Volkswagen Golf SW : mieux que son apparence Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Volkswagen Golf SW : mieux que son apparence

Le nouveau break Golf est bâtard par la ligne : face de Golf VI, arrière de Golf V SW. Mais il offre l'un des plus beaux volumes de chargement de la catégorie.

Par Xavier Chimits
Publié le

Volkswagen Golf SW 1.6 TDI Confortline.

             1.6 TDI Confortline

  • Diesel
  • 105 ch
  • Bonus de 700 €
  • Disponible
  • 23 760


Volkswagen Golf SW 1.6 TDI Confortline. D.R.Difficile de grandir à l'ombre de la Golf. Ses versions 3 portes, Jetta ou Golf Plus n'ont jamais déchaîné les passions. Idem pour le break SW : 10 % des ventes Golf en France. Et il y a fort à parier que sa quatrième génération ne connaîtra pas meilleur sort. D'habitude, un break embellit la ligne originelle d'une berline, en l'étirant.


Mais la Golf, en son genre, représente un équilibre parfait, patiné par le temps, plébiscité par le public. Dès lors, comme ses prédécesseurs, le nouveau break Golf laisse à l'oeil une impression étrange.


Silencieux


L'harmonie est rompue, le profil pataud, l'élégance a fui. Pouvait-il en être autrement avec un design hybride, réunissant face avant de Golf VI et partie arrière directement reprise du break SW Golf V ? Le fond, en revanche, est superbement maîtrisé. Désormais, le silence règne à bord, les nouveaux moteurs diesels Volkswagen ayant adopté la rampe commune, le 1.6 TDI 105 rendant le modèle éligible aux 700 € de bonus.


Les 36 cm pris par le break (4,56 m) par rapport à la berline ne changent rien au comportement ni à l'espace intérieur : même empattement (2,58 m). Tout le bénéfice est dans le coffre : de 560 à 1 550 litres, avec un double plancher. Pour le transport d'objets longs, le dossier du siège passager peut se replier... en option (174 €).


Vient ici le deuxième défaut du break Golf : en dépit d'un prix raisonnable (23 760 € en version 1.6 TDI, uniquement disponible en Confortine, soit le deuxième niveau de finition), ESP (392 €), antibrouillards (220 €) et filet de coffre (219 €) demandent un effort supplémentaire. Pas très généreux de la part de Volkswagen.

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...