sentons déshonorés si notre voiture chargée n'est pas capable de maintenir 130 km/h dans les cotes sur autoroute....

ChristophedeN

A noter que l'Argus considère que la moins polluante est la catégorie citadines. Analysons factuellement : - segment A (citadines) : masse moyenne 928 kg, émissions de CO2 : 99 g/km - électriques : masse moyenne 1493 kg pour une longueur moyenne de 4,03 m soit à peine plus que le segment B, émissions de CO2 : valeur non indiquée (en cohérence avec l'état français qui se refuse à mettre la valeur 0 pour le champ V7 sur les CI. 1493 - 928 = 565 kg. Avec 565 kg de plus sur la balance la voiture électrique moyenne est bien plus polluante que la voiture type du segment A. Pour le segment B, on a masse moyenne 1094 kg, 1493 - 1094 = 399 >> 300, même observation. C'est là toute l'incohérence des politiques de restriction de circulation, elles vont bien avoir pour conséquence d'augmenter la pollution aux particules du fait de l'augmentation de la masse en mouvement et donc de la production de particules par abrasion et tout cela sous couvert de baisse de la pollution. A ce titre, il convient de remarquer que la masse moyenne hors électriques est de 1227 kg et elle passe à 1244 kg en intégrant les électriques (+ 17 kg alors même que le parc des électriques est constitué de 48,6 % de voitures du segment B).

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
382 353 voitures
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !