Voyages en Europe : les PV pour infraction n'ont pas de frontières Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Voyages en Europe : les PV pour infraction n'ont pas de frontières

Conduire à l'étranger n'est plus synonyme d'impunité totale. Depuis 2015, l'échange d'informations entre les pays permet de vous adresser directement l'amende. Quels pays sont concernés ? Faut-il la payer ? Perd-on des points sur son permis ? L'argus fait le point sur les règles en vigueur.

Par Gaby Mousa
Publié le Mis à jour le

Conduire à l'étranger ne vous affranchit pas des règles en vigueur dans le pays, et attention, les amendes arrivent directement dans votre boîte aux lettres.

Beaucoup pensent à tort qu’ils peuvent conduire à l’étranger en toute impunité en s’accommodant des règles du code de la route local. C’était vrai avant le 17 mars 2015, date depuis laquelle une directive européenne (2015/413/UE) facilite l’échange transfrontalier d’informations concernant les infractions en matière de sécurité routière. Désormais, les PV arrivent directement dans votre boîte aux lettres et le nombre de pays pratiquant cet échange croît tous les ans.

Depuis le 24 juin 2019, c’est désormais le cas de la République d’Irlande et de la Suède. Au total, ce sont 19 pays qui font suivre les PV aux auteurs d’infractions. Et ne prétextez pas être mauvais en langues étrangères car ils sont rédigés en français. Dans l’Hexagone, 21 % des infractions sont commises par des conducteurs étrangers. Ce taux atteint 50 % pendant la période estivale.

 


Quelles infractions sont répréhensibles ?

Elles sont au nombre de huit :

  • les excès de vitesse,
  • le défaut de port de la ceinture de sécurité,
  • le franchissement d'un feu rouge,
  • la conduite en état d'ivresse,
  • la conduite sous l'emprise de drogues,
  • le défaut de port du casque,
  • la circulation sur une voie interdite,
  • l’usage illicite d'un téléphone portable ou de tout autre équipement de communication en conduisant un véhicule.

 

Perte des points, paiement obligatoire... ?

En règle générale, le recouvrement d’une amende est plus coûteux que l’amende en elle-même. Donc, les pays étrangers ne s'acharnent pas. Mais, si vous devez retourner sur les lieux de l’infraction vaut mieux s’acquitter de la prune. Car, l’addition peut être salée (montant de l’amende, pénalités de retard…) dans le cas où vous vous faites pincer. En revanche, il n'existe pas de réciprocité entre les systèmes de permis à points des différents États européens.

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...