Bonus écologique d'occasion. 1 000 € pour une voiture électrique | L'Argus Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Bonus écologique d'occasion. 1 000 € pour une voiture électrique

Si les voitures d'occasion ont la chance d'échapper au malus, elles ont aussi longtemps été privées du bonus écologique. Mais un décret leur permet de bénéficier d'une prime à l'achat de 1 000 € depuis le 8 décembre 2020, si elles sont âgées d'au moins deux ans.

Par Johann Leblanc
Publié le Mis à jour le
Renault Zoe 1 borne de recharge Voir les photos

La première Renault Zoe fait partie des voitures électriques les plus abordables. Mais attention, hormis sur certains des derniers exemplaires, il faudra ajouter la location de la batterie.

[Mise à jour le 08/12/2020] C'est un peu Noël avant l'heure pour ceux qui s'apprêtaient à acheter un véhicule électrique de seconde main. Alors qu'on l'attendait plutôt en janvier 2021, le nouveau "bonus écologique d'occasion" est entré en vigueur dès le 8 décembre 2020, au lendemain de la publication du décret n°2020-1526. C'est même la seule bonne nouvelle de ce texte qui annonce plutôt une tendance au durcissement pour les aides à l'achat neuf et la prime à la conversion. Mais il crée donc aussi une inédite prime de 1 000 € pour l'acquisition d'un véhicule électrique d'occasion, sous certains conditions.

Qui peut profiter de cette prime à l'achat ?

BMW i3 s rouge capot noir
La BMW i3 est également éligible à ce nouveau bonus, y compris ses versions "REX" à prolongateur d'autonomie puisque la limite est fixée à 20 g/km.

Il faudra qu'il s'agisse d'une voiture particulière ou d'une camionnette, qu'elle soit immatriculée depuis au moins deux ans et qu'elle rejette moins de 20 g/km de CO2. Une BMW i3 à prolongateur d'autonomie demeure ainsi éligible, mais rien n'est prévu pour l'hybride, rechargeable ou non. Autre contrainte, l'achat ou la location longue durée (deux ans et plus) devra être effectué par une personne physique domiciliée en France, qui ne pourra pas le revendre avant deux ans minimum. Enfin, il faudra que le véhicule soit immatriculé en France dans une série définitive.  En revanche, il n'y pas de conditions de ressources et il sera tout à fait possible de cumuler cette aide à la prime à la conversion si vous faites partie des personnes qui y sont éligibles, ce qui devrait rendre certains modèles extrêmement abordables. 

A LIRE. Voitures électriques d'occasion : des modèles dès 2 000 €

Comment obtenir le bonus électrique d'occasion ?

La demande doit être formulée au plus tard dans les six mois qui suivent la date de facturation du véhicule, ou la date de versement du 1er loyer si vous avez choisi une location longue durée. Comme pour les modèles neufs, elle peut être effectuée de deux manières : soit c'est directement votre concessionnaire qui s'en charge après avoir fait l'avance, dans le cas d'une transaction avec un professionnel, soit c'est vous qui devrez la faire via un téléservice qui est également utilisé pour les demandes de prime à la conversion. Attention, les délais de traitement peuvent être parfois très longs. 

A LIRE. Prime à la conversion 2021 : Tout sur le double barème

Un micro-crédit garanti par l'Etat à venir ?

Peugeot Ion jaune ville
Sur la Peugeot Ion et ses jumelles Citroën C-Zero/Mitsubishi i-Miev, la batterie est le plus souvent incluse. Ce qui n'empêche pas les tarifs en occasion de rester très bas... tout comme l'autonomie.
Nissan Leaf 1 bleue ville
Bien plus habitable, la berline compacte Nissan Leaf première du nom est également très accessible d'occasion, et rares sont les propriétaires à avoir choisi la location de batterie.

Certaines voitures électriques déjà très accessibles, comme la première Renault Zoé ou le Nissan Leaf, vont ainsi devenir encore plus attractives pour ceux qui n'ont pas forcément besoin de beaucoup d'autonomie et qui ne sont pas rebutés par la location de batterie de la petite française : racheter cet accumulateur est certes désormais possible, mais très onéreux. Outre un renforcement des subventions pour l'installation de bornes de recharge, deux autres aides avaient également été mentionnées par Jean-Baptiste Djebarri : un sur-bonus de 1 000 € pour les départements d'outre-mer (DOM), où les prix de vente sont plus élevés qu'en métropole, et un dispositif de micro-crédit garanti par l'Etat pour les ménages les plus modestes. Mais les deux ne figurent pas au menu du décret publié le 7 décembre, et rien ne dit pour l'instant qu'on les verra revenir un jour.

 

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
La Rédaction Le 12/10/2020 - 12:09
Si les voitures d'occasion ont la chance d'échapper au malus, elles sont aussi privées du bonus écologique. Mais le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari vient d'annoncer que les modèles électriques de seconde main pourraient bientôt bénéficier d'une aide de 1 000 €.
Voir tous les commentaires (1)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...