Voitures électriques : quelle perte d'autonomie par temps froid ?
habillage
banniere_haut

Voitures électriques : quelle perte d'autonomie par temps froid ?

Une association de consommateurs norvégiens a testé 20 véhicules électriques en hiver, pour mesurer l'incidence de la température extérieure sur l'autonomie et la recharge. Des résultats intéressants, qui se recoupent avec les données des constructeurs et nos propres mesures. Explications.

Publié le Mis à jour le

Quelle est l'incidence du froid sur l'autonomie d'une voiture électrique ? Réponse dans cet article...

Tous les possesseurs de smartphone l’ont déjà remarqué : par temps froid, la batterie crie famine bien plus rapidement qu’en été. Un phénomène qui touche aussi les voitures électriques, comme le prouve le dernier test de la NAF (Norwegian Automobile Federation), une association de consommateurs norvégiens. Vingt modèles électriques vendus en 2020 en Norvège y ont été testés, de la petite Volkswagen e-up! aux modèles haut de gamme (Tesla Model 3, S ou X, Audi e-tron, Mercedes EQC…) en passant par les Renault Zoé II, Hyundai Kona, Nissan Leaf ou BMW i3 (seule manque la récente Peugeot e-208).

Test autonomie voiture électrique
Hormis l'Opel Ampera-e, toutes ces électriques sont commercialisées en France

Lors de ce test, réalisé sur route ouverte à des vitesses variant entre 60 km/h et 110 km/h, la température oscillait entre - 6°C et + 3°C. Le parcours empruntait des centres-villes comme des voies rapides, mais aussi un col de montagne… voire deux pour les modèles affichant la meilleure autonomie : pour bénéficier des résultats les plus fiables possibles, les essayeurs ont en effet roulé jusqu’à la panne "sèche" !
 

Une autonomie en chute de 18,5%

Dans les graphiques disponibles sur l’article de la NAF, nous découvrons, pour chaque modèle, le comparatif entre le nombre de kilomètres réellement parcourus en conditions hivernales et l’autonomie homologuée en cycle WLTP (réalisée par 23° à une moyenne de 46,5 km/h, elle est celle annoncée par les constructeurs). Résultat ? L’écart moyen est de 18,5%, avec des variations assez importantes entre le grand vainqueur Hyundai Kona (405 km parcourus avant la panne, soit juste 9% de moins que l’autonomie homologuée) et la « lanterne rouge » Opel Ampera-e (297 km parcourus soit 30% de moins).

Resultats autonomie 2
Cliquez pour zoomer
Resultats autonomie
Cliquez pour zoomer

Ce dernier modèle n’étant pas vendu en France, nous relèverons plutôt la Tesla Model S (26% de perte d’autonomie) mais rappelons que l’américaine reste tout de même celle qui a parcouru le plus de kilomètres : 470 km malgré une fin de parcours dans la neige fraîche, contre 404 km pour la Model 3 et 334 km pour le Jaguar I-Pace. Elle est aussi l’une de celles qui se rechargent le plus rapidement sur une borne rapide Ionity.

Tesla Model S sous la neige
Tesla Model S
Nissan Leaf prise Chademo
Nissan Leaf

Le second tableau indique en effet les temps de recharge pour chaque modèle, là aussi très variables et où l’Audi e-tron devient le champion : de 8 à 80%, le SUV allemand se régénère deux fois plus vite (moins de 30 min) qu’une Volkswagen e-up! dont les batteries sont 2,5 fois moins grosses ! La déception vient ici des Renault Zoé II et Nissan Leaf 40 kWh qui, malgré leur chargeur de 50 kW, n’acceptent jamais plus de 45 kW en « pic » et chutent rapidement sous les 35 kW.
 

Les constructeurs le savent

Si les marques se contentent d’annoncer au grand public l’autonomie homologuée, des notes envoyées aux concessionnaires précisent les variations ici observées. Chez PSA, un tableau détaille ainsi les différentes autonomies en fonction de la température extérieure, par tranche de 10°, pour les citadines Peugeot e-208 et Opel Corsa-e. Les rayons d’action fondent parfois de moitié, notamment en ville où la chute devient spectaculaire par température négative.

Variations d'autonomie pour les Peugeot e-208 et Opel Corsa-e*

  Glacial 
(- 10°)
Froid
(0°)
Doux
(10°)
Tempéré
(20°)
Chaud
(30°)
Ville (30 km/h) 205 km 260 km 300 km 350 km 280 km
Aire urbaine (50 km/h) 250 km 300 km 330 km 360 km 315 km
Route (80 km/h) 252 km 280 km 295 km 315 km 290 km
Voie rapide (110 km/h) 195 km 210 km 215 km 220 km 210 km
Autoroute (130 km/h) 160 km 165 km 170 km 175 km 170 km

(*) source PSA (+5% pour éco-conduite, - 10% en conduite dynamique)

Une tendance déjà constatée lors de nos essais de modèles 100% électriques, comme avec la Renault Zoé II (lire notre test vérité sur son autonomie), ou la Porsche Taycan 4S testée en Laponie par 0° : notre consommation n’était jamais descendue sous les 24,5 kWh/100 km à 80 km/h stabilisés, quand une Tesla Model 3 s’était contentée de 16,6 kWh à la même allure par 15°. Voilà une autre contrainte à intégrer, avant d’acheter une voiture électrique...

essai Porsche electrique
test de la Taycan sous la neige

A LIRE. Quelle voiture électrique choisir en 2020 ?

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours