Voitures-radars privatisées. Six fois plus sur nos routes dès 2021 !
habillage
banniere_haut

Voitures-radars privatisées. Six fois plus sur nos routes dès 2021 !

Le projet de loi de finances 2021 est un mille-feuille ! Parmi les innombrables annexes à éplucher, celle relative aux « structures et dispositifs de sécurité routière ». L'Etat prévoit d'implanter 4 700 radars, d'ici à la fin 2021, et de déployer 450 voitures radars dont 223 seront externalisées.

Publié le

Les voitures radars vont être déployées dans huit régions d'ici à la fin 2020. En 2021, le gouvernement espère en mettre six fois plus en circulation !

La petite entreprise des radars ne connait pas la crise ! Comme chaque année, l’Etat a pour projet de multiplier le nombre de dispositifs de contrôle en France. Ainsi, selon l’annexe « structures et dispositifs de sécurité routière » du projet de loi de finances 2021 : au 31 décembre de la même année, le parc comptera 4 700 dispositifs (on en comptait 4 094 actifs en 2019). Et dans ce lot, le gouvernement promet un déploiement fulgurant du nombre de voitures-radar.
 

Six fois plus de voitures-radars en 2021

L’Etat prévoit de faire rouler 450 véhicules mobile-mobile (+ 12%), dont 223 qu’il souhaite faire externaliser. « C’est six fois plus qu’en 2020 ! » relève la Ligue de Défense des Conducteurs. En effet, d’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, au 1er juin 2020, le parc des voitures-radars était composé de « 402 véhicules, dont 362 conduits par des fonctionnaires de police ou des gendarmes ». Ce qui, au final, nous donne 40 voitures-radars conduites par des chauffeurs privés, contre plus de 200 dès l'an prochain. Ouille ! Ces autos, qui comptaient déjà pour
« un tiers des heures de contrôle », rappelle l’association, ont émis
1 211 066 messages d’infraction, ayant donné lieu à 876 990 avis de contravention.

A LIRE. Sécurité routière. Top 10 des radars qui ont le plus flashé en 2019
 

Voitures-radars externalisées : quel avantage ?

Déléguer la conduite des voitures-radars à des sociétés privées a pour principal avantage de faire rouler les autos plus longtemps (24h/24), même le week-end ! Les autos externalisées circulent en moyenne 5h30 par jour, contre 1h45 pour celles qui sont conduites par des représentants des forces de l’ordre. « Le seul objectif de ce nouveau fléau des routes est de piéger les conducteurs », affirme la Ligue, qui redoute que ces radars soient « une nouvelle source de stress pour les automobilistes ». Le déploiement de ces autos n'a pas que des désavantages, diront certains. Il permet au moins à l'un des opérateurs de multiplier les offres d'emplois sur son site.
 

Une carte de France des voitures radars privées

Les véhicules-radars circulent actuellement en :

  • Bretagne
  • Centre-Val-de-Loire 
  • Normandie
  • Pays-de-la Loire

Le marché public de la région Grand-Est vient d'être attribué, des autos devraient donc y circuler sous peu. Suivront les régions Bourgogne-Franche-Comté, les Hauts-de-France et la Nouvelle-Aquitaine.

Ces véhicules, indétectables car banalisés et munis d’un flash infrarouge, sont répertoriés sur un site radar-prive.fr. Rappelons que les voitures-radar circulent sur des axes déterminés par les services de l’Etat (autoroutes, routes nationales, départementales ou communales).

A LIRE. Le ministère de l'Intérieur ravi de ses voitures radars externalisées

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
micheljosiane917 Le 26/10/2020 - 23:26
Je commence à m'interroger sur l'état de notre démocratie. Ce flicage permanent devient insupportable, et maintenant, ils veulent ajouter la reconnaissance faciale dans le métro.
VotrePseudo Le 23/10/2020 - 12:44
J'aurais préféré une police de la route en civile capable d'appréhender les dangers publics à casquette, si vous voyez ce que je veux dire. Ceux qui, par exemple pour un simple appel de phare, sont prêts à mettre votre vie en péril.
Voir tous les commentaires (3)