Vous êtes ici :

Volkswagen T-Cross 2018 : premier dessin officiel et vidéo

Le T-Cross va venir enrichir la gamme SUV de Volkswagen.
Le T-Cross va venir enrichir la gamme SUV de Volkswagen.

Le Volkswagen T-Cross nous montre son postérieur, lequel arbore un singulier bandeau. Ce SUV urbain inédit enrichira la gamme du constructeur allemand en fin d'année.

La famille des SUV Volkswagen sera complétée par le bas avec l’inédit T-Cross. La marque vient d’officialiser son format : 4,11 m de long. Le Volkswagen T-Cross prendra place sous le T-Roc (4,23 m) et mènera une offensive à l’encontre des Renault Captur et Peugeot 2008.

Pour mémoire, l’offre loisirs de Volkswagen comporte également, le Tiguan (4,49 m), le Tiguan Allspace (7 places et 4,70 m), et le nouveau Touareg (4,88 m). Ce seront donc, à termes, cinq modèles présents sur quatre segments de marché.


Pas de cabriolet pour le T-Cross ...

Volkswagen T-Cross Breeze concept 2016 vue avant salon de Genève
Volkswagen T-Cross Breeze concept 2016

En 2016, au salon de Genève le concept-car Volkswagen T-Cross Breeze avait donné le ton en brouillant toutefois les pistes avec sa carrosserie de cabriolet. Cette silhouette décapotable ne sera pas retenue dans la gamme du Volkswagen T-Cross, mais elle sera proposée, à l’étage au-dessus, chez le T-Roc.

Lire notre article Volkswagen T-Roc Cabriolet officialisé pour 2020
 

... mais une banquette coulissante

Cet alter ego SUV de la Volkswagen Polo, avec laquelle il partage sa plateforme technique MQB A0, ne manquera pas d’originalité. La marque a pris soin de dévoiler, non pas une classique vue avant, mais plutôt une vue arrière. Pourquoi donc ? Et bien, pour mettre en valeur le bandeau caractéristique entre les feux. Mais il ne devrait pas s’agir d’un éclairage sur toute la largeur du véhicule mais plutôt d’un catadioptre central. C'est moins cher car cela n'impose pas un câblage dans le hayon, les feux restant d'une seule pièce. 

Une singularité étonnante, mais il en faut bien une, puisqu’à première vue, et contrairement à son cousin technique, le Seat Arona, le Volkswagen T-Cross n’a pas été dessiné pour proposer une livrée bicolore. Un atout qu’il laisse, là encore, à son grand frère le T-Roc. En revanche, les familles apprécieront sa banquette arrière coulissante. Un argument indispensable pour répliquer au Renault Captur et au Citroën C3 Aircross.  

Le Volkswagen T-Cross disposera d’aides à la conduite, telles le régulateur de vitesse adaptatif (Front Assist et de l’alerte de sortie de voie Lane Assist.

Le Volkswagen T-Cross n'aura pas droit à la transmission intégrale 4Motion
Le Volkswagen T-Cross sera commercialisé en Europe, fin 2018, mais il investira également le marché chinois et l’Amérique du sud. La palette des motorisations devrait logiquement s’articuler autour des moteurs essence 1.0 TSI à trois cylindres et 1.5 TSI Evo à quatre cylindres, ainsi que des moteurs 1.5 TDI. En revanche, la transmission intégrale 4Motion ne sera pas de la partie, elle est incompatible avec la plateforme MQB A0. Mais cela ne devrait pas nuire à la carrière d'un SUV essentiellement urbain.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
ludo.jb351

Une poupée de plus. Aucun intérêt, ils ne feront pas oublié que ce ne sont que des fraudeurs !

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen T-Cross