Voitures hybrides : tout savoir sur le mild hybrid ou hybride léger Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Voitures hybrides : tout savoir sur le mild hybrid ou hybride léger

Le mild hybrid ou micro-hybridation représente le premier palier de l'électrification d'un véhicule. Retrouvez les informations essentielles sur la technologie qui devrait rapidement équiper la grande majorité des modèles thermiques du marché.

Par Léo Mingot
Publié le Mis à jour le

La micro-hybridation ou mild-hybrid associe une machine électrique reliée au moteur et une petite batterie lithium-ion.

A l'heure où il devient impératif de faire baisser rapidement et de manière significative les consommations et émissions de CO2 des véhicules, les motorisations mild hybrid, ou micro hybrides, représentent la solution la plus simple et la moins coûteuse pour augmenter l'efficience d'un modèle thermique.

Par leur fonctionnement global, les modèles mild hybrid demeurent nettement plus proches des véhicules thermiques que des full hybrid, comme ceux proposés par Toyota. D'ailleurs, ils ne permettent pas de rouler en tout électrique, ou tout du moins d'être propulsés par la seule énergie électrique. Ainsi, la communication de certains constructeurs comme Ford ou même Suzuki peut sembler trompeuse, alors que leurs publicités annoncent les modèles équipés de cette technologie comme étant de véritables hybrides.

suzuki baleno grise
La Suzuki Baleno a été le premier modèle mild-hybrid à faire son entrée sur le marché en 2015.
audi S4 bleue
La micro hybridation est aussi utilisée sur les modèles à tendance sportive, comme la nouvelle Audi S4.

Ce type d'hybridation légère a été inauguré par Suzuki en 2015 avec la Baleno. Il pouvait alors s'apparenter à un système Stop and Start plus évolué, reposant sur un alterno-démarreur, mais utilisant également une batterie lithium-ion de moins de 0,5 kWh en plus de la classique batterie au plomb. Le réseau électrique demeurait toutefois en 12V. Depuis, de nombreux constructeurs se sont décidés à employer cette technologie, tandis que de plus en plus de systèmes fonctionnent en 48V. A moyen terme, ce système sera de série sur une majorité de moteurs à essence.

A LIRE. Actus, essais, nouveautés... tout sur l'hybridation légère

 

Comment ça marche ?

Les systèmes mild hybrid se composent généralement d'un alterno-démarreur, qui fait office de machine électrique et qui est relié à la façade du moteur via une courroie, et d'une batterie lithium-ion de petite capacité. Les mild-hybrid 48V nécessitent également un convertisseur 48V-12V, comme on peut le voir avec le système SHVS 48V de Suzuki.

suzuki SHVS 48V
Les différents éléments du système mild-hybrid SHVS 48V de Suzuki.

En dehors des moments où la voiture est à l'arrêt, le moteur thermique tourne en permanence. L'alterno-démarreur récupère l'énergie cinétique pendant les phases de décélération ou de freinage et celle-ci est alors stockée grâce à la petite batterie lithium-ion. Cette énergie est ensuite restituée lors des démarrages et des accélérations, afin d'accompagner le bloc thermique. Bien entendu, sur un système 48V, l'assistance électrique est plus importante que sur un système 12V et les gains en consommation sont accrus.

système mild hybrid suzuki SHVS
L'énergie cinétique récupérée au freinage et à la décélération par l'alterno-démarreur est stockée dans une petite batterie lithium-ion.

 

Evolution des mild hybrid

Bien que l'utilisation de cette technologie mild-hybrid soit encore récente, des progrès significatifs ont été réalisés en quelques années. Alors que Suzuki annonçait un gain de 0,3 l/100 km permis par son système SHVS sur la Baleno en 2015, le Vitara 1.4 Boosterjet récemment doté du système SHVS 48V parviendrait à économiser environ 1 litre d'essence par rapport à son homologue 100% thermique. A noter que l'on trouve actuellement des systèmes mild-hybrid basés aussi bien sur des moteurs essence que diesel.

 

Avantages et inconvénients du mild hybrid

Schéma de l'architecture mild hybrid Land Rover
Schéma de l'architecture mild hybrid Land Rover

Le gros avantage des systèmes mild hybrid est leur simplicité, qui les rend peu coûteux et permet aux constructeurs de les généraliser sur leur gamme à moindre frais. Etant donné qu'ils nécessitent juste d'ajouter des éléments techniques de petite taille au groupe motopropulseur, il est possible de greffer un tel système sur un modèle déjà existant, sans que cela implique de grosses transformations. Pour le consommateur, l'intérêt est là encore financier, lui permettant de bénéficier d'un véhicule dont la consommation est inférieure à celle d'un modèle 100% thermique, pour un surcoût qui demeure très raisonnable. 

Le principal inconvénient du mild hybrid est que l'assistance électrique se montre assez limitée et que les modèles qui en sont équipés ne peuvent pas rouler en tout électrique.

 

Les mild hybrid sur le marché

Très rares sur le marché il y a encore un an, les modèles mild-hybrid se multiplient, notamment car les constructeurs doivent respecter leur objectif sur les rejets de CO2 sous peine de payer des pénalités. Retrouvez ci-dessous les principaux modèles disposant actuellement de cette technologie :



 

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
PierreRom Le 15/07/2020 - 15:46
Bonjour, selon moi chez Mercedes , ce sont maintenant tous les moteurs 6 cyl. essence qui en sont équipés..
Voir tous les commentaires (1)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...